Église en France

Scandaleux rapport de la CEF : la coupe est pleine !

Article suivant
Curieuse commission
Commentaires (10)
  1. Robert dit :

    Côté empathie pour les victimes, pas trop votre truc en fait.

  2. Pujo dit :

    Une analyse tres interessante pour ceux qui cherchent vraiment a comprendre notre faillite collective.
    Le travail de la Commision est certes interessant mais incomplet politiquement.
    On va diffuser.
    Jluc Pujo

  3. Goupille dit :

    Total soutien aux victimes qui ont vu leur monde s’effondrer tant est traumatisant l’acte même, à plus forte raison quand il est commis par un prêtre en qui les enfants accordent toute confiance.

    Mais de là à tout croire benoîtement et à accorder toute confiance aux instances de démolition systématique de l’Eglise que nous connaissons bien…
    Pour mémoire : la vague de divorces et de retrait de la garde des enfants sous prétexte d’inceste il y a une dizaine d’années…
    Combien de faux témoignages militants ? Combien de reprises médiatiques tonitruantes qui manipulent les chiffres ou les oblitèrent (3% de déviants pour 97% de prêtres irréprochables) ? Combien de conclusions erronées (mariage des prêtres, quand on sait que c’est majoritairement dans le cadre familial que les faits se produisent ; atteinte au secret de la confession) Combien de niaiseries péremptoires qui dénotent une méconnaissance totale des préceptes de l’Eglise (les prêtres sont astreints au célibat et non soumis à un voeu de chasteté qui ne concerne que les ordres réguliers) ?

    L’occasion est trop belle d’ajouter sa petite contribution haineuse à l’habituelle curée.
    Quand ces parangons de vertu auront fini de s’en prendre à l’Eglise, ne doutons pas qu’ils se tourneront vers l’EdNat post soixante-huitarde, aux lieux de vie du même métal, aux députés européens, ex ministres et journalistes qui prônaient la pédophilie et qui continuent à pousser des cris d’orfraie quand Poutine ou Orban interdisent la propagande LGBT aux mineurs…

  4. JPJL dit :

    Malgré les chiffrnes impressionnants mais estimés au pifomètre par des extrapolations sans fondement, les prêtres »déviants » et leurs victimes sot manifestent très minoritaires, même si c’est abominable.
    Mais qu’est-ce qui a pris à nos évêques de confier une telle étude aux ennemis traditionnels de l’Eglise?
    On espère maintenant que les autres secteurs de la société , l’education nationale (où les mutations discrètes furent légion), le sport, les colonies de vacances, le « spectacle vivant, …… vont suivre la même démarche
    A moins que cette « enquête » ne soit qu’un paravent pour cacher ce qui se passait ailleurs en chargeant un bouc émissaire, toujours le même

  5. fg dit :

    Le catéchisme de l’église catholique rappelle que le péché contre nature (la pédérastie en fait partie) est le deuxième péché le plus grave après l’homicide volontaire.
    Peut-être que cet enseignement, pas trop au goût du monde ces 60 dernières années et passablement délaissé aurait pu
    1. faire réfléchir certains religieux, ayant des tendances, avant de passer à l’acte
    2. encourager les victimes à se défendre.

  6. HuGo dit :

    Cher prêtre, mon cœur saigne avec vous.
    CEF (en fait, quasi toutes les conférences épiscopales, de par le monde, car la lutte est mondiale) participe à la grande apostasie qui s’accélère…Pour sûr, l’Eglise catholique sortira bientôt extrêmement affaiblie de l’attaque puissante du mondialisme. Pourtant, le dernier mot reviendra à Notre Seigneur et à la Très Sainte Vierge Marie, notre Mère ! Qui vivra verra la Manifestation de Notre Seigneur ; REDOUTABLE, car chacun aura à se prononcer pour ou contre le Christ Roi de l’Univers !

  7. XAVIER dit :

    Pour ma part, j’attends impatiemment que l’Éducation Nationale mandate cette même commission Sauvé pour enquêter en son sein…

  8. JPJL dit :

    Que vient faire dans ce rapport la revendication du diaconat des femmes ??
    Ceci est un exemple d’incongruités qui ça et là attaquent frontalement la structure hiérarchique desresponsabilités
    L’Eglise en France crève de commissions, sous commissions Théodule qui corsètent le clergé de bas en haut

  9. David dit :

    Le commentaire du « curé de campagne « est remarquable et resume très bien la situation.
    L’église est persécutée une nouvelle fois qu’elle aubaine que cette affaire bien montée en épingle colportee par des naifs pour exciter les sots.
    Cela dit je prie pour les victimes mais aussi pour les bourreaux. Si les évêques organisaient des veillées de prière? Au lieu de culpabiliser toute la chrétienté ?

  10. Arome dit :

    Prière et soutien aux victimes – puissent-t-elles se reconstruire sous le regard de Dieu maintenant que les autorités ont reconnu publiquement le mal.

    Etrange rapport cependant, qui passe de centaines de vrais auditions à des centaines de mille de suppositions. Etrange connivence où un notable de la GLDF félicite l’Eglise pour son esprit de « responsabilité » ! (Mgr de Moulins-Beaufort, qui assume la présidence de la CEF, et ses soutiens). Etranges radios qui annoncent que l’Eglise est coupable…mais au final toute la société aussi : on les attendait plus acharnées sur la bête.

    Il se profile derrière de possibles attaques sur le magistère de l’Eglise, certes, mais aussi sur la famille elle-même et sur le rôle du père, et sur le concept même de virilité, qu’ « ils » se proposent de revisiter : les livres sont déjà en vente. Ensuite, selon un scénario bien rôdé et testé dans certains départements français dit-on, la moindre fessée donnera lieu au retrait de la garde des enfants (comme si elle avait été donnée au départ par l’Etat !), et placement auprès de tristes gens (si vous n’avez pas compris à ce stade, je ne peux plus rien pour vous). Et un nouvel axe dans la rééducation des jeunes hommes après la journée de la jupe…

    Ce n’est pas une certitude, mais ça pourrait se profiler.

Traduire le site »