En Une

TC : Nouvelles restrictions à venir pour les fidèles du diocèse de Grenoble

Commentaires (8)
  1. SCHNEIDER Philippe dit :

    Petite remarque, il ne faut pas écrire « les » évêques français mais « des » évêques français. Fort heureusement, ils ne sont pas tous comme celui de Grenoble…

  2. Aurson dit :

    Merci à Riposte Catholique pour ces réponses encourageantes

  3. Thiers jean-marie dit :

    Comment voulez-vous qu’un chrétien puisse commenter cet article ? On ne leur demande jamais leur avis, sauf pour des vétilles. Tout se passe dans la sphère dominante. Pour ma part, j’ai abandonné car toute intervention réclame un minimum d’empathie. Le magistère tant apprécié n’est plus une construction, mais une doxa, face à un monde perturbant.
    La chrétienté est refoulée, culpabilisée, le fidèle instrumentalisé, la conviction jugée, le respect de la tradition passée à la déchiqueteuse, quand, en face, les musulmans agissent, les philosophies orientables gagnent du terrain.
    La France se déchristianise depuis le XVII° siècle, le processus s’achève dans la décomposition et la honte. Après, pendant des années, un clergé haineux devant la réussite sociale et économique, nous assistons à la décomposition par l’intérieur conduite par les évêques eux-mêmes.

  4. cathogrenoblois dit :

    Après consultation? de qui? quand? comment?

  5. fg dit :

    La messe traditionnelle n’a pas été abolie, elle reste valide.
    Le latin est la langue officielle de l’Eglise.
    Et, pour finir, aucun prêtre ne doit être empêché de dire la messe en quel lieu que ce soit, c’est la définition même de la liberté religieuse donnée par l’Eglise.

  6. Marie Buron dit :

    Une partie des évêques de France et le Pape Francois en tête œuvrent à la deconstruction de l’Eglise qui a commencé avec Vatican 2. Le latin est la langue de l’Eglise, cela ne gène personne que certaines messes soient dites en latin, le Motu proprio du pape est une aberration, c’est Benoit XVI qui avait raison. Tout cela est bien triste, le Pape Francois sera peut être content quand les vrais catholiques abandonneront les églises, il pourra les remplir avec les migrants!

  7. Marc D dit :

    Ce n’est pas d’aujourd’hui que des évêques , bien trop nombreux , se transforment en « FOSSOYEUR DE LA RELIGION » !
    De connivence avec l’éducation nationale ils ont banni le latin la langue universelle de l’église et se gaussent d’avoir inventé une liturgie dite moderne dont on se demande si elle reste vraiment catholique .
    Interdit de voyager en France car chaque paroisse a ses propres chants , ses propres « baratins » durant la messe, a tel point qu’il est impossible à un étranger de la paroisse en question de participer.
    Et … après tout ça, ils s’étonnent de voir les églises de campagne presque entièrement vides.

  8. Il me semble que le moment est venu pour dire ouvertement à François: ça suffit. C’est le seul language qu’il est sensé comprendre.

Traduire le site »