En Une

La traduction de la nouvelle édition du Missel romain a-t-elle plagié Wikipedia ?

Commentaires (5)
  1. Arome dit :

    Bonjour RC,

    En lisant la notice de Wikipedia, on tendrait plutôt à croire que c’est Wikipedia qui a été alimenté avec le texte du missel. Le style hagiographique est clairement un style d’Eglise, et le contributeur a simplement mis les chiffres et rectifié un point-virgule par-ci par-là.

    Pour le dire autrement, la notice de Wikipedia n’est pas du tout dans le style factuel ou critique généralement mis en avant dans ce media.

    Il faudrait vérifier auprès du contributeur de Wikipedia, et éventuellement retrouver les dates respectives de publications du Missel et de l’article Wikipedia.

    A mon avis, il y a peu de doutes que le copier-coller s’est effectué du Missel vers Wiki, et non l’inverse. Cependant, les autres questions légitimes (différences des longueurs de notice selon les saints…) demeurent.

    Bien à vous,

  2. Bruno ANEL dit :

    Je ne l’utilise pas. La formule de l’offertoire (“mon sacrifice, qui est aussi le votre”) est unne bonne traduction du latin de la Renaissance mais trés discutable théologiquement: il n’y a qu’un sacrifice, celui de Jésus.

  3. Doré dit :

    Je lis avec stupeur votre accusation de plagiat de wikipédia pour la notice hagiographique du 7 mars dans la 3° éd. typique du Missel Romain (p. 643). Or cette notice était déjà dans les mêmes termes dans la 1° édition du Missel Romain de 1969 et dans celle qui a suivi.

    Je sais que Wikipédia est très ancien… mais il me semble que sa première publication en français ne date que de 2001. J’espère donc qu’une correction sera publiée de votre part, et communiquée aux blogs qui ont cru bon de diffuser cette énormité !

    Daniel Doré

    1. Jean-Marie Vaas dit :

      Nous avons pris cette mise en cause comme une hypothèse.

  4. Hervé Soulié dit :

    Pitoyable Eglise de notre temps…. Entre compromis permanents avec les erreurs des sociétés d’aujourd’hui, dérives doctrinales, saccage de la liturgie, pédophilie, homosexualité et abus sexuels, la voilà maintenant qui plagie Wikipedia. La descente des marches d’un escalier qui n’en finit pas…..

Traduire le site »