Perepiscopus

Church Militant évoque la sanction romaine contre Mgr Rey

Commentaires (4)
  1. Juliette dit :

    Bergoglio comme Roche et cie des hommes inutiles et mal intentionnés.

  2. Courivaud dit :

    Bien.
    Mais une protestation officielle d’autres évêques et de cardinaux s’avère nécessaire sinon urgente face à une décision aussi scandaleuse pour la foi tout court.

  3. Ce que vous appelez “ordination “clandestine” de Dom Alcuin Reid” a eu lieu après que les ordinations ont été suspendus dans le diocèse de Toulon-Fréjus, ordination valide mais conférées par un “haut prélat” anonyme.
    Cela complique la situation.
    Mgr Rey, à ce que je crois, avait choisi de faire de dos rond.

  4. Jack dit :

    L’article de Church Militant parle aussi du “background” des 3 dignitaires du Vatican qui ont appuyé le travail à la hache du cardinall Ouellet, qualifié de “Unholy Cabal”:
    “Le travail de Ouellet sur Rey a été appuyé par au moins trois autres prélats — le cardinal élu Arthur Roche, le cardinal Kevin Farrell et l’archeveque José Rodriguez Carballo, selon des sources vaticanes informées.
    Le cardinal Roche, le nouveau préfet de la Congrégation pour le culte divin, est une figure clé de l’imposition des restrictions à la messe Tridentine, suite à la promulgation de Traditionis Custodes du souverain pontife, qui limite sévèrement la célébration de l’Ancien Rite.
    Le cardinal Farrell, chef du dicastère du Vatican sur les laïcs, la famille et la vie, fut un proche compagnon et évêque auxiliaire de l’homoprédateur infâme et ex-cardinal Theodore McCarrick. Ce prélat irlando-américain fut également proche du pédophile et violeur en série P. Marcial Maciel, fondateur des Légionnaires du Christ.
    Carballo, secrétaire de la Congrégation vaticane pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique, a été connu pour cibler les ordres religieux fidèles à l’orthodoxie. En 2019, il a banni les adorateurs perpétuels du Saint-Sacrement de Saltillo, au Mexique.”
    Si on parle “cléricalisme” à propos de Mgr Rey, ne doit-on pas qualifier l’action en cour de “super-cléricalisme” romain ?

Traduire le site »