Summorum Pontificum

Le redressement de l’Église

Article précédent
La Sainteté pour tous
Commentaire (1)
  1. Padre Gruber dit :

    “Un christianisme sans dogmes, sans morale, sans respect de Dieu, sans offices, sans racines, sans fidèles, sans prêtres, sans mystères… Un christianisme tout autre, en effet, que le vrai.” C’est exactement cela que prônent la plupart de nos évêques: une AUTRE religion, au vernis vaguement “chrétien”, même plus catholique. Saint Paul VI l’avait dénoncé en son temps, avec quasiment les mêmes mots: qui l’a écouté sur cela et le reste? Saint Jean-Paul II avait raison: “vos évêques (de France) et moi n’avons pas la même foi”.

Traduire le site »