En Une

Nîmes : après la bénédiction homosexuelle, quelle réaction ?

Commentaires (16)
  1. Père Gruber dit :

    C’est ce que l’on appelle en théologie morale “un simulacre de sacrement” ou “une fiction”: un des péchés le splus graves pour un prêtre, avec la peine est la plus sévère, renvoi de l’état ecclésiastique du prêtre hérétique.

    Bon courage à Mgr Brouwet face à un pareil énergumène déjanté qui n’a plus la foi et fait tout pour la faire perdre aux autres.

    Ce genre de sacrilège est prédit par saint Bernardin de Sienne (que le Saint-Père saint Jean-Paul II voulait proclamer Docteur de l’Eglise) comme excellent signe de la proximité du retour de Notre Seigneur: Deo gratias! Veni Domine Iesu!

  2. Jacques Fauchille dit :

    Je le redis, ce que l’on ne consens pas de bonne grâce, il nous faut l’obtenir par la force. Ce sont eux les illégitimes !

  3. de Wavrechin dit :

    Ce qui est mal devient un bien et ce qui est “BIEN” devient “mal”

  4. Gabrielle dit :

    écrire au curé fou ou à l’évêque ???? ce sont toutes ses fidèles qui devraient lui mettre dans sa boîte aux lettres, honte à vous qui offensez DIEU; de toutes façons la bénédiction est nulle, et cause d’excommunication automatique pour le curé, et alors le couple idem.

  5. LAMENTABLE nous revivons l’épopée de SODOME et GOMORHE, c’est l’éternel recommencement, on ne sait plus où l’on va, le Vatican marche sur la tête.
    Pas étonnant que l’islam qui est un cancer nous dévore, vue le nombre de paroissiens qui désertent les EGLISES, ils n’ont plus la FOI, ils ont perdu nos principales VERTUES ,”FOI-ESPERANCE et CHARITE

  6. GALLET dit :

    nous aurons bientôt une église où Dieu n’aura plus sa place

  7. chris83 dit :

    Je me sens interpellée par ce genre “d’évènements” qui me semble ne pas faire partie de ce qui est mon Eglise. Que ce religieux fasse une petite réunion de l’ordre “privée” ne me dérange pas c’est sa vie d’homme qu’il engage mais là c’est différent. Et ensuite qu’il ait au moins le courage de dire la vérité sur son engagement vis à vis des homosexuels et ne pas se réfugier sous des raisons fallacieuses …

  8. C. B. dit :

    “Pendant ce temps, dans certains diocèses, ne serait-ce que pour obtenir un mariage ou des funérailles dans un certain rite, il faut passer sous d’innombrables fourches caudines, subir des vexations d’employés diocésains ou de diacres peu au fait de la charité chrétienne la plus élementaire, quand les clercs ne refusent pas, tout simplement, de tenir compte des dernières volontés des défunts, couchés dans leurs testaments…”
    Et même la plupart du temps pour obtenir une MESSE (fût-elle du goût de notre pape actuel) pour des funérailles: il nous a été demandé “combien de personnes communieront” à notre demande d’une messe pour les funérailles de notre second fils (décédé à 23 ans). Nous avions commencé par prendre contact avec “l’équipe d’accompagnement des familles en deuil”, ( qui avaient le souvenir de la messe pour le décès de ma mère, plus de quinze ans auparavant, équipe qui avait précieusement conservé la feuille de 4 pages conçue à cette occasion à partir du rituel des funérailles. Comment arriver simplement à convaincre un prêtre que nous souhaitions non une simple “cérémonie” (apparemment sous la responsabilité de ladite équipe de laïcs) ni même seulement une bénédiction, mais bien une MESSE?
    Il est vrai que souvent les prêtres sont débordés, quand ils ont une vingtaine de clochers à desservir. Alors on a parfois l’impression que la pénurie est mal gérée.
    Dans notre cas, visiblement, c’était “comment hiérarchiser les demandes”: avec bienveillance le prêtre desservant cette église nous a même demandé si nous pouvions nous adresser à un autre prêtre, auprès duquel il se déchargerait de cette messe. Il a fini par accepter … et a pu constater que l’église était pleine à craquer (mais guère plus de ce que nous avions annoncé pour la communion).

  9. Michel Cliche dit :

    Le mariage a toujours été l’union d’un homme avec une femme et réciproquement.

    Il va falloir relire la bible pour certains religieux !

  10. thiers jean-marie dit :

    Quelle suffisance du célébrant ! Et quel courage de cet évêque. ! Que dire de l’assistance ? Le découragement vient, l’envie de ne plus faire partie de l’obédience chrétienne.

  11. karr dit :

    Ce prêtre parle d’un simple temps de prière,depuis quand les prêtres portent-ils l’aube et l’étole pour un simple temps de prière?
    Est-il nécessaire qu’un prêtre soit présent pour un simple temps de prière?
    Des laïcs célèbrent des funérailles en raison du manque de prêtres,et ce prêtre se déplace pour un simple temps de prière avec deux hommes se tenant par la main,et peut-être un baisé,nous n’avons pas la vidéo ni les textes qui ont du être lus .
    L’homosexualité ne me pose aucun problème s’il s’agit d’adultes consentants,ils peuvent parfaitement se considérer comme membres à part entière de l’Eglise,c’est ce que dit le catéchisme de l’Eglise ,cependant ce catéchisme parle d’actes sexuels désordonnés,c’est à dire qu’ils ne correspondent pas à l’ordre voulu par Dieu dans la Création:”homme et femme Il les créa”, le sacrement du mariage chrétien concerne donc uniquement un couple constitué d’un homme et d’une femme selon la volonté du Créateur!
    Si un prêtre ou un diacre prétend célébrer un mariage de deux hommes ou deux femmes,il s’agit d’un mensonge,ces unions sont considérées comme nulles par l’Eglise,quoi qu’en disent certains évêques en Allemagne,Autriche,Suisse et Belgique,de facto ces clercs sont hérétiques et excommuniés!
    Pour des raisons de justice des homosexuels peuvent se marier civilement,cela n’est pas un sacrement,il s’agit d’assurer l’héritage du dernier ayant droit au moment d’un décès .

  12. de Provenchères Charles dit :

    Il ne faut plus s’etonner dans l’Eglise de “François “..Il n’est plus catholique !

  13. L'ÉVEILLEUR dit :

    Mon commentaire sera-t-il le plus juste, le plus compréhensif possible ? Certains argueront que l’amour est le plus fort et ne peut être ni ignoré ni puni car c’est une pulsion incontrôlable. Certes, elle peut avoir plusieurs raisons: physiologique, sociologique, ou un mystère que la science n’a pas encore réussi à trouver et expliquer. Mais en tout état de cause, elle relève du domaine privé, et n’a pas à se pavaner sur la place publique. La minorité qui a ainsi franchi les étapes en peu de temps a trouvé des appuis dans les plus hautes sphères de l’État, ce qui est manifestement un scandale. Car même en ignorant la religion catholique qui refusait cette union, celle ci bafoue la règle la plus élémentaire de la Nature, c’est à dire la perpétuation de l’espèce. Or nos apprentis sorciers ont évidemment trouvé les artifices nécessaires pour contourner cette loi: la PMA, la GPA, l’Homme enceint, etc… AU SECOURS.- –L’ÉVEILLEUR –

  14. Jean dit :

    Pourquoi cela vous surprend-il? Nombreux sont les prêtres et les évêques LGBT qui continuent à célébrer les sacrements, tout en sachant qu’ils ne sont plus en communion avec la Parole de Dieu qui s’oppose à leur genre de vie au sein du clergé! La conférence des évêques et la Nonciature le savent!

    Les prêtres qui osent dénoncer perdent leur poste – ou on dit qu’ils n’ont pas la vocation, s’ils sont encore séminaristes!

    Les membres du clergé LGBT qualifient la Parole de Dieu d’écrits anciens pour justifier leurs actes délictueux! Le Saint-Père le sait, mais que peut-il faire? Certains diocèses sont devenus des refuges pour le clergé LGBT du monde entier! Ce sont des prêtres LGBT qui dictent leur façon de vivre à tous les autres prêtres dans la plupart des diocèses! Nous sommes perdus! Prions pour l’avenir du clergé catholique en France et dans le monde!

  15. Janot dit :

    Avec tout ce qui se passe dans l’ “Eglise conciliaire”, comment ne pas penser que l’Église tout court ne subsiste que dans la FSSPX, voire chez les orthodoxes ?

  16. karr dit :

    Jean,
    Vous êtes dans le vrai lorsque vous parlez d’évêques et de prêtres LGBT,mais il me semble que vous vous trompez lorsque vous écrivez que le pape ne peut rien faire,François a assez de ressources pour publier un motu proprio non justifié à l’encontre des fidèles attachés à la Tradition,et cela sans aucune concertation préalable.
    Le doux pape Benoît XVI a eu la volonté de sanctionner l’ancien cardinal archevêque de Washington, lui demandant de remettre sa qualité cardinalice,et le sanctionnant par suspens ad divinis ,ce cardinal connaissait les autres évêques LGBT des Etats Unis,et pratiquait le chantage avec Rome,plusieurs Nonces Apostoliques l’ont dénoncé à la Secrétairerie d’Etat sans obtenir de résultats.
    François a accueilli cet ancien archevêque en lui conservant son titre cardinalice ,et en lui confiant des missions de représentation du Saint-Siège à travers le monde,alors qu’il connaissait sa situation.
    Je ne m’étonne plus de l’abdication si rapide du pape Benoît,peut-être était-il déprimé face à l’ampleur du scandale au sein de l’Eglise.

Traduire le site »