Episcopats locaux

L’évêque auxiliaire de Roermond réclame la fin du remboursement de l’avortement

Article précédent
Madiran soutient Samuel Martin
Commentaires (2)
  1. Isabelle MALBOS dit :

    En France, on préfère rembourser l’avortement que, probablement, supprimer la prime de naissance du 1er enfant et faire travaller plus longtemps.Puis, vieux retraités, on se fera euthanasier parce qu’on reviendra trop cher à l’Etat ! “France, qu’as-tu fait des promesses de ton baptême?”

  2. Jean Lemaire dit :

    Mgr De Jong semble ainsi confirmer la timide évolution que les Limbourgeois avaient remarquée chez lui il y a quelques années. C’est un évêque qui est longtemps passé pour “gentil avec tout le monde”, ce qui vaut la peine d’être aux Pays-Bas, où jusque récemment il n’était pas de bon ton d’être “gentil” avec “les méchants dinosaures préconciliaires”. Mgr De Jong est particulièrement en bons termes avec les charismatiques mais même, quoique de façon plus discrète, avec des “traditionalistes”. Visiblement, il suit petit à petit l’évolution en cours à Rome et il serait dans la logique des choses que ce soit lui qui succède à Mgr Wiertz à la tête du diocèse de Ruremonde.
    De façon générale, contrairement à ce qu’on pense souvent à l’étranger, les Pays-Bas ne sont plus le bastion hyperprogessiste qu’ils ont été. En particulier, le primat depuis 2007, Mgr Eijk, est nettement dans la ligne romaine en matière non seulement bioéthique mais aussi de spiritualité sacerdotale et de liturgie http://www.newliturgicalmovement.org/2009/01/st-willibrords-archbishop-of-utrecht.html
    Au bout du compte, les Pays-Bas avancent en haute mer, tandis que la Belgique en reste à ses incantations mortifères sur l'”esprit du concile”. Le merveilleux printemps qu’elle vit en est la confirmation, n’est-ce pas?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »