Divers Osservatore

Prendre en compte la réalité des souffrances post-abrotives

Commentaire (1)
  1. JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD dit :

    Malheureusement, elles ne sont pas que tristes et désespérées, mais ont les retrouvent souvent dans les hôpitaux psychiatriques. Allez donc y faire une visite et vous serez édifiés.
    Merci !
    JFL

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »