Non classé

L’évêque de Lansing va procéder aux obsèques et à l’inhumation de dix-sept enfants avortés

Commentaires (6)
  1. MALBOS Isabelle dit :

    comment ne pas penser aux découvertes des charniers en Allemagne, en Yougoslavie, au Rwanda et ailleurs ! Ne peut-on pas envoyer aux médecins, voire aux mères, les photos de ces enfants, à tous ceux qui ne font rien pour aider les mères en détresse, à ceux qui font plutôt des pressions morales pour les pousser à l’avortement? On a sauvegardé des locaux de camps de la mort, avec des images, des témoignages de survivants, pourquoi ne pas faire de même “in memoriam” de ces petits ? Je salue Mgr. Lansing, tous ceux qui prieront lors de ces obsèques…C’est très bien que ces enfants soient aussi “situés” ! …Après les fausses couches spontanées et analyses, on ne rend pas plus leur bébé aux mamans…qui ne peuvent pas faire leur deuil ! Et qui va les soutenir puisqu’il ne s’agirait que d’un “oeuf” ou de “simple morceau de chair” ? …Jusqu’où va le mépris humain ! Merci à tous ces courageux de la Vérité de la “dignité de l’homme” (JP II)

  2. panouf dit :

    En france, nous considérons que cela est NORMAL.

    Il n’y a aucun respect de l’être humain: on parle de “geste foeticide” pour l’IMG et… la procédure officielle veut que les enfants soit jetés à la poubelle après une “IMG”: aucune possibilité pour les familles de faire leur deuil!!!

    1. Jacques dit :

      Il faudrait envoyer à Soeur Carol Keehan une invitation à ces obsèques.
      Sa présence à mon avis est indispensable, essentielle même.

  3. Jacques dit :

    Plusieurs invitations aussi aux R.P. Jésuites du “board” de l’Université de San Francisco qui prévoient de l’honnorer ce mois-ci

  4. CAROLINE dit :

    à PANOUF : et pourquoi donc ne pas jeter les foetus à la poubelle après une IMG? Pourquoi faudrait-il aider les Parents (et non aux familles comme vous le dîtes puisque l’enfant n’étant pas né, personne le le connaît) à faire un deuil, alors qu’ils sont responsables de cette mort? Quel paradoxe.
    Il me semble que le seul problème, ici, est que les restes d’embryons n’aient pas été jeté avec les déchets médicaux.
    Quant à la messe, les responsables catholiques l’ont toujours jugé inutile, l’enfant non-né, n’étant pas baptisé, donc ne vivant pas dans la vie éternelle (option privilégié pendant des siècles) ou actuellement, n’ayant pas eu l’occasion de pécher.

    je trouve choquant de jeter des enfants à la poubelle, mais il faut être cohérent avec les choix que la société embrasse: si on enterre, on reconnaît l’humanité du bébé non-né, et dans ce cas, il est logique de criminaliser l’avortement. en ce sens, la nouvelle loi française est schizophrène.
    quelle alternative: le labo, pour utiliser ces précieuses cellules afin de guérir tous les maux de l’humanité?

    afin d’être parfaitement claire, je précise que je suis totalement contre l’img, et aussi pour que l’on enterre les enfants morts in utero.

  5. Geneviève dit :

    Et pourquoi seraient-ils privés de sépulture ? Ce sont des créatures de Dieu pas de vulgaires déchets ! Et l’exemple du courageux Père Pavone, comme notre blogueur en chef nous en souvent donné des exemples en mettant en ligne des vidéos de ces bouleversantes cérémonies : prénom donné à chacun, baptême et enterrement dans leur petit cercueil ! En France qui l’immitera ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »