Divers Osservatore

C’est la fidélité qu’on assassine!

Article précédent
L'exode des chrétiens d'Irak
Commentaires (2)
  1. Pierre de Vacquerie dit :

    Eh bien oui! N’oublions pas qu’à un moment de l’histoire de l’Eglise, saint Athanase a été le seul évêque à encore défendre l’orthodoxie dans sa région. Et pourtant, très peu après, c’est la vraie doctrine qui a triomphé. Je rapprocherais cela de l’intervention récente du sinistre Ringlet devant devant la commission du parlement belge, qui invite le prêtre à abandonner le sacré et à devenir, “en quelque sorte” profane. Dommage que ce blogue n’en ait pas parlé.

    Pourquoi, si on en est là, ne pas fermer la boutique carrément? Si nous accédions à toutes ces divagations, nous ne serions plus l’Eglise de Jésus Christ. Mais peut-être l’abbé Lobet, toujours inspiré, aura-t-il un avis “éclairé” sur ce sujet, bien sûr favorable à Ringlet et aux hérétiques.

  2. Dominique de la Barre dit :

    Dans cette pétition, ce qui frappe tout d’abord, c’est l’amalgame des “éxigences”: abolition du célibat, ordination des femmes, unions homosexuelles et relaxation de la morale de l’Eglise, trois sujets séparés. Il est difficile de ne pas discrener une volonté d’instrumentalisation chez les signataires. En effet, en ce qui concerne le premier sujet, le seul qui mérite un véritable débat, les signataires feignent d’ignorer la grande souplesse dont le Pape a fait preuve ces derniers temps dans ce domaine, en particulier avec la création d’Anglicanorum Caetibus, qui permet d’accueillir en masse des prêtres mariés (ou plus exactement des hommes mariés qui recevront une ordination valable) au sein de l’Eglise catholique. Voilà qui devrait réjouir les 140 signataires. Or il n’en est rien et c’est pourquoi ce qui est véritablement visé ici n’est pas tant le célibat que sa configuration au Christ.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »