Relations avec les Etats

Un député socialiste nous explique la doctrine catholique sur les embryons!

Commentaires (6)
  1. Benoît Lobet dit :

    Tout ce que vous répondez à ce député est vrai et fondé. C’est Tertullien, dans l’Apologétique au IIIème siècle, qui est le premier à exprimer très clairement le refus de l’Eglise devant tout avortement volontaire.

  2. Luc Warnotte dit :

    M. Ganimara, vous avez raison de “démonter” le député Tortelier sur le fond mais je voudrais ajouter que son ignorance crasse s’étend aussi aux questions de “techniques” médicales. Quand il dit que la méthode Ogino est la seule méthode de contraception permise par l’Eglise catholique, il se surpasse!

    M. le député croit sans doute que la méthode Ogino est la seule méthode de planning naturel? Il retarde de deux guerres! D’abord, cette méthode est bien mal nommée puisque le médecin japonais Kyasaku Ogino n’a pas voulu la lancer, l’estimant trop peu fiable. C’est son confrère autrichien Herrmann Knaus qui l’a affinée et popularisée.

    Mais il suffit de se renseigner un minuscule petit peu (les députés n’ont-il pas de documentation à leur disposition, ou sont-ils incapables de faire une recherche sur le web?) pour savoir qu’il existe de multiples méthodes de planning familial naturel… et que l’Eglise n’en privilégie évidemment aucune sur le plan technique, du moment qu’elles répondent aux critères moraux de Casti Connubii et d’Humanae Vitae.

    Contrairement à des “légendes” fort répandues, il existe des méthodes de PFN très fiables. Sans entrer dans des détails techniques, disons qu’une bonne méthode repose non pas sur un seul indice (les irrégularités sont toujours possibles) mais sur plusieurs. C’est ce qu’on appelle les méthodes des indices combinés. Que M. Tortelier se renseigne en Allemagne, où les oeuvres des chevaliers de Malte sont à la pointe en cette matière. La dernière mouture de leur méthode d’indices combinés vient d’être approuvée par le ministère fédéral de la santé, pour sa qualité scientifique. Et cette méthode des “Malteser” est évidemment compatible avec la doctrine catholique.

  3. Katsuo dit :

    Luc, vous avez raison mais je voudrait faire une precision. Quand Dr autrichien Knaus a popularisée la methode de Dr Kyasaku Ogino pour limiter les naisances, ce dernier a eté méecontent parce qu’il avait pensé sa méthode justement pour aider les couples à maximaliser les chances d’avoir des enfant! Il a donc juger que Knaus détouernait sa methode. En plus, techniquement elle n’avait evidemment pas de haute certitude d’éviter une grossesse, puisqu’elle visait a l’encourager!

    C’est ce la que vient la fausse reputation d’infiabilite de méthodes naturels.

    Mais il faut rapeller que beaucoup de couples catoliques ont une “mentalité Knaus”, c’estadire de limiter a priori les naisances. Alors que, meme avec l’abstinence temporaire qui est la base des methode naturels, il faut une raison sérieuse pour eviter une conception.

    Enfin, je voudrait dire que dans mon pays Japon il n’y a pas de contraception artificelle (pilule). Le députe francais qui dit des betises peut venir ici; on va lui montrer que, meme dans un pays qui a quasi pas de de catoliques, on maitrise mieux ces questions que lui. Les femmes Japonnaises conaisent bien les methodes naturels de planning, et on a fait beaucoup de progres depuis Dr Ogino (avec combination de indices, comme Luc expliqua). M. le deputé Tortellier bienvenu à Japon!

  4. franz dit :

    En effet, c’est hallucinant ! Rarement autant d’âneries au mètre courant…

  5. Benoît dit :

    Que voulez-vous, ce député prétend interpréter la pensée de l’Eglise, mais il ne connaît même pas son catéchisme.
    .
    L’Eglise reconnaît depuis toujours l’être dans le ventre de sa mère comme une personne à part entière. C’est ainsi qu’elle rappelle à la Visitation que Jean a trésailli d’allégresse dans le ventre d’Elisabeth en entendant les paroles de salutation de la mère du Seigneur. CQFD.

  6. Jean Ferrand dit :

    Vous parlez dans votre article, Mr Ganimara, de l'”inanimation” de l’embryon. Je pense que c’est une faute de français. Il faut dire simplement : “l’animation de l’embryon”.

    Je vous renvoie par exemple à cette page qui traite du problème :http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00175587_v1/

    Effectivement les théologiens du Mpyen Age, dont Thomas d’Aquin, se posaient la question de la date d’animation, dans la période de gestation, de l’embryon humain.

    Les avis n’étaient pas unanimes.

    Mais l’avortement provoqué lui-même, quoi qu’il en soit, a toujours été considéré comme un péché et même comme un crime.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »