Messages du Pape

Il existe des formes déviées de religiosité populaire

Article précédent
La photo du jour
Commentaires (2)
  1. Henri Ganty dit :

    Un ancien évêque de Namur, Mgr Charue, qui a reconnu l’authenticité des apparitions de Beauraing (Belgique) ne dénigrait pas la piété populaire qui se vivait en ce lieu de pèlerinage, tout en cherchant à la canaliser. Il y voyait un lieu de possible catéchèse à offrir aux personnes “simples”. Il disait, pour qu’on ne les rabroue pas : “Il ne faut pas éteindre la mèche qui fume encore”.
    Bref, il avait à ce sujet un sens théologique et pastoral très sûr et d’un grand équilibre.

  2. Marie dit :

    La piété populaire ancrée dans la grande tradition de l’Eglise est, pour moi, une très belle chose. Mais effectivement attention aux dérives. A ces dévotions privées faites chez un particulier, où sans aucun encadrement, ni formation, des fiédèles sincères dans leur demarche, invoquent tel Archange, tel Saint pour lutter contre Satan ou autres. Attention cela pullulent et nous sommes en devoir de ne pas y donner notre acquiessement.

    Par contre, comme il est bon avec nos prêtres, de participer à ces anciens pélérinages qui remontent à la nuit des temps. Qu’il est bon et riche de grace de dire notre chapelet. Certains ont voulu tout balayer, mais nous nous appercevons que de plus ces anciennes dévotions sortent de l’ombre pour donner force à nos âmes.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »