Divers Jeanne smits

Mexique : la force injuste de la loi…

Article précédent
Choisir la vie... en Angleterre
Commentaires (2)
  1. cathosympa dit :

    Arrêtez-moi si je me méprends sur vos propos, mais je suis aussi d’avis que, pour l’avortement, aucun compromis (aucune compromission devrais-je dire…) n’est possible : s’il s’agit d’un crime, alors il faut purement et simplement viser l’abrogation de la loi Veil.Déjà ne plus rendre légal le crime !Ensuite, repénaliser ? Arrivons déjà humblement à la première étape…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »