Divers Jeanne smits

“Demande instante” de l’Abbé Claude Barthe

Article précédent
La Nef célèbre ses vingt ans
Commentaires (2)
  1. ronron dit :

    On se demande ce qui fait défaut à tant de déploiement d’intelligence.

    Reprenant le mythe de la création, on peut poser qu’Adam et Ève étaient hétérosexuels puisqu’ils allaient donner naissance à l’humanité. Mais une question aussi triviale se pose-t-elle puisqu’alors elle serait du domaine de l’histoire en tant que fait avéré, ce qui nous mènerait vite à en déduire que l’humanité est nécessairement incestueuse dès l’œuf, et ce à perpétuité…

    Or les éléments du mythe tiennent-ils tous du mythe ou sommes-nous face à des faits originels réels? Dès lors, fonder sur un mythe l’obligation de perpétuer la vie ou le mariage ne tient-il pas de l’abus de langage? Et mélanger ainsi les genres ne revient-il pas à tricher… Et d’autant plus odieusement que de père en fils on paiera pour la faute des premiers parents? Pourtant ne lit-on pas en Deutéronome 24,16 : «Les parents ne seront pas mis à mort pour les crimes commis par leurs enfants, ni les enfants pour ceux de leurs parents: si quelqu'un doit être mis à mort, ce sera pour son propre péché.»

    Comment croire que le Christ serait d’accord avec Paul quand il affirme que le verdict de Dieu pour les homosexuels est la mort? Ou que c’est Dieu qui a fait en sorte que les sodomites soient exterminés?

    Et si Dieu n’est pas Dieu ni dans un cas ni dans l’autre, alors qu’est-ce à dire de toute cette mentalité à l’égard des homosexuels?

    La vérité nous rendra peut-être libre mais force est de constater que ça demandera plus qu'un petit courage du bout des lèvres!

  2. Denis Merlin dit :

    L'inceste n'existe que depuis Abraham. Il reste un tabou très fort et justifié

    Mais aux premiers temps de l'histoire de l'espèce humaine, les liens matrimoniaux entre les descendants immédiats d'Adam et Eve pour assurer la perpétuation de l'espèce n'étaient pas incestueux.

    Je voudrais aussi avoir la référence du texte où saint Paul réclamerait, selon ronron, la mise à mort des homosexuels. C'est la première fois que j'en entends parler, mais sans références. A ma connaissance, saint Paul n'a pas écrit sur le droit pénal spécial.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »