Divers Jeanne smits

Harry Potter : une interview de Michael O’Brien (1)

Article précédent
Amour et don de soi
Commentaires (5)
  1. Anonymous dit :

    Harry Potter et l'ordre des Ténèbres
    Version abrégée
    Mona Mikael

    Vesrion abrégée, idéale pour ceux qui n'auraient pas le temps de lire l'étude complète déjà parue.

    Sous le nom de Harry Potter est désignée une opération de grande envergure présentée comme un divertissement pour la jeunesse : sept livres édités depuis 1997 et mondialement diffusés, et cinq films.
    Sous couvert de fiction, il s’agit en fait d’initier les jeunes à l’occultisme et à cette forme particulière d’occultisme qu’est la magie.
    Il était donc très important de bien montrer qu’Harry Potter n’est pas une nouvelle fable pour temps modernes, aussi innocente que les contes de Perrault, mais une action subversive qui mérite d’être étudiée à fond.
    Sur Livres en famille :http://www.livresenfamille.fr/p4906-mona_mikael_harry_potter_et_ordre_des_tenebres.html

  2. Anonymous dit :

    Merci beaucoup pour ces arguments, voilà qui peut encore faire avancer les choses. Je suis content que vous citiez Tolkien, dont je suis un grand fan.

  3. Anonymous dit :

    “Elle a fait accomplir un pas supplémentaire à la paganisation de la culture enfantine : désormais la sorcellerie et l’art de la magie – traditionnellement alliés au mal surnaturel – sont présentés comme moralement neutres.”

    Je ne vois pas en quoi il s'agirait d'un pas supplémentaire. Les contes de fées de notre enfance opposent aussi bonnes fées et méchantes sorcières.

  4. Anonymous dit :

    Harry Potter et l'ordre des ténèbres, 20 € chez votre libraire, ou comment faire de l'argent sur le dos des esprits faibles en leur vendant du complot occultiste de bac à sable.
    Pourquoi se priver quand ça marche ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »