Rome

A propos de la liturgie et des traductions de l’agence VIS

Article précédent
Primauté de la prière
Commentaires (6)
  1. Erasmus Minor dit :

    Tout simplement parce qu’il est fallacieux de parler de sacré en christianisme ! Le sacré renvoie aux autres religions. Nous, nous parlons de sainteté !

  2. Rosalie dit :

    Oui, cette mauvaise traduction est curieuse et ne donne pas le vrai sens des paroles du pape. Entre autres mauvaises traductions, elle dit “Faites donc tout votre possible pour aider aussi les catéchistes et les chorales à célébrer plus dignement le rite romain” or VIS devrait savoir que c’est le prêtre qui célèbre et non les catéchistes ou une chorale !!!
    Cela n’est pas bien. Ne faudrait-il pas lui en faire la remarque?
    Le traducteur m’a tout l’air d’être un progressiste qui corrige le texte à sa manière plutôt qu’il ne le traduit.

  3. Ghalloun dit :

    @Erasmus Minor
    Le sacré est pour les autres religions? Et la sainteté est pour les catholiques? Quelle intransigeance, quelle mépris des autres religions… :p
    Effectivement, par l’Incarnation, Dieu qui est le Tout Autre, s’est fait homme, s’est fait proche. Mais il n’a pas cessé d’être complètement incompréhensible de grandeur, de sainteté (qui signifie séparation), d’amour. Il y a une tension entre l’infinité de Dieu et sa proximité à chacun de nous. Si vous supprimez le sacré pour ne garder que la sainteté (ou pour être plus précis la proximité de Dieu à l’humanité, à la misère, à la souffrance, au péché de l’homme), vous faites un choix des attributs de Dieu. Regardez donc comment on dit choix en grec…

  4. joachim dit :

    Sacrosanctum concilium : un sacro-saint concile. Vatican II n’oppose donc pas sainteté et sacré, la preuve ! Mais ce titre rappelle en même temps la sacralité du concile, ce qui exige un respect très grand que les catholiques de toutes sensibilités devraient avoir pour Vatican II.

  5. Yves dit :

    Le problème, c’est que l’on ne peut pas juger de la qualité de traduction en comparant deux traductions. Où est l’original en italien? Que dit-il? Est-on sûr de la traduction la meilleure? Et si c’était le traducteur qui avait pris quelques libertés avec le texte original?

  6. Luc Warnotte dit :

    Décidément, Erasmus Minuscule prouve une fois de plus sa mauvaise foi, au sens strict. M. l’hérétique n’a peut-être jamais entendu parler de sacré dans le catholicisme mais il est pourtant élémentaire de le trouver dans les “sacri ordines” et les “sacri ministri” du code de droit canon. Sans parler du “sacrosanctum corpus et sanguinem Filii tui sumpserimus” du canon romain. Et même tout simplement dans le terme “sacramentum”. Etc. etc. Si tout ceci n’appartient pas à ce à quoi M. Minuscule adhère, eh bien qu’il cesse de mentir en se prétendant catnolique, et qu’il retourne à ses sectes hérétiques.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »