Americatho

Incroyable, mais vrai : l’université jésuite de Georgetown veut honorer Kathleen Sebelius !

Commentaires (6)
  1. Denis Merlin dit :

    Si je signe ne vais-je pas être accusé de me mêler des affaires d’une nation étrangère à la mienne ?

    En tous cas, il est vrai que ceux qui font cela ne s’aperçoivent pas qu’ils violent la liberté de conscience et de religion comme vous le faites observer, mais qu’en plus ils violent le droit à la vie. Or le droit à la vie est le droit condition de tous les autres droits et la liberté religieuse est le “papier tournesol” de la liberté, le droit-pivot des droits de l’homme.

    L’Etat ne peut forcer quiconque à être catholique, comme corollaire, je dois respecter les autorités religieuses catholiques et la foi catholique. Je ne peux donc me prétendre catholique et vouloir changer la foi catholique ou les enseignements rationnels catholiques. Si je le fais, je viole la liberté de conscience et de religion des catholiques. On s’en aperçoit difficilement et pourtant, c’est vrai.

    1. @ Denis Merlin

      N’oublions pas que nous sommes d’abord catholique avant d’être Français, Américain… Nous faisons tous partie de l’Église militante, et ce qui se passe dans un secteur de l’Église universelle intéresse tous les autres. Nous avons non seulement le droit mais le devoir de nous soutenir les uns les autres par la prière et les bonnes œuvres – celle que je vois invite à accomplir en est une…

  2. SACHY dit :

    L’EGLISE CATHOLIQUE ETANT UNIVERSELLE SES COMMANDEMENTS SE DOIVENT D’ETRE RESPECTES DANS LE MONDE PAR CEUX CEUX QUI SE PRETENDENT CATHOLIQUES.

  3. Ces jésuites, défient le magistère de l’Église du Christ et très certainement, visent la conférence épiscopale américaine pour son opposition à l’obligation qui est faite à L’Église d’octroyer une police d’assurance, à ses employés afin de défrayer les coûts, qui couvrirait l’avortement, la contraception et la pilule du lendemain, par le gouvernement de Barack Hussein Obama. La Sebelius (catholique, pro avortement) l’approuve. En fait, les jésuites ont décidé en honorant la titulaire du ministère de la Santé de donner une gifle à l’Archevêque le cardinal Timothy Dolan président de la USCCB. Vous avez raison, c’est pire que l’incident de Notre-Dame. Obama, il y a trois ans, leur a rendu visite. Mais, avant, ses collaborateurs immédiats passèrent et voyant le sigle de la compagnie de Jésus demandèrent à ce qu’il soit recouvert afin de ne pas offenser la sensibilité du président américain. Et bien sûr que l’hôte recouvrit le symbole de Jésus Hostie. Comme quoi ces jésuites se soumettent à d’autres plutôt qu’à Jésus dont ils se disent les compagnons.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »