En Une

Mgr Di Noia vice-président d’Ecclesia Dei : pourquoi ?

Commentaires (2)
  1. Kris Vancauwenberghe dit :

    Ce qu’il faut ajouter, c’est la partie manquante de l’iceberg: qui remplace Mgr Di Noia au Culte divin? Le Saint Siège l’annoncé en même temps: c’est Mgr Roche, ancien archevêque de Leeds. Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, c’est simple: Mgr Roche est un idéologue de “l’esprit du concile”, une des têtes dirigeantes de l’affligeant épiscopat anglais. Avec lui, on peut partier dans risque que la liturgie va faire un grand bon en arrière. Elle est belle, la restauration “bénédictine”…

  2. Isambart Busquet dit :

    Si, il fallait rajouter un nouvel intermédiaire, en douceur.
    En lisant ou en écoutant tout ce qui apparait sur internet au sujet des discussions Vatican-FSSPX, on se rend compte que Mgr Levada et Mgr Pozzo ont agi à contre-coeur. Le préambule doctrinal était le but de toutes les discussions de Mgr Pozzo : faire accepter Vatican II et le Magistère actuel par la FSSPX ! L’Esprit Saint guide l’Eglise et le Vatican, oui ! mais ceux-ci ne comprennent pas forcément immédiatement les volontés du Saint Esprit : l’Arianisme, le Nestorianisme, la période Iconoclaste, se sont développées des dizaines d’années avant que soit arrêtée la position de l’Eglise sur ces sujets. Et pendant ce temps, les excommunications étaient envoyées par les “belligérants” comme maintenant avec la FSSPX …
    Benoît XVI veut la réintégration de la Fraternité, car il sait qu’elle a raison ! Mais s’il le dit et, pire, s’il l’écrit, les évêques de France, d’Allemagne, de Belgique, de Hollande créeront un schisme encore plus grand : il lui faut donc agir en douceur, avec humilité, avec foi, sans condamner, mais avec fermeté et constance.
    Prions pour lui, pour qu’il continue à oser affronter les loups !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »