En Une

Mgr Di Noia : une dépêche très intéressante de CNS

Article suivant
Jules l’imposteur
Commentaires (4)
  1. Marek dit :

    Si tout cela est vrai : tant mieux. Pourtant, le 2d assistant de Mgr Fellay est venu dire à Suresnes le 21 juin que c’était le pape lui-même qui avait corrigé le texte du 13 juin dans un sens restrictif et inacceptable pour la FSSPX. Est-il lui-aussi comme feu Paul VI une sorte de Janus bifrons?

  2. Anne Lys dit :

    Je ne pense pas que le pape Benoît XVI renie son texte de 1988 aussi je pense que les négociateurs qui ont voulu imposer à Mgr Fellay “de le faire entrer dans un « unanimisme » théologique (et liturgique) qu’il ne pouvait que refuser” ou bien – et c’est certes peu probable – désobéissaient ouvertement au pape ou au moins agissaient à l’encontre de ses intentions, ou bien — et à mon avis c’est le plus probable – tentaient, avec l’accord du pape ou du moins en pensant agir selon ses intentions, d’explorer les limites des concessions que Mgr Fellay pouvait accepter en allant sciemment plus loin que ces limites probables. C’est un procédé courant dans toute négociation !
    Anne Lys

  3. Melmiesse dit :

    Un peu d’humilité de la part des progressistes et les difficultés disparaitront

  4. Melmiesse dit :

    on lit dans la bible que l’on reconnait un arbre à ses fruits; à voir l’état de la France chrétienne qui s’apprète même à supprimer ses fêtes chrétiennes il serait temps de préparer l’avenir en se souvenant du passé

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »