Perepiscopus

Registres de baptême : « Qui est la mère ? » « Qui est le père ? »

Commentaires (7)
  1. Buffalo dit :

    Justement, les conditions d’une éducation chrétienne sont d’emblée absentes si les deux parents sont du même sexe!Vous imaginez saint Paul en train de baptiser un enfant confié à deux homosexuels? Je pense qu’il faut ajourner de tels baptêmes. Il est impossible qu’un petit enfant reçoive une bonne éducation de deux individus du même sexe, dont le genre de vie est en soi une grave injure au Créateur. Il n’empêche que des cas, très limités je pense, se présenteront. malheureusement, il ne manquera pas de clercs égarés non seulement pour procéder au baptême, mais aussi pour proposer de le faire pendant le mariage à l’église de papa et …papa.

  2. clairmatin dit :

    D’accord avec Buffalo.

    Impossible d’accepter de telles dérives .Ce serait cautionner ce qui est une infamie aux yeux du Puissant.

    Les prêtres eux-mêmes,pour certains,sont en dérive.

    Concernant les pauvres enfants à qui on va imposer des parents homos ,il est évident que Dieu en tiendra compte ,car il n’abandonne pas les enfants :ils auront peut-être des grâces de conversion plus tard et demanderont eux-mêmes le baptême…

    Il est évident que ces mariages n’ont pas lieu d’être et que c’est un grand malheur pour le devenir de la société.

  3. clairmatin dit :

    Ou alors trouver un processus :par exemple baptiser l’enfant AVANT qu’il soit mis entre les mains de parents homos.

  4. MVT dit :

    le meilleur moyen pour éviter le vote d’une telle loi est que la Conférence des Evêques de France décide et annonce à haute et intelligible voix,que tout député ou sénateur qui votera cette loi ne pourra pas s’approcher des sacrements tant qu’il ne se sera pas confessé et que,si cette condition n’est pas remplie,il ne bénéficiera pas non plus d’obsèques religieuses.

    1. Isabelle Voltaire dit :

      A MVT :
      vous supposez par là que les députés vont être plus sensibles aux exhortations religieuses qu’à l’attrait de l’argent et aux menaces de suppression des subventions ? voyons, mon cher, nous vivons au XXIe siècle …

  5. Melmiesse dit :

    l’enseignement religieux se fera d’abord le baptème viendra ensuite: question de méthode et d’habitude

  6. Eric dit :

    Le baptême des enfants, même si la demande est faite par un couple homo, ne peut pas être refusé. Le Saint-Père l’a même rappelé.

    Il s’agit avant tout de l’enfant et de sa vie éternelle qu’il reçoit par le baptême… On ne prive pas de la vie éternelle… Le baptême n’est pas un acte administratif de l’Eglise…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »