En Une

Un enseignant italien accusé d’avoir mal parlé de l’homosexualité

Commentaires (3)
  1. Thierry M. Carabin dit :

    Cet enseignant devrait être félicité pour avoir donné divers éléments divergents à ses élèves et les avoir ainsi incité à réfléchir, donc à développer leur esprit critique.
    C’est ce que faisait tout professeur digne de ce nom voici quelques années encore.
    C’est ce qui permet à l’adolescent de se construire, pour gagner son autonomie et devenir réellement adulte.
    Ce n’est pas ce qui est souhaité aujourd’hui par une mouvance socialiste soucieuse d’accaparer tous les pouvoirs. Comme avant 1940, elle ne veut que des moutons en face d’elles … avec le risque d’une répétition de l’histoire.

  2. Dominique dit :

    “Il a dit la vérité, il doit être exécuté”.

    C’est vrai, c’est un choix. En terminale, j’ai eu deux amis qui sont devenus homosexuels à la fac par choix, mais c’était en 1977, et l’on avait encore la liberté de dire que c’était un choix, d’ailleurs, à cette époque-là, personne ne disait qu’on naissait homosexuel, pas même les concernés. L’un d’eux s’en est guéri et s’est marié. L’autre, je ne sais pas.

    Lisez “L’amour libéré”, témoignage de deux anciens homosexuels évangélistes américains qui se sont guéris par la foi, se sont mariés et ont de beaux enfants. Ils ont enfin trouvé le bonheur car, avouaient-ils, ils étaient malheureux homosexuels, ce qui les conduisait aussi à la drogue et à des relations sexuelles multiples.

    En république, malheur à celui qui ne marche pas avec un bâillon sur la bouche ! A bas la république et vive le Roi !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »