Osservatore Vaticano

Photo : Benoît XVI et François en prière

Commentaires (4)
  1. Clovis dit :

    La disposition de l’autel est traditionnelle et sans doute les messes aussi mais l’image c’est du JAMAIS vu! C’est très beau et un bel exemple.

  2. Ad Orientem. Cela m’a frappé. Comme il l’a dit il allait continuer à servir l’Église… En effet.
    Pour moi, ce n’est que mon opinion, il y a deux grands papes que je place à part depuis ma naissance : Pie XII et Benoît XVI. J’ai admiré JP II et j’ai respecté, non sans quelque réserve, le pontificat de Paul VI et fut touché par la bonhomie d’un Jean XXIII qui s’est révélé secret et imprévisible. Sa faconde simple lui attira l’affection d’une multitude voir de Moscou. Jean-Paul I er, son sourire affichait sa joie de disciple du Christ, mais une crise cardiaque le foudroya. Ce fut un règne bref.
    En passant que Mgr Pierro Marini se la boucle, celui qui fut le secrétaire particulier d’Annibale Bugnini que congédia Jean XXIII durant le concile, mais qui revint en grâce du à l’amitié que lui vouait Paul VI. En effet, c’est Mgr Montini (pro secrétaire d’état) qui le fit entrer comme l’un des huit chargé par Pie XII de se pencher sur la liturgie. Ce Marini sitôt ordonné devint le secrétaire particulier de Bugnini. Il n efut jamais un humble vicaire, le prêtre Joseph Ratzinger le fut durant une année. Pierro Marini était un prêtre ambitieux. Il sut se faire ami avec le secrétaire de Jean-Paul II, l’actuel archevêque de Cracovie. On connaît la suite. Il fut ordonné évêque, mais Benoît XVI après son voyage en Autriche s’en départit. L’homme est toujours ambitieux. Puisse le pape François le discerner… Il a parlé justement de ces ambitieux dans l’Église récemment… lors de sa messe matinale.

  3. lebon dit :

    Voilà qui va consoler le Christ et sa très Sainte Mère

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »