En Une

Visite pastorale de Mgr Brac de la Perrière

Commentaires (3)
  1. AUBERT Roger dit :

    Pour faire revivre ces églises, il faut commencer par changer tooutes ces méthodes de catéchèse. Il n’y a plus de catéchisme questions-réponses, donc plus de bonne explication de l’Evangile. Depuis deux générations, les enfants ne viennent plus à la messe le dimanche qui suit leur profession de foi. Le problème est là : plus de vocations, plus de notion de péché, plus de confessions ou de moins en moins CHEZ NOUS;
    Annoncer l’évangile dans les entreprises, oui, mais le dialogue n’a pas sa place. Ils ont d’abord à écouter LIBREMENT bien sûr, mais là, on est beaucoup moins populaire. “Allez-vous en sur les places et sur les parvis…” Le chanter, c’est bien, mais le faire à la manière des apôtres est beaucoup mieux.
    L’ennemi nous a fait (subtilement ) nommer cela, du prosélytisme… et on a avaler ce dragée au poivre… J’en passe. Sainte Thérèse et saint François Xavier patrons des missions, PRIEZ POUR NOUS.

  2. Ce que fait l’évêque de Nevers est très bien. Mais comment lui dire qu’il faut absolument faire, partout en France, un vrai catéchisme, et non pas de vagues parcours…Avec des catéchistes qui connaissent, eux ou elles aussi le catéchisme… car on ne peut enseigner que ce que l’on connaît. Si on recommence à enseigner le catéchisme, on aura de nouveau des vocations…

  3. Pierre Daudé dit :

    Pourquoi toujours chercher à critiquer (même ce qui ne l’est pas) au lieu de voir le positif dans la démarche d’un évêque ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »