La chute de l’Eglise en France

Download PDF

On me transmet un article intéressant, sur l’évolution de l’Eglise qui est en France. Cet article date de 2013, mais avec les statistiques transmises en ligne par l’épiscopat, il doit pouvoir être possible de le mettre à jour.

J’ai par exemple transformé les tableaux du nombre de baptêmes et de mariages en France de 1990 à 2015 en graphique, afin que l’on constate, d’un simple coup d’oeil, la baisse continue (et inexorable ?) :

En partant de l’hypothèse, aujourd’hui tout à fait crédible, que cette baisse ne cesse pas, l’article mentionné plus haut estime que le dernier baptême catholique en France aura lieu en 2048, soit dans 30 ans, et le dernier mariage catholique pour 2031, dans moins de 15 ans.

J’ai mis à part l’évolution du nombre de prêtres, car l’échelle de valeur est bien plus petite. Mais la courbe est très ressemblante :

Alors le dernier prêtre ordonné en France ? Si rien ne change, c’est effectivement pour bientôt.

Oh certes, on peut estimer que les oasis de chrétienté qui subsistent ça et là avec le scoutisme, les mouvements traditionalistes et quelques communautés nouvelles, continueront à porter des fruits en France, mais ce sera avec quelques centaines de prêtres seulement et quelques dizaines de milliers de catholiques pratiquants. Ajoutez à ce sombre tableau l’essor de l’islam en France et vous pouvez facilement imaginer, hypothèse tout à fait crédible (pour ne pas dire la plus crédible aujourd’hui), que les chrétiens de France subiront le même sort que les chrétiens d’Orient. Au cours de ce siècle.

72 comments

  1. don quijote

    il n’y arien d’étonnant à cela tant que certains prélats et prêtres considèreront l’Eglise comme une ONG à vocation sociale au lieu de prêcher à temps et à contre-temps l’Evangile , il en sera ainsi . Rappelons-nous les paroles du curé d’Ars: ” Dieu premier servi et il achetait tout ce qu’il y avait de plus beau pour son église et pourtant il passait aussi son temps avec les malheureux sans oublier de leur prêcher l’Evangile. Mais paraît-il que le Curé d’Ars c’est dépassé! Aussi on voit le résultat

  2. Raoul

    L’Eglise qui est en France recueille les fruits de ce qu’elle a perdu la capacité à transmettre effectivement l’Evangile, parce qu’elle a été infiltrée par le relativisme ambiant, qui la conduit jusqu’à perdre le respect de la droite raison. En déraisonnant, on perd la capacité à comprendre vraiment l’Evangile et à le traduire dans les actes,car on n’est plus capable de vérifier la cohérence de ses actes avec la foi, donc celle-ci devient lettre morte.

    Trois exemples : l’acceptation majoritaire parmi les évêques en France, à la suite du pape actuel, de la délivrance dans certains cas de la communion à des personnes divorcées remariées ne pratiquant pas la continence; l’acceptation par une partie des évêques, sans le dire, voire pour certains en le disant, de l’IVG (cf la position clairvoyante et courageuse prise par Mgr Ginoux à ce sujet, non suivie par la CEF); la mollesse de la majorité des évêques dans la manière d’aborder les débats sur la loi bioéthique et notamment sur la PMA (cf notamment à ce sujet l’évêque de Saint-Brieuc et le nouvel archevêque de Paris.

    Nos évêques croient que pour sauver les meubles et enrayer la chute, il faut suivre le monde, quitte à s’éloigner de l’Evangile et, pour cacher qu’on s’éloigne de l’Evangile, mentir ou se mentir à soi-même en se permettant de déraisonner. Observons les discours de nos évêques: à quelques notables exceptions près, accumulent non seulement les propos en langue de buis, mais encore, et c’est plus grave encore, les sophismes qui sont des mensonges déguisés.

    Et avec cela, ils croient qu’ils vont attirer du monde? En fait, ils sont dans leur bulle cléricale, et ils prennent un peu les gens pour des imbéciles. Ils se trompent, les gens ne sont pas si bêtes. Quand on leur tient des discours de sophistes, ils le sentent très bien, en tout cas pour ceux qui ont un esprit droit et honnête, et ils s’en vont.

    Tant que les évêques ne reviendront pas tous ou presque vers des pensées et des discours de vraie fidélité à la parole du Seigneur, c’est à dire des discours de foi et de raison, le déclin ne fera que s’accélérer. C’ tragique car ils font une erreur de diagnostic à 180 degrés: ils croient qu’il faut mettre de plus en plus d’eau dans son vin quitte à s’éloigner de la vérité, et pour cacher qu’ils s’éloignent de la vérité, car de fait c’est inavouable, qu’il faut aller de plus en plus vers les sophismes.

    L’espoir qu’on peut avoir, c’est qu’lls finirontpar se rendre compte qu’ainsi ils vont au mur, et qu’il n’y a qu’une seulevoie à suivre, celle de la foi et de sa mise en pratique sous le contrôle de la droite raison. , Là, ils commenceront de redevenir audibles auprès des gens honnêtes et droits.

    • Francine Summa

      Très juste.Il faut revenir à l exigence.
      Sinon ç est être protestant une voie qui ne déplaît pas à ces autorités ecclésiales qui ont deboulonne Benoît 16.
      Existons.

      Mais je ne crois pas aux statistiques.

  3. Je suis en train de vivre la destruction de ma paroisse suite au changement de curé. Le curé précédent, un jeune rempli de foi, d’espérance et de charité tirait tous les paroissiens vers le haut. Le nouveau curé détruit tout à commencer par le nom même de paroisse, devenu un “ensemble pastoral”, mais il semble être revenu à plus de sagesse sur ce point, refus arbitraire et sans concertation de tout chant grégorien, laïcisation à outrance d’activités presbytérales, préoccupations économiques excessives etc….On ne va pas vers une église ONG, on y court! Quelle immense tristesse pour tous ceux qui se sont dévoués depuis une décennie pour la plus grande gloire de Dieu et qui se trouvent de facto exclus des activités paroissiales. Pas étonnant que les revenus baissent!

  4. Xavier S.

    Quand on lit le contenu du questionnaire qui a été soumis aux jeunes, en vue du synode d’octobre prochain à Rome, on se rend compte qu’il n’y a absolument rien à espérer de la hiérarchie conciliaire. Ces questions concernent plutôt la sociologie religieuse et les questions relationnelles, mais absolument pas la foi et la pratique religieuse catholique proprement dite. Ce questionnaire trahit l’intention des autorités de la Rome conciliaire de faire évoluer l’Eglise vers un faux christianisme horizontaliste et non-religieux proclamant un évangile vidé du surnaturel et réléguant au second-plan la dimension religieuse (au service du salut des âmes).
    On affirme beaucoup aujourd’hui que les jeunes sont en quête du sens de la vie. Mais combien de ces jeunes qui fréquentent les écoles dites catholiques sont-ils capables de répondre à la question “Qu’est-ce que l’homme ?” en affirmant que l’homme est une créature raisonnable composé d’un corps mortel et d’une âme immortelle ?
    Dans ces conditions, comment s’étonner de la diminution du nombre de baptêmes, de mariages, de prêtres ?

    • Paul CLAUDE

      Et il est possible de leur redonner le sens de leur existence en une phrase: “L’homme a été créé par Dieu pour remplacer les anges déchus.”
      Et j’ ajouterai ma réflexion personnelle ici: Lucifer a été suivi par le tiers des anges devenus démons… Mille milliards dit l’un d’eux dans un exorcisme…
      Dieu va donc remplacer ce tiers irrémédiablement perdu par 1000 milliards d’être humain. Lucifer qui se prend pour Dieu, veut donc compléter les 2/3 des anges au Ciel pour l’éternité par les 2/3 des hommes damnés à jamais….
      Qu’est-ce qui me donne à penser cela ? Tout simplement 4 messages de la TSVM. A l’Escorial, elle dit notamment: “Satan s’est emparé de la plus grande partie de l’humanité. Je voudrais qu’au moins, le tiers soit sauvé, mais il fait des brèches dans ce tiers”.
      Avec l’Avertissement ou Illumination des consciences, on arriverait donc au tiers ? Sans compter que les milliards d’avortements, s’ils sont et seront baptisés, feront partie de ce tiers et seront sauvés… ce qui laisse encore moins de place proportionnellement au salut de ceux qui ont assumé leur vie…. Vu l’état du monde, et même et surtout du pape François, cela laisse rêveur… Mais
      c’est le moment de relever la tête et de sortir son Rosaire…. en paix, car car on déprime, personne ne vous donne des primes ! Ceci n’est pas une plaisanterie, mais un procédé mnémotechnique !

  5. Damien78

    Bonjour,

    La meme chose qu’en orient ? Rien n’est jamais écrit. Imaginons une similitude avec le Liban. Imaginons…. nous ferons nous la guerre entre chretiens comme au Liban ? Declarerons-nous la guerre à nos voisins musulmans ? Laisserons-nous la haine habiter nos coeurs jusqu’à transpirer et fabriquer les guerriers que nous craignons ?

    Le Christ a introduit la révolution de l’amour et, parenthèse, il s’est laissé crucifié. Serons-nous meilleurs que le maitre ou prendrons nous, nous aussi, le chemin de l’amour.

    Oui, si nous craignons et haissons les musulmans, les extremises, ils gagneront. Comme au liban.

    La réalité sera différente car “peuple à la nuque raide”, nous allons nous convertire à l’Amour, vous et moi, Dieu qui s’est incarné. Et beaucoup d’autres suivront, chrétiens et musulmans. Car l’amour ne s’arrête jamais, c’est une bombe.

    L’amour désarme. Vous voulez des témoignages ?

    • Paul CLAUDE

      Là encore, je viens rassurer pour l’avenir… Car, ceux qui formeront l’ Eglise de demain, ce sera le petit reste et les milliers de Musulmans convertis à qui nous n’arrivons pas à la cheville. Ils sont TRES NOMBREUX à voir l’homme en blanc, en songe ou réellement…. et ils ont été des centaines à se faire baptiser au vu et au su de tous en Allemagne et au M.O. (2 millions pour commencer estime-t-on). Cette persécution rénove l’ Eglise, et la renforce comme avant Constantin. Et puis, il va y avoir l’Avertissement et les 2/3 ou les 3/4 de l’humanité qui va être éliminée de diverses manières: par les 4 cavaliers de l’Apocalypse… “N’ayez pas peur!” disait J.-P. II qui tremblait de tout son corps, son âme et son esprit. Oui , il n’a pas remplacé le cardinal Villot assassin de J.-P. 1er. Il savait, mais n’a rien fait ou pu faire… Quoi qu’il en soit, la barque de Pierre qui va être un sous-marin pendant 3 ans, comme Jésus a été au tombeau pendant 3 jours, est indestructible. Résurrection discrète mais plus terrible encore pour les ennemis éradiqués à jamais ou pour mille ans…

  6. Rébécca

    Bravo !? Tout ça me semble extrêmement “curieux” ? ! … Avez vous un jour songé à évaluer ” l’évolution de votre mère” sur un graphique ? … à partir, pourquoi pas, du nombre de fois où elle vous a embrassé..et où elle était d’accord avec vous… rajoutez quand même le nombre de fois où vous lui avez obéi !
    Graphique : absurde …on n’évalue pas notre mère l’Eglise !
    Parfois elle est puissante et active, d’autres fois elle est petite et discrète … son efficacité, en tous cas, ne dépend pas seulement de son nombre de membres mais sutout de la foi, l’espèrance et la charité de ses membres .
    Quant aux “hypothèses crédibles” … c’est sans compter sur les supplications, les prières des petites gens et les conversions …c’est sans compter sur la sainte Vierge, c’est sans croire en la Miséricorde de Dieu et Son Amour infini !
    Hauts les cœurs !
    À vos prières !

    • Orate Fratres : oui.
      “Prie comme tout dependait de Dieu.” … mais “Fais comme si tout dependait de toi ”
      Les actions “missionnaires” du clergé main stream sont parfaitement inefficaces et à part un petit noyau “scout-MEJ-etc…” que j’evalue à une class d’âge de 15/20000 au grand maximum, les chiffres sont clairs

    • Paul CLAUDE

      Ces commentaires sont un peu décalés par rapport aux nombreuses statues et images qui versent des larmes de sang. Le nombre de chrétiens qui ne se confessent plus, qui ne pratiquent plus, qui n’ont depuis 2 générations maintenant, plus aucune connaissance du catéchisme, puisque nos Evêques l’ont supprimé d’autorité, fait que l’absence de prêtres nouvellement ordonnés, l’absence quasi totale d’enfants à la messe le dimanche, nous mettent au milieu d’une Eglise inconsistante attaquée prioritairement dans la réception des sacrements qui sont les canaux de la grâce….
      Plus aveugle,tu meurs… On peut rêver pour ne pas avoir à déprimer, mais la solution n’est ni là, ni là.
      Le mystère d’iniquité doit s’accomplir et Dieu laisse Lucifer monter au plus haut pour que sa chute comme à un certain vendredi saint soit TOTALE comme le montre si bien le film de Mel Gibson.
      Tout doit disparaître… mais le Rosaire est comme pour les persécutés de Chine, un élément sérieux de survie spirituelle… 2 siècles plus tard, des missionnaires retrouvaient des chrétiens tout neufs dans les catacombes, comme braises sous la cendre… Ces braises, nous les avons en nous et vont rallumer un incendie comme aux premiers temps de l’Eglise… Les prophéties sont crédibles … Louons Dieu pour sa patience, sa miséricorde etc…. au lieu de déprimer. C’est le moment de relever la tête et non de dire que tout va bien comme l’autruche !

  7. theofrede

    avez-vous songé à comparer ces graphiques avec ceux des naissances et mariages de Français de souche ?
    ce serait certainement plus complet et plus intéressant

  8. Hervé Soulié

    Voilà qui devrait être inscrit à l’ordre du jour de l’assemblée des évêques qui se tient à Lourdes deux fois par an.
    Et encore, je me demande si cela suffirait à sortir tout ce petit monde de sa quiétude satisfaite…..

  9. moche

    il faudrait se poser la question pourquoi le monde chrétiens part de l ‘église qu’elle a La place de JÉSUS-CHRIST aujourd’hui est-ce que les représentent sont-ils fidèles a la bible ils sont aujourd’hui”plus des ténèbres que la lumière le peuple reflètent les dirigeants que ce soient politiques ou religieux

  10. Viktor Orban a dit que les chrétiens persécutés pourront toujours trouver refuge chez lui en Hongrie. Tant mieux car au vu de ce qui attend des pays comme la France ou la Belgique, il ne restera plus que la solution de s’expatrier dans un pays où le son des minarets n’aura pas remplacé celui des cloches.
    Adresse blog: jpsnyers.blogspot.com

  11. philmarsouin

    Le milieu nous est hostile, on ne nous tue pas mais on nous fait passer pour des rétrogrades, des conservateurs et autres intégristes. Moi simple catholique pratiquant dans une paroisse rattachée à Rome avec un évêque “politiquement correct”, ayant participé aux “manifpourtous”, allant à la messe tous les dimanches quand je li nos journaux on me fait passer pour un intégriste fermé comparable à ceux qui nous mettent des bombes. Si je suis sûr de ma fois, je persévère (c’est mon cas) si je ne suis pas sûr, je quitte l’église (comme beaucoup de mes concitoyens). Oui nous sommes en danger par la propagande antichrétienne qui sans nous tuer nous réduit par des désertions en masse. Oui je suis inquiet par le discours tiède de nos évêques (y compris celui de Rome). Par contre l’espoir demeure en Afrique subsaharienne et en Amérique latine les légions du Christ sont encore nombreuses et en France, le noyau dur est solide. Comme le Pape Emérite Benoît XVI je pense qu’il faut d’urgence une convergence entre tous les Catholiques d’occident, les plus “progressistes étant perdus d’avance.

    • em

      Vous avez parfaitement raison Monsieur l’Abbé.
      Ne pas reconnaître ses erreurs, ne pas se remettre en cause et continuer à ne pas contrarier la république…fait que nous sommes arrivés à cette situation actuelle déplorable.

      La volonté d’imposer les directives mises en place après le concile (souvent sans discernement et sans respect des fidèles) a détruit un grand pan de nos croyances et ils ne se sont pas gênés pour tout bouleverser : la messe, le catéchisme, les sacrements, les communautés religieuses, les séminaires…et vider nos églises.
      Lorsque des chrétiens en ont pris conscience et ont voulu reprendre la pastorale d’avant le concile que n’a t on pas entendu sur ces catholiques passéistes, ringards, trop attachés au latin, parfois chassés de leur propre paroisse, etc…
      Mais que constate t on aujourd’hui ?
      Que le fruit de l’arbre “conciliaire” est mauvais, très mauvais et qu’il a presque réussi à éloigner les âmes plutôt que les avoir entraînées vers la sainteté.
      L’Eglise manque de vocations nous dit on, mais si on voulait se donner la peine de comprendre les sensibilités des chrétiens dits traditionnels, les jeunes prêtres formés par leurs communautés pourraient être placés dans les paroisses en manque et il est certain que les gens reviendraient petit à petit.

      Malheureusement ils préfèrent gérer le vide des paroisses en les regroupant plutôt que faire appel à ces jeunes prêtres pour le bien des âmes parce que beaucoup ont perdus le sens de leur mission : le salut des âmes !

    • Carolus Magnus

      Très cher Père,
      il faut que les choses s’accomplissent !
      Pas comme nous le voulons mais comme Lui le veut.
      Le Seigneur laisse donc faire les hommes qui lui tournent le dos, s’enfoncer dans le marécage enivrés de mensonges.
      Mais tout est sous Son contrôle et Il interviendra quand Lui et Lui seul le décidera.
      Tous ceux qui suivent le mauvais berger devront boire le calice qu’ils ont choisi, jusqu’à la lie…
      C’est comme ça. Seule reste la prière persistante du Rosaire pour notre salut et le salut des âmes.

      • Oui, Carolus Magnus, je partage votre avis. Bientôt Dieu va se révéler à tous les hommes dans leur coeur au même moment. Cet avertissement durera environ 15 minutes et alors plus personne sur la planète ne pourra ignorer la dérive ou la pureté de la vie que chacun mène et saura que cet avertissement vient de Dieu. La Vierge l’a dit à Garabandal. Puis il y aura un signe dans le ciel qui restera en place jusqu’à la fin des temps. Une des voyantes de Garabandal nous préviendra 8 jours avant de la venue de ce signe. Et cette voyante, Conchita, a déjà plus de 66 ans…

        • Jack

          J’ai les plus grands doutes sur Garabandal et sur l’Avertissement.
          L’aveugle Joey Lomangino est mort dernièrement sans avoir retrouvé la vue pour assister à cet Avertissement.
          Ne l’attendons pas car il ne viendra pas.Préparons nous, repentons-nous de nos péchés et prions.C’est le mieux que nous ayons à faire car nous ne connaitrons ni le jour ni l’heure où le Christ reviendra. L’Evangile le dit, il reviendra comme un voleur, au moment où on ne l’attend pas.
          Ceux qui attendent un avertissement du Ciel pour passer au confessionnal en seront pour leurs frais.

  12. Winnie

    L’Eglise ne répond pas aux attentes des âmes. Elle se trompe de combat avec une fausse charité qui n’est qu’une idéologie à la mode. Et elle mène indéfiniment une guerre au corps des femmes.

  13. Orate Fratres : oui.
    “Prie comme tout dependait de Dieu.” … mais “Fais comme si tout dependait de toi ”
    Les actions “missionnaires” du clergé main stream sont parfaitement inefficaces et à part un petit noyau “scout-MEJ-etc…” que j’evalue à une class d’âge de 15/20000 au grand maximum, les chiffres sont clairs

  14. C’est vrai que notre pauvre pays sombre dans l’apostasie…les églises se vident.. les vocations deviennent plus rares.
    Un motif d’espoir : les séminaires de la FSSPX, FSSP, IBP, Institut du Bon Pasteur ont de nombreuses bonnes vocations.
    Un grand merci à Mgr Lefebvre qui a su relancer la tradition.
    S’il n’avait pas été là il n’y aurait ni FSSPX, ni FSSP ni IBP. que resterait-il ?
    Comme quoi le Providence ne nous oublie pas.
    Redoublons de prières et récitons notre chapelet tous les jours !

    • Courivaud

      Tout à fait d’accord avec vous. Ce constat et juste, ces prières sont indispensables…. mais on doit faire plus, pour éviter une telle catastrophe. (v. mon message à propos du chapitre général de la Fraternité Saint-Pie X)

  15. AMA

    Jusque là, pas de surprise. Il faut s’attendre à encore pire. A toujours vouloir la conciliation avec les idées de progrès, l’épiscopat n’est pas innocent.

    • Courivaud

      La nature a horreur du vide. Un épiscopat français conciliaire qui vit pleinement la “soumission” à la Houellbecq, cela se remplace, sans “remplacisme” (thème préféré des Identitaires), parce que l’Eglise a fondé Son Eglise et que les portes de l’Enfer ne prévaudront pas sur Elle : Il l’a promis !

  16. Martel

    C’est le résultat de la franc-maçonnerie qui a envahit le Vatican ! Avec le pape actuel et ses cardinaux , évêques qui font font plus la promotion du judaïsme et de l’islam que du christianisme, c’est normal !!Tous ces prédateurs ne représentent plus l’église du Christ mais la maison de Lucifer ! Quand Pontier dit que chrétiens et musulmans vénèrent le même Dieu, tout est dit ! Il ne reste que peu de vrais prêtres comme l’abbé Pagès !!! Le pape François est là pour enterrer l’église catholique !! Il n’y a qu’à voir ses relations avec les rabbins, les pires ennemis de Jésus !!!Si Dieu( le notre) existe, ils vont le payer cher.

  17. fg

    Une mère catéchiste m’a dit, il y a peu de temps, qu’assistant par accident à une messe “tradi”, elle avait obligé le célébrant à lui donner la communion dans la main.
    Je passe sur ses commentaires haineux à l’endroit des jeunes qui assistent à la messe tridentine (c’est une “senior”).
    Patientons.

  18. Pingback: La imparable caída de la Iglesia francesa | Infovaticana Blogs

  19. Aube Nouvelle

    A Paul Claude,
    Vos commentaires manifestent votre courage à tirer les conclusions bien logiques qui devraient s’imposer à la raison de tout croyant authentique, et à y croire fermement, sans retenue, sans hésitation. Vous êtes donc sur le bon chemin.
    Cependant, de grâce, daignez d’abord considérer la vérité révélée, la Révélation, la Sainte Ecriture qui traitent de ces conclusions, et seulement après les prophéties qui lui sont ultérieures et qui, pour être authentiques, doivent être intégralement conformes à la Révélation, sans rien y ajouter ni en retirer.
    Alors, personne ne saura vous contester, vous risquez juste d’être invité à vous taire car il y a un refus obstiné et délibéré de considérer la vérité révélée, la Sainte Ecriture, parce qu’elle fait mal aux yeux et aux oreilles.
    Partir de Mt 24 :15-18 et Mc 13 :14-16 (« Lorsque vous verrez … ») qui renvoient tous deux à Dn 11:31 (événement recelant six éléments) qui survient dans la suite de Dn 9:24-27 et qui a pour conséquences Dn 8:13-14 et Dn 12:11-12.
    Il ne vous restera plus qu’à trouver, en notre époque, l’événement qui est décrit par Dn 11:31 et qui doit impérativement présenter les six éléments décrits.
    Tout cela est en parfaite corrélation avec la vision apocalyptique donnée par Dieu à St Jean : chapitres 11 – 12 – 13 – 17.
    A la grâce de Dieu et de la bonne volonté des gens de bonne foi !
    Bien à vous.

  20. Arome

    Pour la reconquête, à l’échelle individuelle : beaucoup d’adoration et de prière, beaucoup de mortification aussi… Bref donner beacoup plus de place à Dieu dans nos vies individuelles que nous n’en n’avons l’habitude.
    Ceci est le point PRIMORDIAL. Le reste viendra par surcroit. Pour autant, dans la faiblesse de notre incarnation, nous ne pouvons pas en faire l’économie :

    – savoir parler à son voisin sans le mépriser. Pour les cathos bourgeois et les St Pie X, c’est un vrai défi. Nos paroisses sont un conglomérat d’individus, pas des communautés. Quand vous parlez d’une famille en détresse, un catholique répondra “je vais prier pour lui”, un catho bourgeois répond “pourquoi me racontez-vous ça, quel manque de discrétion !” (oui, c’est du vécu…). Dans des communautés, même l’Emmanuel, l’argent fait un mur entre les chrétiens riches et les chrétiens pauvres. Parce Domine.

    – faire de nos paroisses des communautés. Saviez-vous que les municipalités ont été faites pour laïciser un rôle autrefois tenu par les paroisses ? Celles-ci devraient être le premier lieu où l’on se rend pour trouver de l’aide, un emploi…. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Maintenant il faut nous préparer à prendre la relève de tout se qui dysfonctionne en France, et qui va vers un écroulement rapide.

    – Connecter nos communautés : au nombre des instutions qui s’effondrent rapidement : l’Eglise (comme administration genre MRJC, pas comme Corps Mystique), l’Education, etc… Il va nous falloir suppléer, peut-être rapidement.

    En bref, VIVRE POUR DIEU. Que les branches mortes tombent, c’est inexorable et au final plutôt une bonne nouvelle. Aucune inquiétude pour l’avenir, au début de l’Eglise ils étaient 12.

    Pour mes frères St Pie X, pour ne pas se tromper de combat : arrêtez cette fixation sur Vatican II ! La cause, c’est le refroidissment de la Foi, de l’Espérance et de la Charité, le refus de combattre chacun nos propres vices… Les évêques de Vatican II disaient tous la messe en latin, et pourtant… Donc l’abandon du latin et autres dérives doctrinales sont la conséquence mais en aucun cas la cause. Si vous vous trompez de combat, vous risquez de faire le jeu de l’adversaire.

    • Yooo

      Tout à fait d’accord avec toi. Ça passe par nos actes avant tout au quotidien et notre cohérence avec les évangiles. Nous devons nous détacher du matérialisme ambiant, prier et encore prier, faire preuve de plus de charité. Le reste viendra en effet

    • emilie

      “Arrêtez cette fixation sur Vat. II”…
      Mais il faut comprendre ce qui s’est passé lors du concile. Nous en subissons encore les conséquences et les divisions vécues dans le peuple de Dieu.
      A Vatican II, certains hommes d’église ont voulu “prendre le pouvoir” et ont profité des directives pour IMPOSER à toutes l’Eglise leurs erreurs. Cela a pu se faire par certains prélats influents et liés, on le sait maintenant à une forme de maçonnerie (St Gall).

      En effet les évêques du Concile disaient la même messe, au nom de quoi l’a t on changée ?
      Tout simplement pour IMPOSER une cérémonie qui, au début, ressemblait à la commémoration protestante ; sans des prélats attentifs, nous n’aurions plus la VRAIE messe où le Christ s’immole pour Son Eglise !

      • Arome

        Bonsoir Emilie,

        Vatican II est un syptôme, pas une cause. Le ver était dans le fruit avant la date du concile. En disant cela je n’excuse RIEN des ignominies qui se sont déroulées après. Pour déraciner le mal, il faut attaquer la bonne racine, et c’est bien plus profond que le “simple” Concile, même si celui-ci sert de drapeau à beaucoup de méchantes gens.

        Et au risque de te choquer : dire la “vraie” messe ne suffit pas. L’important, le primordial, se joue dans le coeur. Il faut redécouvrir toute la spiritualité du Sacré-Coeur et de l’intériorité, de l’adoration qui déborde en charité. Je connais la sortie des messes tridentines, la médisance qui s’y déverse trop souvent entre “gens biens” est comparable à la sorcellerie par sa méchanceté et ses méfaits. L’essentiel se joue dans le coeur.

  21. Pauvre pécheur que je suis

    Je me souviens quand on disait « les églises sont à moitiés vides », et on se faisait répondre « nous autres nous sommes optimistes, on dit que les églises sont à moitiés pleines.»

    Triste constatation aujourd’hui, à peine 10 à 20 % dans la majorité des cas dans nos églises…

    Il est plus que temps de s’assoir, de bien s’écouter et de bien saisir les raisons du pourquoi que nous en sommes rendus là; connaître le pourquoi qu’une personne a commis tel ou tel erreur au lieu de perdre notre temps à se juger et à se condamner, et à savoir qui doit dominer les autres pour faire valoir son orgueil…

    Premièrement, notre justice nous a joué un sale tour qui a éloigné beaucoup de gens de nos églises. Et aurons-nous ce courage de nous corriger chrétiennement pour découvrir un vrai de l’Évangélisation ?

    • Yooo

      Faux les messes le dimanche que je fréquente en région parisienne ne sont pas vides. Il y a surtout moins d office dans les petites paroisses car un seul prêtre.
      Il y a sûrement moins de monde dans les campagnes touchées par l exode rural où plusieurs églises de plusieurs villes sont regroupées en une seule paroisse.
      Je constate que dans églises il y a peu de jeunes fidèles et que les retraités sont plus que majoritaires.
      mais dans certaines fidèles à la tradition notamment celles sous le rite vatican 2 beaucoup de jeunes y assistent.
      Ce qui importe n est pas le nombre mais la foi et la cohérence entre notre vie et les écritures. Nous sommes surtout divisés à cause du modernisme ambiant et du matérialisme

  22. Deo Gratias

    Je ne sais si vous connaissez le siècle de Sainte Catherine de Sienne (1347-1380), et l’état de l’Eglise catholique à son époque, en France et en Italie : l’abomination de la désolation! En France, c’est déjà la guerre de Cent Ans, la papauté en Avignon. Bientôt : le Grand schisme d’Occident. Deux papes et même trois s’anathématisant l’un l’autre. Et le “concile” de Bâle à la même époque, déclarant le pape régnant de “suspect”. Je vous invite à lire sur internet un article sur la vie du pape Jean XII (937-964) ! Ames sensibles : s’abstenir ! Et je pourrais continuer la litanie des mystères douloureux de notre Eglise catholique, le Xème siècle, par exemple ! La pire époque! Pire que le siècle de Catherine de Sienne et de Sainte Jeanne d’Arc ? Eh bien oui… Plus d’école, plus d’enseignements! L’ignorance est telle que des conciles (celui de Trosly : 909) se voient contraints de ramener les prêtres eux-mêmes à des études si rudimentaires qu’à les voir seulement rappelées, on en perd le souffle ! Et l’état du clergé à l’époque de Saint Vincent de Paul !!! Mon Dieu… Je vous fais grâce de la crise arienne au début de l’ère chrétienne! Un apostasie presque générale de la part du clergé de l’époque! La croix, toujours la croix, jusqu’à la fin des temps ! Et quel est l’apôtre qui a le premier et à haute voix renier trois fois son maître ? Pierre… La croix, toujours la croix, jusqu’à la fin des temps ! J’admets qu’il y a quelque chose que je ne comprends pas avec le deuxième Concile du Vatican, les uns accusent un certain esprit du Concile qui aurait dénaturé la réalité des textes du Concile, d’autres accusent le Concile lui-même! Alors je m’en tiens à ce qu’a toujours fait l’Eglise catholique, apostolique et romaine en restant dans notre Eglise catholique en pleine communion avec le Saint-Siège ! Je fréquente des communautés traditionalistes Ecclésia Déi, je fréquente des chapelles de la FSSPX avec, cependant, une grande prudence avec cette fraternité, car il y a du bon grain et de l’ivraie dans cette fraternité, l’ivraie étant à mon humble avis, une tentation de violence politique propre à tous les intégrismes religieux, à toutes les sectes politico-religieuses, d’aujourd’hui et d’hier, une volonté mauvaise d’imposer en France et dans le monde un régime politique particulier, une sorte de monarchie dont j’ai à peine esquissé ci-dessus la réalité sombre et mortifère ! Et c’est Sainte Catherine de Sienne qui me le dit, me le redit, me met en garde aujourd’hui à travers son livre des dialogues, ce livre dans lequel Dieu dit à son humble servante : “Je te dirai maintenant que c’est par le prochain, quand il est injurié par lui, que (le fidèle catholique) met à l’épreuve sa vertu de patience. Il met à l’épreuve son humilité devant l’orgueilleux, il met à l’épreuve sa foi devant l’infidèle ; il met à l’épreuve son espérance devant celui qui désespère, la justice devant l’injuste, la pitié devant le cruel, la mansuétude et la douceur devant le coléreux.” Et le Dialogue tout entier est un appel à une vie vertueuse réelle et profonde et à une grande patience pour les défauts d’autrui ! La sainteté, quoi ! Et elle écrit à l’un de ses correspondants : ” Il est fou celui qui se dresse ou agit contre ce Vicaire qui tient les clés du sang du Christ crucifié. Quand bien même il serait un démon incarné, je ne dois pas lever la tête contre lui, mais toujours m’humilier et demander miséricorde par le sang. Et ne faites pas attention à ce que le démon vous proposera et vous a déjà proposé sous couleur de vertu, c’est-à-dire de vouloir faire justice contre les mauvais pasteurs au sujet de leur défaut. Ne vous fiez pas au démon : n’essayez pas de faire justice de ce qui ne vous regarde pas. Dieu ne veut pas que ni vous, ni personne d’autre s’érige en justicier de ses ministres. Il s’est réservé le jugement, et il l’a réservé à son Vicaire : et si le Vicaire ne faisait pas justice, nous devons humblement attendre la punition et la correction de la part du Souverain Juge, Dieu éternel.” J’émets l’hypothèse que l’état de notre Eglise aujourd’hui, comme à d’autres époques de notre histoire, est la conséquence logique et surnaturelle d’actes et de discours qui n’ont pas Dieu pour origine et pour fin…

  23. anne

    Cette époque est effectivement scabreuse mais a tout de même un côté positif pour les vrais chrétiens; Le retour aux sources, Jésus est notre seul guide. Ne cherchons pas seulement la relation avec Lui, cherchons l’union. Les Pères de l’église nous ont enseignés la prière du coeur, il y a aussi l’oraison qui mène à cette union.
    N’oublions pas également de prier pour les jeunes qui vivent, pour beaucoup, dans un véritable gouffre de solitude…

  24. Aube Nouvelle

    Cela fait plus d’un an que les personnes du groupe des « dubia » relayées par celles du groupe de la « correction filialis » s’évertuent à dénoncer les multiples graves dérives au sein de l’Eglise une, sainte, catholique et apostolique.
    Et qu’est-ce que cela a pu changer ? Les réactions, même du grand nombre des catholiques pratiquants, sont restées marginales, presque assimilées à des réactions schismatiques, intégristes et sectaires, si pas hérétiques.
    Le refus obstiné du grand nombre de considérer l’immense gravité pleinement apocalyptique de la réalité tourne cette réalité en dérision et en illusion comme si elle n’existait pas du tout ou bien n’existait que dans la tête de certains ou bien de façon « virtuelle » par les moyens informatiques qui sont presque les seuls à la rapporter et à la décrire.
    La décision ou consentement de faire cesser le « perpétuel sacrifice » a été réalisée tellement spécieusement que presque personne ne s’en est rendu compte et ne la dénonce.
    Dans ces conditions, comment peut-on encore croire qu’il sera toujours possible de restaurer l’Eglise dans sa splendeur antérieure d’autant plus qu’il n’y a presque plus de gouvernements qui la soutiennent et la défendent mais au contraire, beaucoup luttent contre elles ?
    C’est l’aveuglement et l’ignorance qui font la force des ennemis de l’Eglise. L’abstraction délibérée de la réalité propulse en dehors de la réalité et génère systématiquement l’illusion de la foi en anéantissant les possibilités de réagir correctement.
    Qu’on soit d’accord ou pas, il est trop tard selon ce que nous en a dit le Seigneur Jésus par sa parole rapportée en Matthieu 24:15-18 et Marc 13:14-16.. Cela va bientôt se voir et se savoir, lorsque le « sanctuaire sera revendiqué » comme annoncé par la vision du prophète Daniel.
    Que peut-il advenir si l’on réfute même la parole de la Sainte Ecriture, si on ne croit plus en cette parole ?

  25. Daniel Hauser

    De nombreux lecteurs réagissent à ces chiffres en en faisant porter la responsabilité aux évêques, au pape, à untel ou un autre. Mais curieusement très peu de ces lecteurs proposent des solutions qu’ils ont mis en œuvre ou propose. Regretter l’absence de vocation, certes, mais alors ceux la même qui le déplorent ne s’engage t’ils pas dans les ordres ? Ah oui ! Parceque forcément c’est la faute des évêques. Ils ont bon dos nos évêques, mais ce n’est pas en les critiquant à tout bout de champ que l’on avance. Les boucs émissaires épiscopes sont tout de mes pour certains de véritables apôtres et méritent tout notre soutien et un réel engagement concret plutôt que des critiques tournées vers le passé. Nombre d’évêques trouvent d’ailleurs grâce aux yeux de la rédaction ici, et de lecteurs, moi compris. Sachons les aider dans leur mission et appliquons la vertu d’espérance qui nous est enseignée

  26. Aube Nouvelle

    Parmi les hommes (et les femmes aussi bien sûr) certains ont choisi la charge, énorme en nos temps, de faire respecter les lois civiles et pénales pour assurer l’ordre, la sécurité et la tranquillité au sein la société de citoyens. Ce sont les policiers de la nation. Il en est de même des magistrats censés rendre la justice dans les conflits de tous genres entre les citoyens. Et malgré certaines dérives inévitables inhérentes à la faiblesse humaine, personne n’ose concevoir une vie en société sans leur présence. Bien logiquement, on attend de ces personnes qu’elles soient en pleine connaissance des lois de la société et de leurs modifications.
    Transposons !
    Parmi les hommes (et non plus les femmes cette fois) certains ont choisi la charge, énorme en nos temps, de mettre en œuvre les préceptes spirituels et moraux de l’Evangile du Seigneur Christ Jésus, Fils, fait homme, du tout puissant Créateur de tout l’univers ainsi que de l’enseignement de son Eglise. Et malgré certaines dérives inévitables inhérentes à la faiblesse humaine, personne n’ose concevoir une vie sacramentelle en Eglise sans eux, en particulier pour la Sainte Eucharistie, « centre névralgique » de l’Eglise catholique. Ce sont les évêques et les prêtres. Et lorsqu’on croit vraiment en Jésus-Christ, on comprend combien leur sacerdoce est bien plus grande que celui des policiers.
    Alors, d’accord ! Nous n’avons pas le droit de bafouer ceux qui nous donnent les sacrements. Mais n’est-on pas en droit d’attendre d’eux, d’exiger même, (comme on le fait des policiers) qu’ils soient précisément les premiers défenseurs de ces sacrements, qu’ils soient les premiers à dénoncer la fausse liturgie « œcuménique » qui est en cours d’élaboration à Rome et déjà bien dénoncée par plusieurs blogs catholiques, et qui va concrètement générer « l’abolition du perpétuel sacrifice », l’abolition de la Saine Eucharistie ?
    Et bien, oui, c’est notre droit qui est bien confirmé par quelques cardinaux, quelques évêques et quelques prêtres qui s’en alarment, s’en inquiètent et nous en font part.
    Alors, pourquoi donc les premiers concernés par la célébration de la Saint Eucharistie n’en font-ils donc pas tous autant ? Mais il y a aussi le sacrement de pénitence, et puis, et puis, …
    Bien plus que proposer des solutions, il est grand temps de tirer les conclusions qui s’imposent à la bonne foi. Car on est en train de justifier jusqu’à ce qui était considéré comme « intrinsèquement mauvais ». (http://dieuetmoilenul.blogspot.be/2018/01/un-membre-de-lacademie-pontificale-pour.html). Qui donc va oser justifier cela ?

  27. Courivaud

    Voyons, Monsieur Hauser,

    Vous savez bien que la CEF, a toujours cherché à maintenir envers et contre tout sa structure bureaucratique et, dans ce cadre étouffant, n’a que “l’esprit du Concile” en ligne de mire. Or, face à de telles pratiques, aucun évêque, il me semble, même parmi des évêques “amis des catholiques modérés”, n’a encore eu le courage de les dénoncer PUBLIQUEMENT. Sinon, on les aurait tous vus (et non pas 2 seulement) à la toute récente “marche pour la vie” à Paris (rien à voir avec la “marche pour la vie” à Rome !).

    Donc, “la messe est dite” et il n’y a plus à chercher midi à 14 heures, comme par exemple, se demander s’il faut plaindre ou non ces évêques, qu’ils soient “modérés”, “moutonniers” ou “progressistes”. Il faut que l’on quitte “ce navire en perdition” qu’est la CEF, avec ses évêques qui la soutiennent activement, ou par “abstention” et rechercher, pour guider les fidèles et parler “aux hommes de ce temps” en vue de les convertir (sans dialogue mondain), d’autres structures d’Eglise hiérarchique, déjà “reconnues” ou en voie de l’être par des cardinaux et des évêques dignes de ce nom (je précise qu’il n’y a pas un seul cardinal ou un évêque français parmi ces quelques prélats courageux, quoiqu’on dise).

    Et puis c’est tout, car il vaut mieux ne pas perdre un temps précieux dans la situation catastrophique que nous vivons (elle l’est à vue terrestre, mais ce n’est pas peu de le dire et de le subir).

    On se moque bien de ces états d’âme sur ce que sont, ce que devraient être ces évêques “‘de la CEF” (actifs ou s’abstenant volontairement, je le répète), lesquels doivent être les premiers à se reprocher une telle dégringolade, et qui, de toute façon, n’ont pas sérieusement (surtout s’ils sont “modérés”) cherché à l’enrayer par quelque coup de boutoir porté à cette bureaucratie.

    Quant à nous fidèles, restons attachés à notre baptême et SURTOUT à notre confirmation (qui nous fait témoins “forts” de la foi en Jésus-Christ de différentes manières) et c’est ainsi que l’on maintiendra l’Eglise catholique “jusqu’à ce qu’IL vienne”. Après tout, l’action de R. de Mattei, de Mme Coda-Nuziante, des fidèles autour de “One Peter Five” ou de ,,Kahtolische Info” expriment davantage l’Eglise d’aujourd’hui “militante”, solidaire de l’Eglise “souffrante” et de l’Eglise “au Ciel” que les conférences épiscopales des pays membres de l’ONU.
    (là encore, pas une personnalité ou pas une organisation française qui ait le courage de ceux que je viens de citer, mais prions pour qu’elle se manifeste et vienne les appuyer).

  28. Aube Nouvelle

    Merci, Monsieur Courivaud, pour votre témoignage plein de raison, de logique, de sérieux, de connaissances aussi et de bon sens, ce qui est évidement indispensable pour être crédible.
    Galilée aurait dit à l’issu de son procès : « Et pourtant, elle tourne ! ». C’est à peu près à une situation similaire que nous sommes confrontés. Un petit nombre affirme que la Sainte Eglise du Christ est bien « éclipsée » comme annoncé à La Salette et dans l’attente de « jusqu’à ce qu’Il vienne » comme vous dites, tandis que le grand nombre (plus de 99 %) affirme qu’il n’en est rien du tout.
    L’Apocalypse, chapitre XI, parle de « deux témoins », ce qui exprime évidement une notion bien plus large que celle de seulement deux hommes comme certains l’affirment en parlant du retour (tout à fait invraisemblable) des prophètes Elie et Enoch, en chair et en os. Et ces deux témoins sont bien parmi nous confirmant donc que nous sommes bien dans les temps apocalyptiques :
    1. le premier « témoin » agissant selon l’esprit de la Loi (à l’image de Moïse) : le groupe des quatre cardinaux ayant déposé les « dubia » et qui, par leur autorité ecclésiastique légitime, reconnue et validée par l’Eglise elle-même, sont les premières personnes à pouvoir entreprendre une telle démarche auprès du pape dans un même rapport de droits, démarche validée par le droit canon. Ces cardinaux confirment donc légitimement dans leur foi et leur raison ceux qui pensent comme eux en les assurant ainsi qu’ils ne rêvent pas, qu’ils ne se trompent pas, qu’ils ne s’égarent pas mais que le pape François est bien en train de se tromper et de nous tromper gravement en persistant dans ses erreurs jusqu’à susciter un schisme et mettre l’Eglise en péril. Dans ce groupe, peuvent bien sûr être inclus tous les autres cardinaux et évêques ayant une autorité similaire et qui soutiennent les premiers.
    2. le deuxième « témoin » agissant selon l’esprit des prophètes (à l’image d’Elie) : le groupe des autres baptisés ayant déposé la « correctio filialis » et auquel le droit canon reconnaît aussi le droit d’interpeller le pape dans de telles circonstances, à propos de matières à éclaircir. Dans ce groupe, peuvent bien sûr être inclus les premiers cités mais aussi les initiatives d’autres personnes allant dans le même sens et certainement les nombreux sites sérieux de réinformation qui dispensent l’information que la presse ordinaire s’abstient de diffuser et sans lesquels nous serions tenus dans l’ignorance.
    L’apocalypse 11:6 dit aussi : « Ils ont pouvoir de clore le ciel afin que nulle pluie ne tombe durant le temps de leur mission ». Cela veut clairement dire que tant qu’on rejette leur témoignage, qu’on s’y oppose ou même qu’on l’ignore, les grâces (la pluie) ne peuvent plus tomber du Ciel. Et on a donc beau dire et beau faire, cela ne changera rien tant qu’on ne reconnaît pas ces témoignages, c’est une simple question de logique. Apparemment, très peu attachent de l’importance à la présence de ces « deux témoins », ce qui révèle un certain aveuglement qui ne peut que dégénérer.
    Ce qui génère la grande apostasie depuis des dizaines d’années, c’est tout simplement le refus de voir la Vérité révélée, le refus de l’accepter, le rejet de la Vérité révélée. Et cela continue plus que jamais. C’est ainsi que, même sous les plus belles apparences de foi véritable, peut se dissimuler, comme en filigrane, un rejet de la Vérité révélée, un rejet de la foi véritable.
    Mais, tout comme dans un corps malade, à force de refuser de voir la maladie et de ne pas la soigner, il arrive un moment où celle-ci prend le dessus, devienne impossible à soigner et sans plus de remède. C’est ce qu’on appelle « la phase terminale » de la maladie.
    Ainsi en était-il au temps de Noé nous dit le Seigneur Jésus par la parole de ses apôtres (Mt 24:37-39). Mais si on commence à dire que les évangélistes « fabulaient » de temps en temps par l’utilisation d’un « style littéraire » propre à leur époque, alors, c’est de toute façon la fin de l’Evangile, la fin du christianisme.
    Mgr Fellay, lui, n’a pas craint de rappeler les paroles de sœur Lucie de Fatima : « Lisez les chapitres VIII à XIII de l’apocalypse ! Tout le troisième secret de Fatima est là ! »
    http://tradinews.blogspot.be/2013/10/dici-compte-rendu-de-la-conference-de.html
    Bien à vous.

  29. Courivaud

    Pour “aube nouvelle”.
    Merci pour vos encouragements et pour la manière dont vous mettez en valeur ces témoins d’aujourd’hui.
    Allons à leur suite sans tarder : “Dieu le veut !”

  30. Jack

    J’ai les plus grands doutes sur Garabandal et sur l’Avertissement.
    L’aveugle Joey Lomangino est mort dernièrement sans avoir retrouvé la vue pour assister à cet Avertissement.
    Ne l’attendons pas car il ne viendra pas.Préparons nous, repentons-nous de nos péchés et prions.C’est le mieux que nous ayons à faire car nous ne connaitrons ni le jour ni l’heure où le Christ reviendra. L’Evangile le dit, il reviendra comme un voleur, au moment où on ne l’attend pas.
    Ceux qui attendent un avertissement du Ciel pour passer au confessionnal en seront pour leurs frais.

  31. Aube Nouvelle

    Merci aussi Monsieur Courivaud, votre réponse m’est tout autant consolante et encourageante. Je ne doute pas que vous le savez et le croyez, tout cela va terminer par une théophanie extrêmement puissante et universelle comme l’annonce toute la Sainte Ecriture.
    La mission des « deux témoins » se termine mal selon l’apocalypse 11:7-10. Mais un événement va surgir qui les justifiera pleinement selon Ap. 11:11 et qui est probablement celui qu’annonce aussi la vision du prophète Daniel Dn 8:13-14, la « revendication du sanctuaire » laquelle devrait se passer normalement 1150 jours après l’événement lors duquel on a décidé ou consenti de faire cesser « le perpétuel sacrifice » (Dn 11:31), la Sainte Eucharistie, le pire des « avortements » que Mgr Schneider a qualifié de « phénomène vraiment très dangereux ».
    http://christroi.over-blog.com/2017/01/mgr-schneider-met-en-garde-contre-une-mentalite-de-relativisme-radical-cree-a-l-interieur-de-l-eglise.html
    Cette « revendication du sanctuaire » qui devrait se passer fin 2018 ne va pas se faire sans tumulte. La suite rapide est bien expliquée par Ap 11 :11-12 : « J’entendis alors une voix puissante leur crier du ciel : ” Montez ici ! ” Ils montèrent donc au ciel dans la nuée, aux yeux de leurs ennemis. »
    La voix puissante du ciel qui crie « Montez ici ! » est évidement celle de Dieu Trinité tout puissant qui semble proclamer en se fâchant : « C’est assez ! Je vais m’en occuper moi-même ! ». Et la suite explique comment Il va s’en occuper, normalement dans le courant de l’année 2019.
    Si vous daignez relire les passages de la Sainte Ecriture, vous pourrez conclure que Dieu a tout fait pour nous permettre, nous obliger même, de déterminer l’époque exacte de l’Avènement universel de Notre Seigneur Jésus-Christ :
    1. Le prophète Daniel : Dn 7:8 – Dn 7:21 – Dn 7:25 – Dn 8:13-14 – Dn 9:24-27 – Dn 11:31 – Dn 12:6-12.
    2. L’évangéliste Saint Matthieu Mt 24:15-18 et Saint Marc 13:14-16.
    3. L’apôtre Saint Paul : Epître 2 TH 2:3-12
    4. La vision apocalyptique de Saint Jean : en particulier les chapitres 11 – 12 – 13 et 17.
    5. L’apparition de la TSV Marie à La Salette.
    6. L’apparition extraordinaire de la TSV Marie à Fatima.
    7. Sœur Lucie de Fatima dans sa lettre au cardinal Caffarra en 1981 : “La Sainte Vierge m’a dit que le démon s’apprête à engager une bataille décisive contre elle. (…) Le dernier combat entre le Seigneur et le règne de Satan sera autour du Mariage et de la Famille. N’ayez pas peur ! Quiconque travaillera pour la sainteté du Mariage et de la Famille sera toujours en butte à des difficultés et à des oppositions de toutes sortes, car il s’agit d’une question décisive.” Puis sr Lucie conclut : “Toutefois, la Sainte Vierge a déjà écrasé la tête du serpent.”
    Et ce n’est qu’une question de logique, Dieu étant infiniment logique, la vérité infiniment logique, la réalité intrinsèquement logique. Qu’adviendrait-il si, dans la suite de l’immense tragédie qui se trame, nous n’avions aucune possibilité de déterminer l’époque du proche avènement de Jésus-Christ ? Et bien, je vous l’assure, quitte à déplaire à certains qui ne s’empressent guère de considérer ce qui se passe et se croient invincibles dans leur foi, tout le monde finirait par abandonner la foi en Jésus-Christ, et surtout, personne ne pourrait en être tenu pour responsable. C’est pourquoi, le Seigneur a voulu que nous puissions savoir afin que cette certitude devienne raison d’espérance et de foi indéfectibles et inébranlables. Et que soient ainsi confondus ceux qui n’auront rien voulu voir, savoir, comprendre et croire selon ce qu’en dit 2TH2. Car il n’y a aucun des sept sacrements ni aucune adhésion à une quelconque communauté religieuse spécifique qui peut conférer systématiquement la foi. Et l’économie du salut concerne tous les humains sans aucune distinction.
    « Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, de telle sorte que ce jour vous surprenne comme un voleur : tous vous êtes des fils de la lumière, des fils du jour. Nous ne sommes pas de la nuit, des ténèbres. Alors ne nous endormons pas, comme font les autres, mais restons éveillés et sobres. » (1TH5:4-6 )
    Dieu m’est témoin que je n’ai pas voulu jouer avec Lui. Cela fait deux ans que j’ai répandu les mêmes choses sur au moins sept blogs catholiques. Et partout, c’est le même constat, le même refus obstiné et délibéré de voir la réalité et la vérité, refus sans doute suscité par la crainte de la souffrance, la crainte de perdre la vie, la crainte de perdre les privilèges, les bienfaits et le bien être que procurent les prouesses scientifiques et technologiques de cette civilisation. C’est ce qu’on appelle « le syndrome de Stockholm ». Tout s’explique : « Nul ne peut servir deux maîtres à la fois … ». Mais à quoi bon, les gens ont beau refuser, il n’arrivera que ce que Dieu veut.
    Il est donc grand temps que je me rende à la réalité visionnée anticipativement par Ap 11:7-10.
    Ainsi, cher Monsieur Courivaud, vous êtes avec les administrateurs de ce blog que je remercie vivement, les dernières personnes que je salue avant de me retirer sachant trop bien combien l’illusion, la confusion, la compromission, la dérision et la division rendent désormais toute action ou réaction inutile. Passons donc plutôt notre temps avec la TSV Marie, Mère du Second Avent tout autant que du premier.
    Dn 12 :11 : « Depuis le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l’abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours. »
    Dn 12 :12 : « Heureux celui qui tiendra et qui atteindra 1.335 jours. »
    Daignons nous souvenir que les paroles de Dieu Trinité ne sont pas du tout celle d’un comique avec un gros nez rouge.
    Bien à vous dans une même espérance en Jésus-Christ.

    • Courivaud

      pourquoi, vous êtes troll ?
      Votre réaction est pitoyable ; certains pourraient dire à juste titre que vous stigmatisez les retraités….

      et que savez-vous de la vie privée de ceux qui écrivent des messages qui vous semblent trop longs ?

    • Daniel Hauser

      Je trouve votre intervention injuste, déplacée et totalement hors sujet. On peut ne pas être totalement d’accord avec les interventions des lecteurs du site – ce qui est parfois mon cas, mais cela ne justifie pas l’offense et l’irrespect. Si la culture et les éclairages de M Courivaud vous déplaisent, tentez de justifier vos propos dans le dialogue et la courtoisie. Ou alors taisez vous ! Personne ne vous oblige à lire et si des commentaires trop hardus vous étouffent rendez vous sur des sites de potins et news à sensation. Cordialement

      • Courivaud

        Merci, cher Monsieur Hauser,

        En effet, j’ai trouvé cette intervention irrespectueuse, pas seulement à mon égard, mais surtout à ceux, qui sur ce site, avaient envie de présenter un argumentaire complet et d’exprimer toute leur pensée.
        Quant à vous et moi, il faudra bien poursuivre la discussion et nous savons que nous le ferons avec franchise et tenue… “correcte exigée”.

  32. Aube Nouvelle

    Merci Monsieur Hauser,
    Pour votre sincérité, votre correction et votre honnêteté intellectuelle qui vous honorent et méritent bien d’être saluées.
    Les personnes sincères qui publient des commentaires (ou des exposés) pensent pouvoir être utiles aux autres mais aussi à ce que les autres leur soient utiles. Elles ne s’attendent donc pas à ce qu’on les confirme systématiquement dans leur raison. Ce serait bien inutile. Au contraire, elles souhaitent vivement qu’on leur oppose une critique la plus rigoureuse possible mais évidement pour autant qu’elle soit aussi la plus objective possible, la mieux argumentée. C’est ainsi qu’on peut s’aider réciproquement à se corriger d’éventuelles erreurs de perception de la réalité et de la vérité. Et peu importe le niveau d’instruction, car parfois, le bon sens, la raison, la simple logique éclairent plus que l’instruction qui peut aveugler.
    Ainsi peut-il en être de simples retraités qui, se sachant dans la dernière ligne droite avant le tombeau, ont une autre perception de la réalité que ceux qui sont encore en pleine activité et ne pensent jamais à leurs fins dernières. Et c’est ce qui fait une énorme différence, du moins dans le sujet catholique qui nous occupe, ainsi que le déclarait Mgr Fellay dans une interview :
    Mgr Fellay : Ce qui est intéressant c’est que dans l’économie du salut c’est-à-dire le régime auquel nous sommes soumis pour arriver au salut, donc pour arriver à la vie éternelle, il nous faut mourir. Et c’est cela que l’on ne veut plus. On prétend vouloir arriver à la vie sans mourir.
    Abbé Lorans : On refuse donc : « si le grain ne meurt » ?
    Mgr Fellay : Exactement. C’est exactement cela. C’est le problème de l’Eglise moderne.
    http://christroi.over-blog.com/2017/02/entretien-de-mgr-fellay-a-radio-courtoisie.html#anchorComment
    Luc 12:20 : « Mais Dieu lui dit : “Insensé, cette nuit même, on va te redemander ton âme. Et ce que tu as amassé, qui l’aura ?”
    C’est bien connu : « Celui qui veut cherche un moyen, celui qui ne veut pas cherche une excuse ». Mais à quoi bon faire délibérément et obstinément abstraction de la réalité que nous générons nous-mêmes ? Cela ne peut que contribuer à l’aggraver. On a beau ignorer la nature vénéneuse d’un champignon, cela ne lui enlève rien de ses propriétés et ne l’empêche en rien de produire ses effets néfastes, même si c’est un innocent qui le consomme.
    Bien à vous et bonne continuation !

  33. madame NENERT Michel

    L’avortement tue les chrétiens.
    Chez nous la natalité est passée de 4 500 en 1970, à 3 000 annuelle aujourd’hui de tout venant.
    Cette semaine, la feuille de paroisse annonce 2 baptêmes et 17 obsèques. Faut-il penser que dans 20 ans, le ménage formé par le couple des deux jeunes baptisés d’aujourd’hui devra envisager d’avoir 17 enfants ? ?
    Chaque jour, une jeune mère attend d’être encouragée par l’Eglise et reconnue dans sa vocation d’épouse et de mère, vocation assumée dans le oui au sacrement permanent du mariage.
    Une des pistes serait qu’elle puisse entendre que sa Foi vivante est pour son petit, même avant la naissance, la preuve première de l’existence de Dieu.

  34. Aube Nouvelle

    Cher Monsieur Jack,
    Vous avez dit, le 31.01.2018 à 23.39 hr : « L’Evangile le dit, il reviendra comme un voleur, au moment où on ne l’attend pas. »
    Puis-je vous opposer le même Evangile : « Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, de telle sorte que ce jour vous surprenne comme un voleur : tous vous êtes des fils de la lumière, des fils du jour. Nous ne sommes pas de la nuit, des ténèbres. Alors ne nous endormons pas, comme font les autres, mais restons éveillés et sobres. » 1TH5:4-6

    Pourvu que l’administration du site daigne comprendre et excuser la longueur de mes « commentaires » (qui sont des exposés en fait). Mais c’est à peu près comme si je devais convaincre les parisiens de construire une arche au pied de l’Arc de Triomphe parce que les eaux des océans vont les envahir. Cà, Monsieur le Président Macron n’y parviendra pas, c’est assuré, c’est toujours autant de gagné !! C’était d’ailleurs ainsi au temps de Noé.

    Vous n’avez sans doute pas connaissance et conscience que ce qui se passe et va se passer est immense, aussi immense que la crucifixion de NS Jésus-Christ. Et, si vous voulez bien relire Matthieu 27:51-53 , vous verrez que, à l’occasion d’un tel événement, des morts ressuscitèrent et entrèrent dans la ville : « Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, les sépulcres s’ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent. Etant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes.… ». (Mt 27 :51-53).
    Evidement, vous n’allez pas me croire et me prendre pour un fou. Moi, j’essaye juste de démontrer qu’il y a une autre perception de la vérité et de la réalité. C’est à prendre ou à laisser ! Effectivement, cela requière la foi et un certain cheminement pour un certain aboutissement. D’accord, si vous n’en n’êtes pas là, vous ne comprendrez pas. Mais d’autres ont déjà fait ce cheminement, et il faut aussi penser à eux même s’ils sont très peu nombreux.
    Je veux juste vous expliquer que ce qui est dit à propos de Joe Lomangino et de Garabandal pourrait s’avérer bien plus véritable que vous ne pouvez vous l’imaginez.
    Et d’ailleurs, permettez moi de commencer par votre affirmation qui est très correcte, conforme à la Révélation, mais pas du tout à l’entièreté de la Révélation : « Quant à la date de ce jour, et à l’heure, personne ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils, personne que le Père, seul. » (Mt 24 :36)
    C’est une « ritournelle » qu’on entend depuis des dizaines d’années pour servir de prétexte à faire oublier, à masquer, à dissimuler l’immense tragédie, l’immense réalité de tout le reste (Mt 24:32).
    Le dilemme, c’est qu’on fait délibérément et obstinément abstraction voir négation de la réalité et même de la Vérité. C’est précisément cela qui génère la grande apostasie et la fin des temps. On va même jusqu’à invoquer une seule parole de Jésus-Christ pour en faire une raison souveraine d’oublier, si pas d’invalider, tout le reste qui est bien plus essentiel et de nous entretenir ainsi délibérément dans l’ignorance, l’inconscience, l’insouciance, l’indifférence, dans la confusion délibérée entre :
    • La « date précise de ce jour et l’heure » (exemple le 13.10.2018 à 12.00 ) : «Quant à la date de ce jour, et à l’heure, personne ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils, personne que le Père, seul. » (Mt 24.36). Pourtant, il est bien clair que cela ne vise que la date et l’heure précise de ce jour (si cela peut nous aider, pensons à la date de péremption d’un produit comestible), et donc que cela ne concerne pas du tout la semaine, ni le mois, ni l’année, ni l’époque concernée dont les quatre versets précédents dans l’Evangile stipulent bien :
    • « l’époque » (exemple : le printemps, l’été, l’époque des machines à vapeur, l’époque des ordinateurs, …) : « Du figuier apprenez cette parabole. Dès que sa ramure devient flexible et que ses feuilles poussent, vous comprenez que l’été est proche. Ainsi vous, lorsque vous verrez tout cela, comprenez qu’Il est proche, aux portes. » N’est-ce pas une invitation impérieuse à voir et savoir, à comprendre et à croire ? Mais on nous répond : « Circulez, il n’y a absolument rien à voir ! ».

    Le fait que le Seigneur Jésus n’ait pas pu préciser cette date relève bien plus de la pure logique que du mystère. Imaginons-nous qu’Il aurait pu connaître et préciser cette date du jour et l’heure. Quelle mode de datation aurait-Il dû employer ? Celle des juifs de son époque ou la nôtre ? Le calendrier juif ou le calendrier égyptien ? Et comment les disciples auraient-ils réagi s’Il avait dit : « Ce sera le 13.10.2018 à 12.00 ! » ? Comment les juifs l’auraient-ils cru puisqu’ils étaient déjà passés l’an 3800 ? Quelle aurait été la suite de l’histoire chrétienne ? De suite, on comprend que Dieu Le Père a pu Lui tenir cette date cachée pour qu’Il n’ait pas à s’en expliquer. Mais il n’est guère concevable qu’à présent, le Seigneur Christ, dans la gloire du Père, ne connaisse toujours pas cette date. Il n’y a donc pas lieu de faire de cette impossibilité de la connaître une raison souveraine d’ignorer tout le reste.
    Par contre, comment va-t-on pouvoir être justifié d’avoir ignoré des signes stupéfiants comme les apparitions mariales de La Salette, de Fatima, de Garabandal ? Et encore de voir sans guère s’en émouvoir un grand pape devoir se retirer pour laisser la place à un successeur qui fait tout le contraire de ses prédécesseurs en recueillant le consentement et les applaudissements de plus de 90 % des baptisés ? N’est-ce pas un prodige étonnant, signe d’un changement de temps ?
    Ce sont les signes des temps que plusieurs passages de l’écriture nous invitent, nous obligent à reconnaître et nous permettent de reconnaître par les renseignements qu’ils livrent et qu’on peut recouper ente eux pour en dégager une certitude sur base des signes :
    • Mt. 24:32-33 : « Du figuier apprenez cette parabole. Dès que sa ramure devient flexible et que ses feuilles poussent, vous comprenez que l’été est proche. Ainsi vous, lorsque vous verrez tout cela, comprenez qu’Il est proche, aux portes. » ”
    • Mt 24:15 (et Mc 13:14) : « Lors donc que vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, installée dans le saint lieu – que le lecteur comprenne ! – … ». « Que le lecteur comprenne ! » que ce qu’a rapporté Daniel est en train de se réaliser.
    • Dn 11:31 : « Des troupes se présenteront sur son ordre ; elles profaneront le sanctuaire, la forteresse, elles feront cesser le sacrifice perpétuel, et dresseront l’abomination du dévastateur. » (Bible Louis Segon). « Se présenteront sur son ordre » : cela fait penser à une convocation pour un synode.
    • Dn 8 :13-14 : « J’entendis un saint qui parlait, et un autre saint dit à celui qui parlait : “Jusques à quand la vision : le sacrifice perpétuel, désolation de l’iniquité, sanctuaire et légion foulés aux pieds?” Il lui dit : “Encore 2.300 soirs et matins, alors le sanctuaire sera revendiqué.”
    • Dn 12:8-11 : « J’écoutai sans comprendre. Puis je dis : “Mon Seigneur, quel sera cet achèvement ?” « A compter du moment où sera aboli le sacrifice perpétuel et posée (mise en place) l’abomination de la désolation : 1.290 jours. »
    • Dn 12 :12 « Heureux celui qui tiendra et qui atteindra 1.335 jours. »
    Que faut-il donc encore de plus précis ? La « date de ce jour et l’heure » – » que nul ne peut savoir » mais surtout que personne ne veut savoir ? Et bien : entre le 1290ème et le 1335ème jours, nous n’aurons rien de plus précis. On n’en fait ce qu’on veut !

    Voici quelques paroles du père jésuite Malachie Martin, diplomate du Vatican, qui a été autorisé à prendre connaissance du troisième secret de Fatima sous condition de tenir le silence. Ce qu’il s’est autorisé à dire en respectant sa promesse est donc sommaire mais déjà bien suffisant :
    • « L’Apostasie dans l’Église constitue la toile de fond, le contexte du 3è Secret. L’Apostasie a déjà commencé ! Mais les châtiments prédits dans le Secret sont bien réels, ce sont aussi des châtiments physiques et ils sont terribles ! »
    • En 1998, une année avant de mourir : « Vous savez, si le Vatican révélait le 3è Secret ce serait un tel choc chez les gens, que les églises seraient immédiatement remplies de fidèles à genoux, les confessionnaux de toutes les églises, cathédrales et basiliques seraient pleins à craquer, même le samedi soir ! »
    Et juste avant son décès : « Le Troisième Secret de Fatima est quelque chose de sinistre, d’horrible et d’épouvantable ! »
    J’espère que vous n’allez pas me maudire ! De toute façon, cela ne peut rien changer à la réalité que dénoncent assez bien de personnes (cardinal, évêques, prêtres) dont on ne peut quand même pas dire qu’elles sont toutes des comiques avec un gros nez rouge. (Vous voyez qui c’est ?).
    Bien à vous dans une même foi et une même espérance.

  35. Aube Nouvelle

    A Madame Scarpitta,
    Le 30.01.2018 à 08.42 hr, vous avez fait allusion au grand avertissement prédit à Garabandal.
    Vous pouvez y croire fermement. D’abord, parce que cela relève de la simple logique de l’amour infiniment miséricordieux de notre Dieu Trinité qui n’est pas un « tire au flanc », qui ne prend pas les gens au dépourvu, et qui, dans une possible réplique universelle du prodige de Fatima (danse du soleil), va faire tout pour nous ramener à la raison, à la foi. Et bien sûr, ceux qui outrepasseront cet ultime avertissement, ne pourront pas y survivre.
    D’autre part, un signe authentifie Garabandal. On a dit que Conchita avait prédit qu’il n’y aurait plus que trois papes après Jean XXIII. Mais il y en a eu quatre (ne comptons pas le cinquième, si vous suivez Garabandal, vous savez). La réalité n’a pas été tout à fait bien rapportée, elle a plutôt été négligée.
    Voici une information vraiment surprenante et intéressante sur le site (et quelques autres) :
    http://forumarchedemarie.forumperso.com/t1364-justifier-garabandal-la-prophetie-des-3-papes
    http://www.touteslespropheties.net/fausses-apparitions/garabandal/
    qui, à propos des papes restant à venir, donne une autre version que celle des trois papes et fait mention de quatre papes. Cet auteur est encore aujourd’hui un ami intime de Conchita. Apparemment, son livre a été présenté au pape Jean-Paul II qui l’a beaucoup apprécié. Même si cet élément a pu être « réexaminé – corrigé » seulement en 1993, ce ne peut être qu’avec l’avis de Conchita, dans sa connaissance de la date du miracle et sachant donc que ce serait bien après la mort de Jean-Paul II, .
    —————————————————-
    Dans son livre “Le Doigt de Dieu” (ouvrage en langue allemande), Albrecht WEBER rapporte in extenso la fameuse conversation de Conchita avec sa mère Aniceta et Mme Ortiz qui, elle, n’y a pas assistée jusqu’au bout :

    Le jour où le glas de Garabandal annonçait le décès de Jean XXIII, mort le 3 juin 1963, ces trois femmes se dirigeaient vers l’église du village.
    Aniceta disait : « Le pape est mort. »
    Conchita : « Ah oui, le pape est mort. Il y aura encore trois papes ! »

    Rentrées à la maison, et profitant du départ de Mme Ortiz, la mère continue à interroger sa fille.
    – Comment sais-tu qu’il n’y aura plus que trois papes ?
    – Je le sais de la Sainte Vierge. En fait, il y en aura encore quatre, mais il y en a un qu’elle ne compte pas.
    – Pourquoi elle ne le compte pas ?
    – Elle ne me l’a pas dit. Elle a seulement dit que l’un d’entre eux ne règnera que très peu de temps.
    – C’est pour ça qu’elle ne le compte pas ?
    – Ça, elle ne l’a pas dit.
    […] (Dialogue traduit de l’allemand par Canisminor)

    Dans la suite de la conversation, Conchita explique à sa mère que Notre-Dame parlait aussi du retour de son Fils, que les Églises séparées retrouveront l’unité et qu’il n’y aura plus qu’une seule religion. Inquiétée par les paroles déroutantes de sa fille, et craignant les ragots du voisinage, Aniceta lui demande de ne plus en parler.

    Le soir du 13 novembre 1965, jour de la dernière des apparitions de Notre-Dame à Garabandal, l’auteur du livre apprenait cette histoire de la bouche même d’Aniceta, en présence de Conchita et de deux autres témoins.

    On peut se référer à :
    Albrecht WEBER, “Der Zeigefinger Gottes”, Meersburg (Allemange) : WETO-Verlag ou WEGA-edition, 1993, p. 143-144.
    Albrecht Weber est encore aujourd’hui un ami intime de Conchita.
    ——————————
    Le pape que la TS Vierge ne compte pas : Jean-Paul Ier. Et on n’allait pas exiger qu’Elle explique pourquoi. Ceux qui savent comprendront.
    Je pourrais développer le sujet plus amplement, mais j’embête déjà les gens suffisamment assez. Je suppose que vous comprendrez.
    Bien à vous dans la même union de cœur, d’âme et d’esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *