La chute d’un archevêque australien

Download PDF

Le pape François a accepté hier la renonciation de Mgr Philip Edward Wilson, archevêque d’Adélaïde (Australie). Le 3 juillet dernier, un tribunal d’Adélaïde avait condamné le prélat pour avoir dissimulé des abus sexuels d’un prêtre de son diocèse, des crimes, perpétrés dans les années 70, qui lui avaient été signalés par une victime mais dont il avait nié la réalité. Compte tenu de son mauvais état de santé, l’archevêque, condamné à six mois de prison, ne sera pas incarcéré mais purgera sa peine en assignation à résidence. Le Saint-Père avait déjà nommé, le 3 juin dernier, Mgr Gregory O’Kelly, évêque de Port Pirie (Australie), administrateur apostolique de l’archidiocèse d’Adélaïde, Sede plena. Il le demeurera en attendant la nomination d’un nouveau titulaire au siège désormais Sede vacante.

14 comments

  1. B.H.

    L’information n’est pas assez précise. J’ai lu quelque part que le dit-archevêque était âgé aujourd’hui de 68 ans (la photo donne effectivement cet âge environ). Donc en 1970 il avait 20 ans et n’était sûrement pas archevêque, et peut-être même pas séminariste, on ne peut donc pas parler de “son” diocèse à l’époque. Pourriez-vous apporter quelques éclaircissements ?

    • BACHAND, Jean-Paul

      Mgr Wilson est né le 2 octobre 1950. Il était donc jeune prêtre à partir d’environ 1974.
      Les faits reprochés se sont donc produits entre environ 1974 et 1979.
      La défense a plaidé que dans les années 1970 la pédophilie n’était pas comprise comme un crime qu’il fallait signaler aux autorités.
      Voilà ce que je trouve fort injuste et illogique de condamner quelqu’uni sur les règles d’aujourd’hui, différentes de celles d’il y a 40 années ! Cela me dégoûte.

      • hermeneias

        C’est vrai BACHAND JP

        Mais , on le voit bien , ici encore , l’iniquité est partout répandue comme une eau saumatre et fétide . Elle contamine aussi , elle s’insinue , dans l’Eglise par tous les interstices et touche des milieux traditionalistes trop contents de pouvoir taper sur l’Eglise et déverser leur ire recuite …..

        On a du mal à s’y retrouver dans ce chaos .
        Il est certain qu’en voulant “s’ouvrir” à ……l’air du temps / “au monde” , l’Eglise a ouvert une boite de Pandore .
        Cette société du jouir sans entrave a des accès de “moralisme” fou et désordonné avec des lois surréalistes qui vont interdire aux hommes de regarder les femmes dignes de la sharia

        • jeanne

          L’épidémie d’analphabétisme fait rage chez les commentateurs : en voilà un qui lit “viol d’enfants” et nous répond “interdiction faites aux hommes de regarder les femmes”. Peut-être qu’hermeneias est un grand comique…

  2. Roger

    Si je comprends bien on reproche à ce prélat de ne pas avoir dénoncé des faits vieux de 40 ans ?

    Eh bien la roue tourne…on est bien loin des discours gauchistes hostiles à la délation ….

  3. Boitel

    Après 48 ans de silence,je suppose que ce prêtre ,peut-être décédé aujourd’hui ,et que cette victime qui également a attendu 48 ans pour porter plainte ,doivent poser problème dans un état de droit.Que l’archevêque soit condamné à six mois de prison ,soit.Qu’en est -Il du prêtre,d’un silence de 48 ans ?

  4. de Pauw Charles

    Le 11 octobre 1962, s’ouvrait à Rome le concile Vatican II. Commencé sous le pontificat de Jean XXIII, achevé en 1965 sous celui de Paul VI, Vatican II a constitué un tournant majeur, L’Église s’ouvra au monde et au Prince de celui-ci. Ont le vois chaque jour dans la presse, les scandales de pédophilies et d’homosexualités à répétition dans la presse. Les couvents les églises et les séminaires mis en vente par manque de vocations. La moyenne d’âge très élevés des prêtres et des fidèles, cette Église là est en train de mourir de sa bonne mort, l’on reconnait l’arbre a ses fruits !

      • hermeneias

        Naif non , certainement pas magali

        Il ne faut pas confondre licence de moeurs en général et homosexualité/pédophilie d’une part et , d’autre part , il faut préférer l’histoire et l’intelligence de l’histoire aux légendes ad hoc avec arrière-pensées .

        Par ailleurs l’homosexualité-pédophilie sont des phénomènes , des moeurs , très amplifiés et promus aujourd’hui depuis les années 70 quoiqu’on en dise , dans la société et l’Eglise après guerre a été sommée de se rendre au “monde” et de confondre la “philanthropie divine” avec la réduction à la mondanité .
        Auparavant , curieusement vous semblez l’ignorer , l’homosexualité , si elle existait , était clairement condamnée et réprimée …..

      • Les “religieux” comme vous dites avec des guillemets ……magali
        étaient beaucoup plus nombreux il y a un siècle depuis la floraison des monastères et des églises dans toute l’Europe et dans le monde entier avec les MISSIONS et beaucoup ont été des saints , donnant leur vie jusqu’au bout de toutes sortes de manières …..
        Tout cela est attesté et documenté et disponible pour ceux qui veulent vraiment savoir !
        Allez , par exemple , faire un tour chez les MEP rue du bac à Paris ….

        D’autre part l’homosexualité a été largement promue dans les sociétés libérales et hédonistes de consommation depuis les années 70 et , il est indéniable , en même temps , la chute des “vocations” ( ou plutôt l’empêchement ou le découragement des vocations ) a été vertigineuse depuis la même époque…..

      • hermeneias

        Mais bien sur magali ……
        Vous insinuez que l’Eglise c’est les écuries d’Augias depuis 2000 ans ? C’est s’la ?
        Dans ce cas dites le plus clairement mais de manière argumentée , sourcée , fondée et articulée …..Bien sur c’est plus difficile .
        L’histoire de l’Eglise mélée à l’histoire du monde avec des interactions dans les 2 sens par ses membres “tirés du monde” pour lesquels le Christ a prié afin qu’ils soient préservés du mauvais , est une histoire de péché et de sainteté .
        En tous cas la chute constante et nette des vocations et l’érotisation d’une société individualiste de la consommation et de la jouissance immédiate ici et maintenant cela correspond bien aux années 70 et suivantes d’après Concile .

        La chute des vocations est sans doute , d’ailleurs , un terme impropre car des vocations il y a et beaucoup mais beaucoup sont découragées voire rendues difficiles sur des critères peu clairs …. C’est à se demander s’il n’y aurait pas souvent un biais de recrutement

    • “L’ouverture au monde…”
      Comme si l’Eglise avait attendu 20 siècles et Vatican II pour s’ouvrir au monde…
      L’ouverture s’est donc faite et au lieu que ce soit L’Eglise qui aille vers le monde, c’est le monde qui y est entré en force, ouvrant une crise terrible dont elle ne s’est pas relevée. Les églises se sont vidées, beaucoup ont fermé, les vocations se sont taries, les prêtres et les religieux/religieuses ont défroqué par dizaines de milliers.
      Les fidèles catholiques des pays occidentaux, complètement désorientés par les changements imposés par Rome ont apostasié en masse.
      Mais on nous dit que la quantité a été remplacée par la qualité: Les fidèles seraient beaucoup plus fervents et assidus aux sacrements que leurs aînés. Quelle farce !
      Un curé me confiait récemment: “Si je voyais les files d’attente aussi longues devant mon confessionnal que pour recevoir le Corps du Christ, je me réjouirais… à moins que ces communiants ne soient tous des saints en état de grâce perpétuel ?”

  5. Dubus

    Invitation urgente
    Acquérir la vertu d’obeissance
    Les chrétiens y trouveront la paix
    Oursuoi macérer dans des vieux jus pleins de contradictions et d’inconnus réels ou insuffisants
    Temps perdu pour la prière fervente qui nous prépare l’avenir de l’Eglise
    Pour ceux qui étant restés purs auront obtenu de purifier l’Eglise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *