Monseigneur Garnier prépare sa succession

Download PDF

Monseigneur Garnier, archevêque de Cambrai, a demandé au pape la nomination d’un évêque coadjuteur, qui fera connaissance avec le diocèse, avant de lui succéder. Mgr François Garnier aura 75 ans en avril 2018. Il répond à La Voix du Nord :

Vous êtes arrivé dans le diocèse le 7 décembre 2000. Quelles images fortes en garderez-vous ?

« Beaucoup d’images ! Ce diocèse, celui du grand Fénelon, est particulier. Il compte près d’un million d’habitants, dans tout le sud du département. J’y ai vécu des moments forts : les 700 confirmations en 2011 au stade Nungesser, à Valenciennes ; la confirmation, encore, de personnes handicapées à Maubeuge [154 handicapés mentaux et physiques, en 2002]. Je garde également l’image d’une l’Église plus accueillante pour ceux qui ont connu de gros échecs dans la vie, l’image du bonheur de nos permanents et celle de la fraternité magnifique qui règne entre les prêtres du diocèse, et avec les diacres. »

Vous avez aussi contribué à favoriser l’œcuménisme…

« Oh que non ! Je n’ai pas fait grand-chose dans ce domaine. Les curés de Cambrai, Douai et Valenciennes font bien mieux que moi. À Cambrai, je profite du merveilleux travail de Mathieu Dervaux et François Triquet, qui peuvent réunir les Églises dans un moment de prière, comme lors du centenaire de la Bataille de Cambrai. »

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *