Père Duigou : une plainte a été déposée à l’Officialité

Download PDF

Les propos scandaleux du curé de Saint-Merry à Paris en ont scandalisé beaucoup. A ma connaissance, une plainte a été déposée par un prêtre auprès de l’Officialité. J’encourage ceux qui le peuvent, personnes, paroisses, associations, à faire de même: à péché public et filmé, dénonciation publique.

Il faut dénoncer auprès du Tribunal ecclésiastique le scandale public dont se rend coupable le père Daniel Duigou, curé de l’église saint Merry à Paris, par ses enseignements gravement hétérodoxes (profanation des sacrements, légitimation de l’adultère, de l’homosexualité, de l’avortement, indifférence religieuse, rejet de l’enseignement de l’Eglise…).

Il est utile qu’un archevêque parle fort et clair sur les sujets importants. Il serait d’autant plus utile qu’il protège les fidèles catholiques en déchargeant de ses fonctions de tels prêtres hétérodoxes, en les invitant à se rétracter, voire en les invitant à aller se ressourcer dans une abbaye…

22 comments

  1. BERTRAND

    L’archevêque de Paris est, je pense, parfaitement au courant.
    Discrètement, il aura tenté de mettre les choses au point.

    Dans l’évangile du 23ème dimanche du temps ordinaire, année A, Jésus nous dit :

    ” Si ton frère a commis un péché, va lui parler seul à seul et montre-lui sa faute. S’il t’écoute, tu auras gagné ton frère. S’il ne t’écoute pas, prends encore avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à la communauté de l’Église; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain. ” (Mathieu 18, 15-17)

    Ça prend du temps.

    Il est exceptionnel que l’Eglise fulmine des condamnation d’entrée de jeu ; ne comptez pas sur elle pour, ex abrupto, sur la place publique, souffler dans les bronches du P. Guigou, ni pour lui remonter les bretelles, ni pour lui mettre les pendules à l’heure.

    A notre niveau, prions, en particulier les anges gardiens.

    Quant à la saisie de l’officialité, elle prendra du temps également.

    Dieu vous garde.

  2. DUFIT THIERRY

    En effet on va voir si l’archevêque de Paris fait son devoir d’évêque. Le premier devoir d’un évêque est d’être le gardien de la foi catholique et de sauver les âmes.
    Ce prêtre satanique, ennemi de Dieu conduit les âmes en Enfer. Il le fait délibérément. Il va toujours plus loin dans l’abomination. Il a été ordonné sans formation pour détruire l’Eglise de l’intérieur (les ennemis de l’intérieur sont plus dangereux que ceux de l’extérieur).
    Si l’Eglise n’était gangrénée par le mauvais concile Vatican II ce prêtre serait excommunié depuis longtemps.

    • Deo Gratias

      De même que ceux qui écrivent : ” si l’Eglise n’était gangrenée par le mauvais concile Vatican II” ne sont plus en communion avec le Saint-Siège, s’excommunie eux-mêmes, et, s’ils ne se convertissent pas, se perdent pour les siècles des siècles. À bon entendeur, salut…

      • Nicolas T

        Sur quel fondement pouvez-vous dire cela ?

        Pour être excommunié, il faut soit être en état de schisme ou adhérer à une hérésie. Or comme le Concile Vatican II n’a proclamé aucun nouveau dogme, on ne peut pas être hérétique. La seule manière d’être hérétique serait en rejetant des enseignements du Concile Vatican II qui reprennent certains dogmes antérieurs de l’Eglise (exemple : dogme de la St Trinité, Assomption….).

        En rejetant le Concile Vatican II vous seriez en revanche “téméraire”, “imprudent”. Rejeter un enseignement de l’Eglise même non infaillible est un acte grave qui ne peut être justifié qu’en cas de grave présomption d’erreur. En l’espèce, comme le Concile Vatican II enseigne certaines erreurs condamnés par le magistère antérieur (Liberté Religieuse, en autres) on peut se trouver dans cette situation.

        Union de prière

        • Arome

          Bonjour à tous,

          encore un hors sujet, alors que nous sommes tous d’accord pour dire que ce prêtre dit n’importe quoi. Entièrement d’accord avec le prêtre qui a posté sur ce forum : attention à la dureté et à la haine, fut-ce pour la bonne cause.

          @Antoine, @Nicolas T, @Thierry Dufit : nous souffrons tous de la situation actuelle de l’Eglise. La FSSPX a été fondée sur une pieuse intention, et pourtant ses résultats ne sont pas parfaits. Le but commun étant la sainteté, il y a chez la FSSPX des situations suffisamment nombreuses pour penser qu’elles sont caractéristiques, et que les âmes qui y sont sont effectivement en danger.

          Je ne suis pas canoniste, et je le redis : la FSSPX n’est pas un ennemi. C’est avec douleur et sans envie de polémiquer que j’écris : au-delà des aspects juridiques, il y a des raisons de penser que la FSSPX n’est pas sur la bonne voie.

          Côté positif : la liturgie tridentine (bien célébrée, elle vous met dans une forme extraordinaire 🙂 ), le catéchisme pour les enfants, les écoles, une discipline des sacrements traditionnelle.

          Autre côté : très souvent, erreur sur la rôle du prêtre, rigidité voire dureté, acrimonie, amertume, enténébration de l’intelligence, esprit de division. Il y a de saints prêtres à la FSSPX (en général ils finissent par faire acte de soumission et rejoindre l’Eglise), mais il y en a aussi d’autres, en nombre suffisamment important pour que ce soit signe d’un problème structurel.

          Si la FSSPX jouissait des fruits de l’Esprit : paix, unité, douceur, calme, pondération… pourquoi se comporterait-elle, à l’égal des protestants d’ailleurs, comme une grenade à fragmentation ? Tendance Fellay, tendance Williamson qui a fait schisme de la 1ere , tendance Résistance qui a fait schisme de la 2e, et je crois qu’il y en a une 4e qui a fait schisme de la 3e… C’est tragique, très tragique.

          Et hélas, non, l’accès aux sacrements ne suffit pas, il peut même aggraver le mal : Judas a trahi et pourtant il venait de communier. Une communion qui ne vous porte pas à l’amour de Dieu et des autres doit vous alerter.

          C’est avec douleur que je le dis et redis à longueur de message : les abus d’autorité dont ont été victimes les suivants de la FSSPX ont été nombreux, répétés et sont maintenant clairement illégaux, grâce aux Motu Proprio de saint Jean-Paul II et Benoît XVI. C’est là aussi qu’il faut saisir les officialités et faire appliquer le droit !

          Et hélas, non, cela ne justifie pas l’insoumission. Pour avoir accès à une liturgie traditionnelle, on peut rester dans l’Eglise et aller voir la FSSP ou les nombreux monastères (Barroux, Fontgombault…) ou fraternités (St Vincent Ferrier, St Martin…) qui sont dans l’Eglise.

          Profonde sympathie pour la FSSPX et ses fidèles. Nous tiendrons les portes ouvertes aussi longtemps que nous vivrons – après, il faudra voir avec la génération suivante. J’espère tout de même voir l’unité de mon vivant.

          Dieu vous bénisse, saintes et joyeuses Pâques,

          • fg

            Mine de rien, votre commentaire est très à charge contre la FSSPX.
            Mais, s’il n’y avait pas eu la FSSPX, la FSSP existerait-elle ? et les autres communautés Ecclesia Dei ?
            Les prêtres de cette fraternité sont stricts avec la doctrine, cela en fait-il des prêtres “rigides” et “haineux” ?: la charité consiste à faire aimer Dieu, pas à se faire aimer et je peux vous dire qu’on peut faire des sermons “sans mettre des gants”, et avoir une âme authentiquement charitable en même temps qu’une grande humanité (l’abbé Beauvais en était un exemple).
            Pour rappel, ce n’est pas tant les rubriques et la “nostalgie” de l’ancien rit auxquels est attachée la FSSPX, mais à la conservation de la foi transmise depuis 20 siècles et aujourd’hui relativisée.
            Et puis demandez aux catholiques souhaitant voir célébrer la messe tridentine dans leur paroisse (liturgie que le dernier concile a soi-disant renouvelée dans sa légitimité), dans 90% des cas, ils se font envoyer sur les roses, alors que cette messe devrait être la forme ordinaire si l’on était honnête.
            Oui, votre commentaire est à charge, mine de rien…

  3. Combaz

    L’abbé Daniel Duigou s’est totalement trompé d’orientation à 51 ans et il a été mal conseillé par ses éducateurs ecclésiastiques qui n’ont pas été assez vigilants ! Peut-être est-il un journaliste “libre penseur ou FM” infiltré dans L’Église pour nous déstabiliser ? Il fait sa besogne d’humaniste éclairé (par “l’Ange des Lumières”) !
    En fin de compte, il prêche un protestantisme débridé !!!!
    Il faut lire et relire le message secret de La Salette (1846) de Mélanie Calvat.

    • Sophie

      OUI Combaz!
      Libre à lui d’être protestant mais que fait-il alors dans l’Eglise Catholique?
      Ce vieux soixanthuitard de 70 ans est là pour détruire.
      Il a probablement entendu ce qu’il voulait entendre et non le “Va et ne pèche plus” du Saint Père.

    • DUFIT THIERRY

      Non M Combaz ce prêtre satanique “ne s’est pas totalement trompé d’orientation à 51 ans et n’a pas été mal conseillé par ses éducateurs ecclésiastiques qui n’ont pas été assez vigilants”. Il savait ce qu’il faisait et ses supérieurs ecclésiastiques aussi en l’ordonnant prêtre. Il a été ordonné par Mgr Noyer un évêque ultra progressiste et hérétique.
      Tous ces gens agissent tout à fait lucidement, savent ce qu’ils veulent ,ou ils vont et ont un seul objectif : la destruction de l’Eglise.
      L’ennemi entré est à l’intérieur de l’Eglise. Ne l’oubliez jamais.

  4. David

    N’oublions pas que ce type joue la carte des privilèges depuis son accession à la prêtrise. N’ayant jamais fait des études au séminaire, il est parfaitement ignorant de tout ce qu’il critique. Il n’y a pas de fond dans ces propos faciles et ses propositions stériles.
    Pour être cohérent avec lui-même, il aurait mieux fait de devenir ministre au sein de l’église anglicane (le “C of E” en Angleterre), où toutes ses revendications sont déjà en place depuis de nombreuses années. Vu l’effondrement de cette communauté ecclésiale, on voit bien que le renouvellement ne se trouve pas dans le désir de s’aligner sur le discours laïque des sociétés occidentales.

  5. Xavier S.

    Peut-être assisterons-nous à une répétition de ce qui s’était passé en 1995 avec la destitution de Jacques Gaillot, évêque d’Evreux ouvert à l’homosexualité. C’est très souhaitable.

  6. E.M.

    Qu’est-ce qu’ils attendent pour le réduire à l’état laïc. Ils ne sont plus catholiques et ils restent à l’Eglise pour la nuire. Ils scandalisent les enfants!

  7. Gilberte

    ce matin 30 mars le père Duigou a parlé sur France info, il a déclaré que le rôle de la religion est de libérer les croyants non pas du mal mais de sa conscience; les croyants n’ont pas à aller vers l’Eglise mais c’est à l’Eglise d’aller vers eux. Jésus Christ avait dit “mon royaume n’est pas de ce monde”, il est donc Roi de sujets qui font ce qu’ils veulent : les divorcés remariés, les homosexuels que ce prêtre a nommés dans sa prestation

  8. HONORE

    Je suis un peu effaré de toutes les approximations relevées dans les commentaires et aussi, même si l’affaire est grave, de la dureté des propos, voire même d’un peu de haine. Il y a en outre de nombreux amalgames. Je me permets simplement de citer le code de droit canonique

    Can. 1430 – Pour les causes contentieuses dans lesquelles le bien public peut être en jeu, et pour les causes pénales, sera constitué dans chaque diocèse le promoteur de justice qui est tenu, par sa fonction, de pourvoir au bien public.

    Can. 1431 – § 1. Dans les causes contentieuses, c’est à l’Évêque diocésain de juger si le bien public peut être ou non en jeu, à moins que l’intervention du promoteur de justice ne soit ordonnée par la loi ou qu’elle ne soit évidemment nécessaire, vu la nature de la chose.

    On ne porte pas plainte ! On saisit le promoteur de justice qui, après avoir étudié les faits, enverra ou non un “libelle” à l’official pour entamer une procédure qui aboutira ou non à un procès. La justice de l’Eglise à ses règles, comme la justice civile… Grâce à Dieu nous n’en sommes plus aux tribunaux révolutionnaires qui, d’une phrase et sans réelle instruction de la cause, décidait en quelques minutes de la vie ou de la mort d’une personne.

    C’est sans aucun doute à méditer en ce Vendredi Saint.

    Un curé de campagne et également promoteur de justice

    • Antoine de Lisbonne

      C’est bien. Mais cet homme annonce un évangile qui est le sien et balaie la doctrine et l’enseignement moral de l’Eglise et compromet de ce fait ceux qui le suivent. Préserver ses droits et sa liberté ne peut se faire au détriment des âmes dont il a la charge !
      Souvenez-vous du peu de miséricorde dont a bénéficié l’abbé Benoît à Lyon !!!

    • Ben

      Je suis parfaitement d’accord avec le commentaire de Dufit Thierry.
      Et (pour compléter mon information personnelle, il ne s’agit pas de polémiquer), quels sont les “nombreux amalgames” relevés par Honore ?
      Ceci dit, le Christ est déjà vainqueur, alors soyons sans crainte et haut les cœurs !
      Saintes fêtes de Pâques à tous.

  9. vigor

    Les propos scandaleux du curé de Saint-Merry à Paris en ont scandalisé beaucoup.
    ou
    Les propos du curé de Saint-Merry à Paris en ont scandalisé beaucoup???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *