Pour Cupich, l’environnement est plus important que le scandale sexuel

Download PDF

Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision CBS News mardi 28 août, le cardinal Blase Cupich, archevêque de Chigago, a fait quelques commentaires sur les révélations du témoignage de l’archevêque Carlo Maria Viganò (voir ici). Interrogé sur l’implication du pape François dans ce scandale sexuel, le cardinal Cupich a notamment déclaré :

« Le pape a un programme plus ample. Il doit continuer à s’occuper d’autres choses, parler de l’environnement de la protection des migrants et poursuivre le travail de l’Église […] On ne va pas tomber dans un trou de lapin sur ces choses-là [ce que dit Viganò] ».

Le cardinal utilise l’expression « to go down a rabbit hole » qui signifie, littéralement, tomber dans un trou de lapin ou dans un terrier, mais en anglais c’est une expression qui renvoie, culturellement parlant, à Alice au pays des merveilles, et qui devrait être traduite par : se mettre dans une situation bizarre, confuse, illogique dont il sera difficile de se tirer, en quelque sorte faire un saut dans l’inconnu ou entrer dans une période de chaos et de confusion  (voyez le MacMillan Dictionary, le Merriam-Webster ou encore Urban Dictionary).

En tout cas, pour le cardinal Cupich l’environnement et l’accueil des migrants sont d’une plus grande importance que le scandale sexuel qui éclabousse l’Église jusqu’au plus haut niveau de sa hiérarchie. Dont acte…

22 comments

  1. Hervé Soulié

    C’est ce que je trouve de plus inquiétant : que ce Cupich, pure créature bergoglienne, conseillé par le cardinal pédéraste Mc Carrick puisse un jour voter au conclave….
    Soutiendra-t-il quelqu’un comme lui ?

    • Certain papes, les papes Borgia et plusieurs autres furent des dépravés, des menteurs, des goinfres, des parjures, des ivrognes, des meurtriers parfois.
      Ce qui les distingue du Pape François, c’est qu’ils n’ont à ma connaissance jamais prononcé d’hérésie, ne se sont jamais trompés sur le plan doctrinal. Ou s’ils l’on fait, ils s’en sont publiquement repentis.
      Preuve que l’Esprit Saint, malgré leurs pires travers ne leur a pas fait défaut.

  2. “Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, 20et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit”. Tout ceci passe au second plan pour se concentrer sur l’environnement et les migrants ? Et l’évangélisation alors ? L’Église, une ONG parmi tant d’autres ?

  3. Pingback: Allons chercher Macron avant le 19/10/2018 – 20 h 00 au plus tard (4) [MAJ 30/08] - Cril17

  4. cendres63

    “On ne va pas tomber dans un trou de lapin sur ces choses-là [ce que dit Viganò] ».
    Et c’est cardinal de l’Eglise catholique pour affirmer de telles aberrances !
    Les faits de pédophilie dans l’Eglise catholique, une banalité, du sens intérêt ?
    Il faut être sacrément ” blindé” pour rester encore cette Eglise catholique où bon nombre de prélats à sa tête sont des pervers.
    Le bras de NSJC ne tardera pas à s’abattre.

  5. Pour un tel commentaire, ce Cardinal Cupich pur produit de l’église bergoglienne devrait être viré de son poste.
    Je préfère encore celui du Cardinal Barbarin tout aussi inepte mais plus bénin, même si c’était le cri du coeur:
    “Heureusement, il y a prescription !”

    • Ce sera la cerise sur le gâteau.
      Les sodomites auront un saint a prien et a vénérer…
      Cupich, Wuerl, Tobin, Farrell, Coccopalmerio, “Tucho” Fernández vont exulter.

  6. Gaudete

    A mon très humble avis, Bergoglio devrait démissionner pour avoir soutenu cette clique de pédérastes et de réduire à l’état la¨c cette clique de dépravés

  7. Justine

    Ce n’est plus le feu de la foi, c’est peut-être les feux de “l’amouur” dans “l’esprit vatican 2” … une véritable épidemie de sodomites, c’est un genre trés à la mode ! Maintenant, en plus, que dans le monde, ils peuvent se dire “oui” pour la vie, un encouragement à succomber à la tentation ! Qui à parlé de cloaque … on est au parfum …

  8. Miche

    Le diable est entré au Vatican…..parole ”accomplie” et dite par l’exorciste en chef du Vatican……
    Faut se demander POURQUOI le diable attaque t-il autant l’Église Catholique?????
    Peut-être est-elle la VRAIE?
    Alors, prions et sachons discerner le ”faux” du ”vrai” car Dieu a dit que les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle…..Il n’a pas dit qu’elle ne subirait pas de Tribulations…..Prends Ta Croix et suis-moi….pour aller au Club Med????6

  9. Emilie

    Merci à jacques pour l’importance tout à fait majeure de son observation quand il dit:

    “Certain papes, les papes Borgia et plusieurs autres furent des dépravés, des menteurs, des goinfres, des parjures, des ivrognes, des meurtriers parfois.
    Ce qui les distingue du Pape François, c’est qu’ils n’ont à ma connaissance jamais prononcé d’hérésie, ne se sont jamais trompés sur le plan doctrinal. Ou s’ils l’on fait, ils s’en sont publiquement repentis”.

    Chez le pape, sa dépravation est dans l’ordre du mensonge, mais le plus grave, ce qui rejoint complètement ce que dit Jack, c’est qu’il met sa capacité de mentir non seulement au service de sa personne, comme il le fait actuellement pour cacher qu’il a lui-même couvert des évêques ou prêtres pédophiles, mais au service d’atteintes portées au dépôt de la foi, comme par exemple dans Amoris laetitia où il prétend démontrer , en falsifiant le texte de Jean-Paul II, que l’ouverture de la communion aux personnes divorcées remariés s’inscrit dans la continuité de Familiaris Consortio, ce qui est faux.

    Les dégâts sont donc gravissimes. Dès lors, honte, trois fois honte, mille fois honte à nos évêques et à nos prêtres qui, de manière tragiquemnt majoritaire, soutiennent, par action, ou par omission sous la forme de garder le silence, les mensonges du pape. Leur responsabilité est lourde, immense. Qu’ils se réveillent. Nous les fidèles laïcs, il faut les y aider en prenant notre part dans une dénonciation ferme et vigoureuse des mensonges dans l’Eglise à commencer par celui du chef.

  10. Merci Emilie.
    La papolâtrie, malheureuse conséquence mal comprise du dogme de l’infaillibilité pontificale, est à l’oeuvre, surajoutée à la trouille qu’inspire le Pape Dictateur.
    Les membres de la mafia de Saint Gallen eurent moins de scrupules pour actionner le siège éjectable du pape Benoit XVI et concocter aux petits oignons l’élection du Cardinal Bergoglio, malgré l’excommunication dont ils sont automatiquement frappés (latae sententiae) selon plusieurs articles de la Constitution Universi Dominici Gregis du Pape Jean Paul II auxquels ils ont délibérément contrevenu.
    Pas besoin d’un décret d’excommunication: Dieu sera leur seul Juge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *