Pourquoi Mgr Malle s’est-il embarqué dans cette galère ?

Download PDF

Alors que l’Italie a refusé d’accueillir un bateau d’immigrés africains qui aurait très bien pu aller en Tunisie (et qui a finalement fini en Espagne) mais que les passeurs professionnels ont utilisé pour provoquer le nouveau gouvernement italien, l’évêque de Gap a publié ce tweet en réponse au ministre italien de l’Intérieur :

 

Sur Twitter, les réactions n’ont pas manqué, comme celle de “L’Enraciné” :

 


Et dans Valeurs Actuelles, Laurent Dandrieu écrit :

Dans un récent et passionnant ouvrage, Comment notre monde a cessé d’être chrétien, Guillaume Cuchet démontrait que le facteur déclenchant de l’effondrement de la pratique catholique en France, au mitan des années 1960, était une modification spectaculaire, dans la foulée de Vatican II, du discours catholique, qui a avait donné aux fidèles l’impression qu’on leur avait changé leur religion. Et notamment, puisqu’on avait pour ainsi dire aboli l’enfer et promis à tous le paradis, pourquoi s’embêter à ne plus pécher ou même à aller à la messe ?

Il est un évêque, pourtant qui, envers et contre tout, continue à s’accrocher au dogme de l’enfer et à y envoyer ceux qui s’écartent par trop du droit chemin : c’est Mgr Xavier Malle, évêque de Gap. Oh bien sûr, il n’agite pas la menace de la damnation éternelle pour de simples pécadilles, comme de pratiquer l’avortement ou de promouvoir l’euthanasie. Non, pour mériter d’être envoyé en enfer par le Juge éternel du diocèse de Gap, il faut au moins, comme Matteo Salvini, s’être sérieusement engagé pour faire sortir son pays de la spirale de l’invasion migratoire.

Ce lundi 11 juin, en effet, Mgr Malle n’a pas hésité à répondre au mot d’ordre lancé par le nouveau ministre de l’Intérieur italien, « chiudamo i porti » ‒ fermons les ports, pour signifier que l’Italie n’était plus disposée à laisser débarquer sur son territoire les migrants secourus en Méditerranée ‒, par un tweet vengeur adressé à Matteo Salvini : « Les ports… et les portes du Ciel… pour vous ? »

On mesurera l’immense miséricorde de Mgr Malle à ce point d’interrogation final… Reste qu’il n’a pas hésité à brandir les flammes de l’enfer à l’encontre d’un homme politique qui, que l’on sache, n’a pas appelé à laisser se noyer les migrants en Méditerranée, ou appelé à les affamer : juste réaffirmé de manière spectaculaire et, d’une façon à laquelle les dirigeants européens ne nous ont plus habitués, en faisant suivre ses paroles d’actes, que le fait d’être recueilli en Méditerranée n’ouvre pas une créance à venir s’installer en Italie. Matteo Salvini n’envoie pas ces migrants à la mort : considérant que ni eux ni l’Italie n’ont intérêt à leur arrivée, il demande qu’ils retournent d’où ils viennent, ou qu’ils soient accueillis dans un autre pays d’Europe – ce qui du reste se profile avec la décision de l’Espagne de les accueillir.

Libre à chacun de juger la position de Matteo Salvini dure, ou même intolérable. Libre à chacun de juger cette politique de fermeture des frontières irréaliste ou inhumaine. Mais agiter la menace de l’enfer, comme on n’entend plus l’Eglise le faire qu’à l’égard des seuls mafieux, cela ressemble furieusement à une manipulation de la doctrine des fins dernières au service des préjugés politiques de l’évêque de Gap.

Il est vrai que le sujet semble particulièrement apte à faire sortir Mgr Malle de ses gonds. Déjà, en avril, il avait accusé les militants de Génération identitaire, lors de cette opération visant à bloquer aux migrants le col de l’Echelle, d’« instrumentaliser les migrants ». Quoi que l’on pense de Génération identitaire, on nous permettra de trouver notre évêque bien audacieux de sonder ainsi les reins et les cœurs, et de dénier par principe à des gens dont l’action le choque toute sincérité dans leurs motivations.

Arroseur arrosé, ne pourrait-il d’ailleurs l’objet d’une même accusation ? Avec tout le respect que l’on doit à l’autorité épiscopale, ne pourrait-on accuser Mgr Malle, qui ne connaît pas plus que nous les sentences qui seront rendues au jour du Jugement, d’instrumentaliser le Jugement dernier au service de convictions immigrationnistes ? Ce qui serait doublement fautif : non seulement parce que, ce faisant, il abaisse la doctrine de la Rédemption au rang d’une idéologie politique, couverte des oripeaux flatteurs de la charité – mais une charité qui ne se soucie aucunement du bien réel des personnes. Mais aussi parce qu’il contribue, encore davantage, à éloigner de l’Eglise ces Européens qui ne pourront voir en elle la lumière du Salut tant qu’elle s’obstine à collaborer à leur disparition.

21 comments

  1. Courivaud

    M. Maugendre, vous ne voulez vraiment pas essayer de rédiger la supplique à Mgr Malle qui n’a pas le talent de Louis Malle et “qui ne m’aille pas” dans son irrespect du Magistère de l’Eglise ?

    Et puis c’est le moment, chers doctes thomistes de ce forum, d’exercer un ministère de charité en actes puisqu’à travers cette supplique ‘il s’agit d’aider un pasteur à ne pas conduire ses ouailles vers de mauvais sentiers, trop éloignés de la philosophie première ? N’est-ce pas?

    Voici une bonne occasion à prendre pour rappeler que les fidèles participent à la fonction magistérielle de l’Eglise.

  2. hermeneias.

    Salvini l’italien , c’est LUI qui est humaniste ! Pas Mgr Malle et consorts !
    Car ce système de migrations massives organisées est un système mafieux , un pillage et une destruction délibérés de civilisations séculaires fondées sur le christianisme malgré tout , de fait , en même temps qu’une islamisation à outrance délibérée .

    Ces pauvres migrants , pour certains d’enntre eux , ne sont que les instruments , la chaire à canon , dont on se moque et dont se sert on les entassant dans des raffiots pour émouvoir le spectateur anesthésié et bombardé d’informations . On y rajoute au besoin quelques enfants “isolés” et une ou 2 femmes enceinte et on en fait une chanson pour émouvoir .

    Mgr Malle ne s’illustre pas par son courage et il aura la bénédiction très probable des médias libéraux ( qui n’ont rien à faire de l’Eglise et du christianisme ) et ….du pape actuel ( dont je préfère ne pas répéter le “nom” )

    • Difficile de jeter la pierre à l’Italie, quand on sait combien l’Europe l’a abandonnée par rapport à cette immigration…..
      Mais que faire? Les renvoyer en Lybie, vous savez bien que ce n’est pas possible…..Ils ne peuvent pas errer sur les eaux indéfiniment….

  3. Hervé Soulié

    Il ne faut pas tomber dans le piège tendu par ce petit prélat d’un diocèse de montagne qui cherche manifestement à se faire connaître en faisant du buzz autour de lui.
    Il doit penser qu’il vaut mieux que Gap et les Gapençais….
    On pourrait se cotiser pour lui offrir une vie de Saint Jean-Marie Vianney, par exemple, ce qui le convaincrait de s’éloigner de la mondanité où il s’exprime un peu sottement, et lui ouvrirait peut-être ainsi les portes du Ciel….

    • hermeneias

      St Jean-Marie Vianney , Don Bosco , Jean-François Régis , Grignon de Montfort ……toutes ces belles figures de prêtres paraissent quasi comme des martiens aujourd’hui face au clergé consensuel et soumis “républicain” .
      Sans parler des martyrs de la révolution française refusant la “constitution civile du clergé” ou un Thomas More résistant à Henry VIII…….

      Un certain pape fustigeant à tort et à travers la mondanité du clergé ( celui qui n’est pas d’accord avec lui ) est applaudi et loué par “le monde” comme jamais .
      Les évêques , prêtres et laics chinois emprisonnés par le régime communiste doivent se sentir bien seuls

  4. claude

    500 personnes environ à héberger, depuis le port d’Ostie, ne pourrait-on pas les emmener au Vatican? Le parc est immense et les bâtiments assez conséquents pour abriter ces pauvres gens !

  5. lnoelle

    et pourquoi ne pas les amener à gap dans le bel évéché?…oeuvre de monseigneur Di Falco , il est vrai, qui fut beaucoup critiqué – quant à monseigneur malle a t il oublié qu’en de tel cas, le silence est d’or-

  6. Pourquoi l’évêque de Gap n’accueille pas d’abord les prêtres étrangers sans paroisse en France et qui lui écrivent sans réponse? Il est facile de dénoncer les hommes politiques en brandissant l’évangile et l’enseignement de l’Eglise, mais il est difficile de balayer devant la porte de l’Eglise qui abandonne ses propres prêtres étrangers : “Ils disent et ne font pas”, dit le Christ aux pharisiens d’hier et d’aujourd’hui. L’abbé Jean.

    • hermeneias

      Il ne faut pas oublier que ce pape , François 1er , a reçu , il y a peu le prix “Charlemagne” , pauvre Charlemagne qui doit se retourner dans sa tombe , à Aix la Chapelle, comme Macron pour récompenser un engagement en faveur de l’union européenne alias l’UE ce machin totalitaire instrument du mondialisme

  7. Voyons.

    Mgr Malle ne s’exprimerait pas en ces termes aberrants si “en haut lieu”, on ne se comportait pas de façon encore plus aberrante.
    Déjà, en Italie, “Il Giornale”, s’appuyant sur un bloc-notes du vaticaniste Mario Tossatti, fait savoir que le pape a été partie EFFECTIVEMENT prenante de la crise migratoire que toute l’Europe subit aujourd’hui, et qui révolte à présent les Italiens, mais aussi les Allemands, les Autrichiens, les Néerlandais, etc.

    Voici ce qu’écrit Mario Tossatti à ce propos, dont je résume les termes : ce serait le pape François 1er qui, en octobre 2013, aurait soufflé au gouvernement italien alors centre-gauche (M. Letta) de lancer des opérations du type de celle de l’Aquarius EN CONTRAVENTION AVEC LES TRAITES ET COUTUMES INTERNATIONALES tirées du droit de la mer.

    Voici donc la source d’information (en italien) :
    http://www.marcotosatti.com/2018/06/15/quando-bergoglio-telefono-a-enrico-letta-e-parti-loperazione-mare-nostrum-una-rivelazione/

    Alors, non content d’avoir un pape qui “déraille” sur le plan magistériel, il se comporte comme un chef d’Etat “voyou”. Cela ne vaut donc pas une destitution, cela ?

      • Oui en effet, c’est la grande question mais j’ai lu par ailleurs, que cette déposition, si l’on suit le droit “constitutionnel” de l’Eglise catholique, est très difficile à engager sur le plan procédural.
        En revanche, les cardinaux, étymologiquement, sont les “gardiens des portes” chargés éviter que l’enfer ne “prévale” sur le gouvernement de l’Eglise, peuvent agir collectivement pour faire des remontrances répétées au pape actuel, ce qui lui ôterait toute légitimité spirituelle voire temporelle pour gouverner et le conduirait à “renoncer à sa charge” (mieux qu’une destitution, c’est vrait). C’est ce que pouvait laisser espérer la remise des “Dubia”, il y a un an et demi.
        Mais à présent : où sont les cardinaux qui auraient ce courage ? ¨Par exemple, le cardinal Sarah ? le cardinal Woelki ?… il n’y en a pas beaucoup, en fait.
        Il y a surtout chez la plupart d’entre eux une carrière à préserver (et oui, les cardinaux sont des êtres mortels, matériels, comme les cadres d’une grande entreprise, de type Total ou Yves Saint-Laurent…. ironie : beaucoup de “grands chrétiens” très hauts placés y travaillent, mais il y a curieux silence de la part sur les pratiques corruptives décidées en haut-lieu par ces prestigieuses entreprises) et cela est synonyme d’une certaine lâcheté : n’est pas saint Athanase qui veut, ni saint Hilaire….

        et comme cela, ces “pasteurs”, par leur lâche silence conduisent les fidèles, non protégés par eux, vers l’enfer sur la terre.
        Il faudra bien qu’un jour les fidèles assurent la relève, pour l’honneur de Jésus-Christ, unique fondateur de l’Eglise. Des fidèles, tels M. de Mattei le disent, suivons-le. Un archevêque, tel Monseigneur Schneider encourage les fidèles à vivre dans “l’Eglise militante”, suivons-le.

  8. Pingback: Immigrationnisme : gentiment mais fermement, un Twittos répond à Mgr Malle - Nouvelles de France Portail libéral-conservateur

  9. Frankie

    Les vrais coupables sont ceux qui favorisent l’immigration clandestine pas les pays qui défendent leurs frontières et leurs identités.

    Autre erreur, amalgamer dans le terme de “migrant” deux réalités. Les vrais réfugiés qui ont besoin de protection et les migrants économiques.

    Curieux que le clergé ne fasse pas cette différence.

    Quant aux politiciens hypocrites, qui jouent aux vierges effarouchées face à réussite électorale de formations politiques anti-système, qu’ont-ils fait pour contrer cette invasion ? Rien, ils ont laissé faire et n’ont pas écouter les doléances de leurs citoyens. Cette insensibilité et ce mépris se paient un jour et le résultat c’est l’AFD, la Lega etc. qui ont eux ont bien compris les sentiments et les attentes des citoyens.

    Enfin, M. Macron cessez de jouer au puritain donneur de leçon et soyez cohérent. Si le sort de ces gens vous tient tellement à coeur, ouvrez vos frontières à Ventimiglia et accueillez les 700’000 migrants qui ont débarqué en Italie ces 3 dernières années. Quand la France en aura fait autant, alors vous serez en droit de dire quelque chose. D’ici là, comme le dit le proverbe, la parole est d’argent mais le silence est d’or.

    • hermeneias.

      Frankie

      Un certain clergé , bien en cours ( comme on parlait autrefois de courtisans carriéristes ) , ne fait pas la distinction que vous dites comme nos politiques libéraux …..

      A cette distinction il faut en rajouter d’autres . I l y a ceux qui viennent travailler et ceux qui viennent pour différentes prestations et pour se servir et ceux qui viennent pour envahir , croitre , multiplier et s’installer et islamiser ….Ces différentes distinctions n’étant pas exclusives l’une de l’autre

  10. Philmarsouin

    Nos Evêques, y compris celui de Rome sont tombés sur la tête. Jamais le bon samaritain n’a pris l’étranger chez lui, il l’a fait soigner et s’est assuré qu’il ne manque de rien, c’est tout. ces pseudos réfugiés ne veulent pas notre bien, ils ne sont pas en danger, ils viennent profiter de notre système; A terme, ils seront plus nombreux que nous et l’Europe sera un Kosovo géant ou l’on chassera les non-musulmans. Cela c’est passé en Europe, en Bosnie en 1995 (accorde Dayton) et au Kosovo en 1997-1998, avec l’aide de l’OTAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *