Qui succèdera au cardinal André Vingt-Trois ?

Download PDF

Le 7 novembre, le cardinal archevêque de Paris a atteint l’âge canonique de 75 ans. Il a donc présenté au pape la renonciation à son office comme le prévoit le droit récent de l’Église (canon 401 § 1). La Croix spécule sur les successeurs du cardinal. Le nonce apostolique et les évêques membres du Conseil permanent de la conférence épiscopale ont établi la terna, cette liste de trois noms envoyée au pape pour l’aider à faire son choix. Mais le pape François peut aller choisir encore quelqu’un d’autre.

La Croix donne son souhait le plus cher :

personne n’exclut une surprise venue d’un « outsider » choisi par le pape François contre toute attente, comme un religieux hors de l’épiscopat français.

Décryptage : il s’agit du jésuite François-Xavier Dumortier. Né le 4 novembre 1948 à Levroux enFrance, il est entré dans la Compagnie de Jésus à l’âge de 25 ans, après des études de sciences politiques à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, et de droit à l’Université Panthéon-Assas Paris II où il a obtenu un D.E.A. avec une spécialisation en philosophie du droit. Comme jeune jésuite, il étudie la philosophie et la théologie au Centre Sèvres à Paris, puis à la Weston Jesuit School of Theology à Cambridge Massachusetts. Ordonné prêtre en 1982, il prononce ses derniers voeux dans la Compagnie de Jésus en 1990. Durant 20 ans, il a enseigné la philosophie, principalement la philosophie morale, au Centre Sèvres, Facultés jésuites de Philosophie et de Théologie en France. Il y fut Directeur du deuxième cycle d’études théologiques et philosophiques de 1991 à 1997 puis Président du Centre de 1997 à 2003. En 2003, il fut nommé Provincial de France, charge qu’il a exercée jusqu’en août 2009. Il est considéré par Golias comme un « jésuite d’ouverture »… Il avait été pressenti en 2008 pour la succession de Mgr Gérard Defois comme archevêque de Lille. Alors sans succès. Mais le voici de nouveau disponible pour un siège épiscopal. Celui de Chartres, de Dax… ?

Parmi les noms les plus fréquemment cités

  • Mgr Michel Aupetit, 66 ans, évêque de Nanterre depuis 2014
  • Mgr Jean-Marc Aveline, 58 ans, évêque auxiliaire de Marseille depuis 2013
  • Mgr Jacques Blaquart, 65 ans, évêque d’Orléans depuis 2010, président du conseil pour la solidarité de la Conférence des évêques de France (CEF)
  • Père François-Xavier Dumortier, 69 ans, jésuite, ancien recteur de l’Université grégorienne de Rome
  • Mgr Jean-Paul James, 65 ans, évêque de Nantes depuis 2009
  • Mgr Dominique Lebrun, 60 ans, archevêque de Rouen depuis 2015
  • Mgr Éric de Moulins-Beaufort, 55 ans, évêque auxiliaire de Paris, président de la commission doctrinale de la CEF
  • Mgr Pierre d’Ornellas, 64 ans, archevêque de Rennes depuis 2007
  • Mgr Laurent Ulrich, 66 ans, archevêque de Lille depuis 2008, ancien vice-président de la CEF
  • Mgr Pascal Wintzer, 57 ans, archevêque de Poitiers depuis 2012

7 comments

  1. Michel Paul Raymond MEYER

    Il me suffit de voir ‘Golias’ qui fut un supporter inconditionnel des “vues” de Pierre Bergé à travers les éditions religieuses dont ‘Le Monde’ possède les titres, supporter maintenant le postulant Dumortier pour éprouver un ‘sacré’ frisson !

  2. Joel

    Une ( car il y en aurait d’autres ) serait la nomination de Mgr Fonlupt.
    Le tempérament imprévisible du pape et le profil d’ archevêques placés à des postes importants dans le reste du monde ( Bruxelles, Chicago , Madrid et certains évêchés italiens ) peuvent nous laisser croire à un scénario catastrophe dont la France se passerait bien !

    Prions !

  3. RL

    Est-il déjà arrivé, dans l’histoire récente de l’épiscopat européen, qu’un simple prêtre devienne archevêque d’un siège métropolitain, qui plus est cardinalisable, sans passer par quelques années dans un petit diocèse ?
    Et si ce prêtre a tant de mérite, pourquoi n’a-t-il pas été nommé évêque avant ? 69 ans, cela semble un peu tard…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *