« Je fais une fausse couche… Grâce au ciel ! »

Download PDF

Penelope Trunk, consultante de carrière, se sert de Twitter pour se laisser « suivre » par ses 20 000 lecteurs, a posté le 21 septembre cet avis qui fait maintenant le tour d’internet.

« Je suis dans une réunion de conseil d’administration. Suis en train de faire une fausse couche. Grâce au ciel, parce qu’il faut un foutu délai de trois semaines et les cabrioles qui vont avec pour se faire avorter dans le Wisconsin. »

Au fur et à mesure que le « buzz » autour de ce message brutal grandissait, Penelope Trunk a été interrogée par la presse magazine : qu’est-ce qui l’avait pris de raconter sa vie privée ?

Réponse – parmi d’autres : « Pour moi ce n’est pas du tout différent que de raconter ce que j’ai avalé au déjeuner. Je n’y ai pas prêté davantage attention tant que mes lecteurs ne m’ont pas bombardé de leurs réponses horrifiées. »

« Mademoiselle » Trunk, 42 ans, a deux enfants âgés de 5 et 7 ans, et a déjà subi deux fausses couches. Pour sa grossesse en cours elle avait déjà programmé un avortement. Et pour elle, le vrai problème n’est pas d’avoir paru sans cœur mais qu’il faille un délai de trois semaines pour obtenir une « IVG » dans le Wisconsin : elle s’apprêtait à faire le voyage de Chicago, Illinois pour y subir l’avortement plus rapidement. « Vous pensez vraiment que je devrais pleurer chaque fois que j’en parle ? Mais c’est un fait : je suis très heureuse d’avoir perdu ce bébé-là. »

Qu’en penseront ses deux autres enfants s’ils l’apprennent un jour ?

© leblogdejeannesmits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *