“Women on Waves” vogue vers Malte

Download PDF

Le bâteau-avortoir de la Néerlandaise Rebecca Gomperts doit accoster à Malte (dernier pays de l’UE avec la Pologne et l’Irlande à réprimer l’avortement) pour y faire la promotion de l’avortement l’égal.

La militante pro-mort entend s’exprimer ) l’hôtel Castille sur le thème : « Le droit à une maternité digne ; la question cruciale de l’avortement ».

Le navire devrait également accueillir des candidates à l’avortement chimique en leur permettant de venir avaler le RU-486 en dehors des eaux territoriales maltaises.

Aux termes d’exigences posées par les Pays-Bas dont le bateau bat pavillon, les avortements doivent se limiter aux 7 premières semaines de grossesse et un accord doit avoir été pris avec un hôpital sur la terre ferme en cas de complications. Une disposition que Women on Waves conteste.

Les militants de Women on Waves fournissent sur leur site internet des indications sur la manière de réaliser un avortement à domicile, avec ou sans mifégyne (RU-486).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *