Argentine : Mgr Aguer propose la repentance aux hommes politiques à propos du “mariage” gay

Download PDF

C’est toujours un plaisir et un bonheur de découvrir les interventions publiques de Mgr Hector Aguer, archevêque métropolitain de La Plata, plusieurs fois évoquées ici.

Le prélat argentin commentait, samedi, dans sa dernière prestation télévisée, Clefs pour un monde meilleur, la béatification de Jean-Paul II. Pourquoi l’Eglise l’a-t-elle si vite porté sur les autels ?

« La réputation de sainteté est une des raisons très importantes qui conduisent un serviteur de Dieu vers la béatification parce qu’elle exprime le sensus fidei des fidèles. Ceux d’entre nous qui avons eu l’occasion de voir quelquefois jean-Paul II ou qui nous en sommes approchés, qui avons concélébré avec lui, nous avons pu observer qu’en effet, c’était un homme qui vivait en union continue avec le Seigneur.
J’ai été personnellement toujours impressionné par la manière dont le Pape se préparait à la messe, et ensuite par son action de grâce prolongée, une fois la messe célébrée. On voyait que c’était un homme qui entrait dans une sphère d’intense oraison. Sa dévotion à la Vierge Marie était également très remarquable. »


Rappelant ensuite la fermeté de l’enseignement de Jean-Paul II, avec son insistance sur le « Christ rédempteur », la « miséricorde du Père », la « présence continue du Saint Esprit », Mgr Aguer a rappelé qu’à toutes les communautés catholiques du monde, Jean-Paul II a redonné courage. « La défense de la vie humaine depuis la conception, la sainteté du mariage et la familiale, l’objectivité et la transcendance des valeurs morales ont été des points clef de son enseignement. »


Après les millions et millions de jeunes qui l’ont écouté de son vivant, nombreux sont ceux qui se sont rendus à Rome pour lui rendre hommage, a observé Mgr Aguer :

« J’ai vu que la représentation officielle de l’Argentine est assez nombreuse. Elle est composée d’un nombre notable de législateurs. Je me permets, avec tout le respect possible, de leur présenter une suggestion : plusieurs d’entre eux pourraient profiter de cette occasion exceptionnelle pour demander l’intercession du nouveau Bienheureux, de manière à ce que Dieu Notre Seigneur leur pardonne d’avoir approuvé, l’an dernier, au Congrès de la Nation, une loi inique contraire à l’enseignement du Grand Pontife, la loi qui a altéré la nature du mariage en Argentine. »


Texte complet ici.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *