Avortement : “C’est la prière qui fera la différence !”

Download PDF

Le nouvel évêque de Pueblo, Colrado (Etats-Unis) a évoqué les « plaies mal refermées de l’avortement » lors de la messe célébrée en sa cathédrale, vendredi, en l’honneur du Sacré-Cœur, à l’occasion du 37e anniversaire de Roe versus Wade. Seule la prière et les efforts de ceux qui s’y opposent pourront en venir à bout, a-t-il expliqué.

Mgr Fernando Isern a rappelé que si le nombre des victimes du tremblement de terre en Haïti est en passe d’atteindre les 200.000 victomes, l’avortement en a tué 25 fois plus aux Etats-Unis, soit 50 millions de vies perdues depuis l’arrêt Roe v. Wade.

Il a qualifié l’avortement de « terrible nuage qui plane au-desus de cette grande nation » où des lois à la « logique absurde » punissent comme un délit les dommages occasionnés à l’œuf de l’aigle chauve, menacé de disparition, mais non l’atteinte à un embryon humain. L’avortement cause du tort à l’ensemble de la famille et blesse les futures mères, a-t-il poursuivi : « Ce sont des blessures qui perdurent pendant de longues années. En tant que prêtres, c’est ce que nous entendons encore et encore dans le confessional. »

Rappelant des actions concrètes pour aider des femmes à garder leur enfant entreprises dans la paroisse dont il avait la charge à Miami, Mgr Isern a répété que la prière est la clef de l’arrêt à l’avortement aussi bien sur le plan individuel que sur le plan légal : « C’est la prière qui fera la différence. »

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *