Benoît XVI aux évêques d’Ecosse : pas de compromissions en matière de respect de la vie

Download PDF

Benoît XVI recevait mardi les évêques d’Ecosse en visite ad limina, axant son discours sur le rôle spécifique des laïcs avec une insistance qui pointait un certain désordre dans ce domaine (confusion entre « apostolat des laïcs » et « ministère des laïcs »…) : il a noté  que c’est en vivant en pleine conformité avec l’Evangile, à la place qui est la leur, que les laïcs sont déjà évangélisateurs, et les a invités, après une formation religieuse profonde et de qualité dans les écoles confessionnelles, à prendre toute leur place dans les affaires temporelles.

Voilà qui est d’une grande importance pour un blog comme celui-ci et bien plus encore pour l’ensemble des laïcs engagés dans la bataille de l’information :

« Une forte présence catholique des les médias, dans la politique locale et nationale, les professions judiciaires et libérales et dans les universités ne pourra que servir la vie nationale écossaise, dans la mesure où des gens de foi témoigneront de la vérité, spécialement lorsque cette vérité est contestée. »

Benoît XVI venait de rappeler aux évêques que les laïcs sont appelés eux aussi à participer à la mission de l’Eglise de sanctifier le monde et de l’évangéliser :

« Cette tâche exige d’être prêt à confronter fermement les défis de la marée montante de la laïcité dans votre pays. Le soutien apporté à l’euthanasie frappe au cœur de ce que dit le christianisme à propos de la dignité de la vie. De récents développements de l’éthique médicale et quelques-unes des pratiques préconisées dans le champ de l’embryologie donnent lieu à grande inquiétude.Si l’on accepte de compromettre, même de façon minime, l’enseignement de l’Eglise dans un de ces domaines, alors il devient très difficile de prendre la défense de la pleine doctrine de l’Eglise de manière totale et cohérente. Les pasteurs de l’Eglie doivent donc en permanence appeler les fidèles à une totale fidélité au Magistère de l’Eglise, tout en affirmant et en défendant le droit de l’Eglise de vivre librement au sein de la société selon sa propre foi.

« L’Eglise offre au monde une vision positive et inspiratrice de la vie humaine, de la beauté du mariage et de la joie d’être parents. Ele s’enracine dans l’amour infini de Dieu pour chacun de nous, un amour qui transforme et annoblit, qui ouvre nos yeux afin que nous puissions reconnaître et aimer son image dans notre prochain. Faites attention de présenter cet enseignement de manière qu’on puisse y reconnaître le message d’espérance qu’il est en vérité. Bien trop souvent la doctrine de l’Eglise est perçue comme se réduisant à une série d’interdits et de prises de position rétrogrades, alors qu’en vérité, comme nous le savons, il est créatif et vivifiant, ordonné à l’accomplissement le plus entier possible du grand potentiel pour le bien et pour le bonhur que Dieu a implanté dans chacun d’entre nous. »

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *