Espagne : 100.000 euros d’amende pour une pub pour la “Hetero Pride” ?

Download PDF

Plusieurs sites internet hispanophones ont relayé l’information selon laquelle la sous-direction générale aux Moyens audiovisuels, une subdivision du ministère de l’Industrie espagnol, a infligé une sanction de 100.000 euros à la chaîne de télévision Intereconomia TV pour avoir osé diffuser un spot d’autopromotion où elle revendiquait, à l’encontre de la « Journée de la fierté gay », les « 364 jours de la fierté des gens normaux et ordinaires ». Intitulé « Gens Normaux Pride », le spot juxtaposait en 20 petites secondes trois photos de la Journée gay et six photos de personnes de la société civile avec lesquelles la chaîne s’identifie.

Ce spot a effectivement été diffusé en Andalousie l’an dernier, selon Interecomia, et fait l’objet d’une plainte  pour homophobie de la part d’une Andalouse, plainte rejetée par une décision administrative le 17 décembre 2009 par le Conseil audiovisuel de la province au motif que le spot ne comportait pas de message clairement homophobe, incitant à l’aversion ou à la haine à l’égard de la communauté gay.

Aux dernières nouvelles, le média conservateur et pro-vie annonce n’avoir reçu aucune notification administrative de cette amende.

Mais il observe que c’est précisément à la veille de la Journée de la fierté gay de Madrid qu’il a pris connaissance, par le biais d’une dépêche de l’agence EFE, de cette amende de 100.000 euros qui lui aurait été infligée par le ministère dirigé par Miguel Sebastian. Manœuvre ? Manipulation ? Fausse nouvelle ou vraie persécution ciblée ? L’affaire est à suivre…

Selon la dépêche d’EFE – très détaillée et précise – la sous-direction ministérielle a estimé que le spot d’Intereconomia violait la loi 25/1994 incorporant dans le droit espagnol la directive 89-552 de la CEE qui déclare illicite toute publicité portant atteinte « au respect dû à la dignité des personnes ou à leurs convictions religieuses ou politiques » ou qui pratiquent à leur égard une discrimination fondée sur « la naissance, la race, le sexe, la religion, la nationalité, l’opinion, ou n’importe quelle autre circonstance personnelle ou sociale ».

Ce qui, on en conviendra, est large…

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *