Gunther Sachs s’est suicidé – pour échapper à Alzheimer

Download PDF

Il avait 78 ans. Il avait été le 3e des quatre maris de Brigitte Bardot. Et voici ce qu’en dit l’AFP, via google :

Gunter Sachs, baptisé par la presse de son pays natal “seul et unique play-boy allemand”, s’est suicidé à 78 ans pour échapper à la maladie d’Alzheimer, laissant le souvenir d’un millionnaire flamboyant qui avait conquis le coeur de Brigitte Bardot.

La famille du photographe a publié dimanche une lettre d’adieux dans laquelle il dit avoir pris conscience ces derniers mois qu’il souffrait “de la maladie sans issue A.”

Gunter Sachs, qui s’est donné la mort dans son chalet en Suisse, écrit que “la perte de contrôle intellectuel sur (sa) vie aurait été un état indigne” et qu’il avait voulu “l’empêcher de manière résolue”, selon ce message reproduit par l’Agence Télégraphique Suisse.

C’est clair : en refusant de vivre, Gunther Sachs a « gardé le contrôle ». Mais de quoi ? Qui saurait dire ce qui se passe dans la tête d’un malade d’Alzheimer, et des grâces qui lui sont peut-être – et même sûrement – données dans la perspective d’une vie éternelle à côté de laquelle celle du playboy richissime ne fait pas forcément le poids par rapport à la souffrance assumée et offerte ?

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *