Jamaïque : contre la légalisation de l’avortement

Download PDF

Alors que le gouvernement jamaïcain tente de faire adopter des amendements qui aboutiraient à dépénaliser l’avortement dans certains cas dans cette île des Caraïbes, l’archevêque catholique de Kingston s’est élevé contre toute exception au principe du respect de la vie.

S’exprimant lors d’un « petit déjeuner d’hommes » au centre paroissial Stella Maris, samedi, Mgr Lawrence Burke a clairement rejeté l’idée que le viol ou l’inceste pouvait justifier un avortement :

« L’Ecriture sainte, la tradition et la science montrent clairement que la vie humaine commence dès la conception. Ce que la science apporte de nouveau, c’est la preuve qu’à l’instant de la concepton, le zygote ou ce que vous voudrez l’appeler possède sa propre individualité et son propre ADN. (…) L’Eglise catholique, considérant la réalité de ce qui se trouve dans le sein de la femme, dit qu’il ne nous importe pas de savoir comment c’est arrivé là : c’est une vie humaine, nous ne pouvons tuer la vie humaine, y compris dans ces circonstances particulières. Nous aiderons la femme à faire face à toutes les difficultés psychologiques qu’éprouvent les personnes victimes de viols, qu’elles tombent enceintes ou non, et nous les aiderons face à ces difficultés. (…) Nous ne sommes pas des sans-cœur, mais nous ne voyons pas comment nous pourrions sacrifier une vie humaine parce que quelqu’un a honte, ou en raison des difficultés qu’il y aurait à subir. »

Source : ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *