Jouer à chat…

Download PDF

Cela se passe près de Lincoln (Royaume-Uni), à l’école primaire de Bracebridge Heath. Les 400 écoliers devront à l’avenir, par décision de la directrice, Susan Tuck, s’abstenir de jouer à chat. Les bisous enfantins seront bannis, on ne se donnera plus le bras et, plus généralement, tout jeu comportant un contact physique sera interdit puisqu’il sera classé parmi les « conduites inappropriées ». Une seule exception à la règle du « pas-touche » : aider un petit camarade à se relever s’il est tombé.

La directrice s’inquiète en réalité devant les jeux de plus en plus violents de ses élèves et elle a décidé de prendre une mesure générale pour venir à bout des excès de quelques-uns. Elle envisage par la suite de réintroduire progressivement, et sous étroite surveillance, des contacts physiques appropriés entre les enfants. Soucieuse de ne pas discriminer, elle a expliqué qu’il n’était pas question d’empêcher les garçons de se rouer de coups tout en autorisant les petites filles à se promener en se donnant le bras… En effet.

Quoi qu’il en soit les parents ont tendance à trouver la mesure un peu… excessive, puisqu’elle consiste à bannir des jeux auxquels les enfants jouent depuis des siècles. Dans d’autres écoles britanniques, on en est venu à interdire le football et même le jeu de conkers auquel s’adonnent les petits Anglais depuis le XIe siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *