LifeSite a besoin de soutien

Download PDF

LifeSite, le meilleur site mondial d’informations pro-vie (à mon avis), le plus complet, le plus sérieux, a très besoin d’aide financière. C’est une source inégalable pour obtenir des documents et des analyses fines de l’actualité de la bioéthique et du respect de la vie dans le monde. Une dizaine de personnes y travaillent professionnellement : dire « à plein temps » serait lamentablement faux, vu que même dans l’Amérique du Nord où l’on n’a jamais entendu parler des 35 heures elles dépassent largement le régime des « heures supplémentaires ».

Jeunes, enthousiastes, et surtout excellemment formés, ses collaborateurs y ont mis leurs talents au service de la vie et de leur ; ils font du journalisme on ne peut plus sérieux. Ce ne sont pas des bénévoles, sans quoi l’on n’aurait pas ce site aux allures et aux contenus professionnels.

Je me rappelle comment j’avais découvert LifeSite il y a quelques années en arrière : c’est là que je voyais pour la première fois, de manière sobre mais précise, critiquer certains aspects de la politique de George W. Bush par rapport au respect de la vie. Ni optimisme béat, ni naïveté, pas d’esprit partisan : ce qui était bien, était souligné, les aspects négatifs ou trompeurs ne l’étaient pas moins.

LifeSite a longtemps pu être en partie financé par un groupe pro-vie. La crise aidant, les ressources des associations – aux Etats-Unis comme ici – se réduisent et leur survie est plus délicate à assurer. Depuis trois ans, LifeSite ne vit que des dons d’une partie de son lectorat. Une assez petite partie : là-bas comme ici, les internautes ont l’habitude de la gratuité des contenus du « web » et n’imaginent pas que la liberté et l’originalité de l’information ont un prix. Ou ne sont tout simplement pas disposés à le mettre, ce prix, pensant qu’il y aura toujours d’autres sources gratuites si telle ou telle se tarit.

En face, la grosse presse, le monde du spectacle, et celui de la « culture » imposée partout, défendent et promeuvent la culture de mort sur tous les écrans et dans les journaux et les sources d’information. C’est un monde qui dispose de millions – d’euros, de dollars, de livres, ce que vous voudrez ! – face à quelques francs-tireurs efficaces qui agonisent à chaque fin de mois ou d’exercice budgétaire. Et qui sont l’épine dans le pied des forces de la culture de mort, parce que grâce à eux, lé vérité est dite, les plans et manœuvres discrets de ceux qui haïssent la vie sont mis au jour.

Voyez LifeSite, avec ses infos vérifiées, ses commentaires remarquables, son travail de pro : ils ont besoin, non pas de millions, mais de… 150.000 dollars. Mais pour eux il n’y a pas de banque Rothschild, de Rupert Murdoch, de magnat russe ou de dons de Bill Gates ou de Ted Turner. 150.000 dollars, ce n’est pas le bout du monde. En euros, ça fait même beaucoup moins. C’est ce qu’il leur faut pour boucler l’année.

Vous me direz : à quoi sert de venir nous dire cela en France, alors qu’il ne s’agit « que » d’un site anglophone, et que nos médias, y compris Présent, Riposte Catholique et bien d’autres, ont besoin de soutien ?

Mais parce qu’en face, le combat des morticoles est global, solidaire et tentaculaire !

Parce que c’est un site pro-vie de qualité remarquable qui est aujourd’hui menacé de devoir rétrécir ou disparaître !

Parce que prendre la mesure de la réalité du monde de l’information, et de ses besoins, cela vaut pour le monde entier et peut créer un réflexe « vertueux » qui consisterait à aider habituellement les sources d’information qui veulent, honnêtement, œuvrer pour le bien !

Parce qu’il faudrait bien arriver à avoir quelque chose en langue française, un jour…

On s’y met ? Ici

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *