Pour Benoît XVI : un “Appel à la vérité” à signer !

Download PDF

« L’appel à la vérité », une lettre regrettant « l’emballement et la surenchère médiatiques  » qui accompagnent les tristes affaires de pédophilie dans l’Eglise, compte déjà plus de 18.000 signataires.

Aujourd’hui, Patrice de Plunkett rend compte de cette initiative à laquelle il a participé dans L’Osservatore romano ; on peut voir sur son blog la version française de son article. On y lit notamment :

Sitôt lancé, l’appel a suscité une large adhésion autour d’une première liste de 80 signataires, qui réunit des universitaires (dont l’un des plus récents membres de l’Académie française), des députés et sénateurs, des psychanalystes, des sexologues, des chefs d’entreprise, des écrivains, des éditeurs, des célébrités du spectacle. Ce rassemblement va de la droite à la gauche, consensus rarissime en France. Des personnalités orthodoxes, évangéliques et luthériennes y côtoient les catholiques. Parmi les signataires, beaucoup viennent de courants et de journaux catholiques considérés comme antagonistes ; leur cohabitation inédite est un signe des temps.



L’appel est à signer ici.

(J’avais publié ici une réaction incorrecte à ce que je croyais être une censure de la liste de l’Appel à la vérité pour protester contre le traitement médiatique des affaires de pédophilie dans l’Eglise. Il n’y a eu aucune censure mais la création d’une page séparée comportant les 10.000 premières signatures, avec un lien à la fin de la page d’ouverture du site. Toutes mes excuses pour cette réaction indue au quart de tour…)

3 comments

  1. Anonymous

    Triste réaction! vous figurez bien dans la liste! mais si vous savez lire, seuls les derniers noms sont sur la première page, les 10 000 premiers sont sur la suivante en cliquant sur ” les 10 000 premiers noms”

    Pas cool d'essayer de mettre le doute sur cette initiative en laissant une telle rumeur!

    Je ne doutes pas que vous publiez ma réaction sans la censurer!!!!!

    Alexandre Paris

  2. Je ne publie pas les commentaires des autres personnes qui ont eu la gentillesse de me prévenir de mon erreur, puisque je l'ai aussitôt rectifiée, mais je laisse le vôtre puisque vous me mettez au défi…

  3. Je ne publie pas les commentaires des autres personnes qui ont eu la gentillesse de me prévenir de mon erreur, puisque je l'ai aussitôt rectifiée, mais je laisse le vôtre puisque vous me mettez au défi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *