Royaume-Uni : des hôteliers chrétiens condamnés pour avoir refusé une chambre double à deux homosexuels

Download PDF

La décision est tombée dans l’affaire que j’évoquais ici.

Un juge de la cour du comté de Bristol a condamné aujourd’hui un couple d’hôteliers chrétiens des Cornouailles à payer 1.800 livres de dommages-intérêts à deux hommes homosexuels, Martyn Hall et Steven Preddy, à qui ils avaient refusé de louer une chambre double à un seul lit en septembre 2008. Peter et Hazelmary Bull ont pourtant une politique très claire : tout le monde peut loger dans leur établissement – qui se trouve aussi être leur domicile – mais les lits doubles sont réservés aux couples légitimes.

Hall et Preddy ont ainsi obtenu l’application à leur avantage de l’Equality Act de 2007, avec ses règlements protégeant l’orientation sexuelle.

Le réceptionniste de Chymorvah Private Hotel à Marazion avait l’intime conviction que l’établissement avait été victime d’une opération de testing. Tout en reconnaissant que cela l’aurait amené à juger autrement, même si la discrimination resterait établie, le juge Andrew Rutherford a déclaré qu’il était assez convaincu du contraire, soulignant que l’avocat des prévenus n’avait pas plaidé en ce sens.

Les deux homosexuels avaient le soutien de la Commission pour l’Egalité et les droits de l’homme tandis que le couple d’hôteliers étaient soutenus par The Christian Institute.

LifeSite note que le juge a souligné que le parternariat civil dans lequel se sont engagés Hall et Preddy a été déterminant pour aboutir à la condamnation de Peter et Hazelmary Bull, étant donné que la loi garantit l’égalité de traitement aux couples civils par rapport aux couples mariés.

« Quelle qu’ait été la position au cours des siècles passés il n’est plus vrai que doivent, ou devraient automatiquement refléter la position judéo-chrétienne », affirme le juge dans sa décision écrite.

Il a expliqué que les droits individuels et les libertés privées des hôteliers devaient céder le pas devant la volonté de la « communauté », ce qui incite plusieurs titres de la presse britannique conservatrice à s’élever contre ce règne du politiquement correct et cette érosion des droits religieux des sujets britanniques, pour « ringardes » que soient leurs croyances… (Si on ne dit pas ça, on est soi-même un peu homophobe, non ?)

Un commentateur du Guardian, au contraire, trouve drôle que ce soit pendant le temps de Noël que ces hôteliers chrétiens soient condamnés parce qu’il n’y avait pas de place pour le couple gay dans leur hôtellerie…

© leblogdejeannesmits.

1 comment

  1. 雛罌粟

    Et si des hôteliers scientologues, par exemple, refusaient la prestation de service à un couple de Noirs, je présume que Madame Smits prendrait la défense de ces braves aubergistes au nom de la liberté religieuse ?

    Quid de femmes musulmanes auxquelles on interdit de circuler déguisées en Belphégor ?
    J'espère que vous les défendez avec ferveur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *