Thailande : découverte des corps de près de 350 bébés avortés

Download PDF

348 corps d’enfants à naître ont été découverts dans la morgue d’un temple bouddhiste de Bangkok, mardi : il s’agit, selon les autorités locales, des restes d’autant d’avortements clandestins.

La police locale, agissant d’après informations reçues, a perquisitionné dans le temple Wat Phei Ngern dans l’après-midi, arrêtant au passage le gardien qui a assuré, dans un premier temps, avoir lui-même découvert les petits corps emballés dans du papier journal et des sacs en plastique. Il devait rapidement avouer, cependant, qu’il avait été lui-même engagé par cinq cliniques d’avortement pour disposer des fœtus avortés et on pense qu’il allait procéder à leur crémation. En Thaïlande, les temples bouddhistes sont fréquemment aussi des lieux de conservation des corps en attente de crémation, celle-ci se déroulant également sur place.

Les autorités de Bangkok ont fait savoir qu’elles s’attendaient à trouver de nouveaux fœtus.

A la vue de ces petits corps torturés, qui pourrait nier qu’il s’agit d’êtres humains mis à mort avant même d’avoir pu naître ?

Ayez une pensée pour eux – et pour toutes les victimes qui leur ressemblent, légalement assassinés et « proprement » éliminés ou clandestinement avortés et entassés en secret – pour qu’ils puissent bénéficier de l’immense miséricorde de Dieu…

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *