Un évêque mexicain pour les « droits LGBT »

Download PDF
L’évêque de Saltilla, Fr. Raul Vera Lopez

Le diocèse mexicain de Saltillo soutiendra, du 25 au 27 mars, une rencontre organisée par une association LGBT (lesbienne, gay, bi, trans), la « Comunidad San Aelredo » pour faire changer le regard des Mexicains et plus précisément des catholiques mexicains sur tout ce qui n’est pas « hétérosexuel ». Pour en finir avec « les préjugés, l’intolérance, l’hostililté » contre les personnes homosexuelles – avec son lot de « violences » et de « rejet familial et social », le 4e Forum de la Diversité sexuelle, familiale et religieuse organisera forums, projections, réunions, etc. Et même une messe dominicale, célébrée à 15 h le 27 mars par l’évêque diocésain lui-même, le Frère Raul Vera Lopez O.P.

« Frère » Julian Cruzalta

Un « frère dominicain », Julian Cruzalta, présentera « L’homosexualité vue par l’Eglise » – mais, rappelle Infocatolica, l’Ordre dominicain a averti à de multiples reprises que ce promoteur et « chapelain » des « Catholiques pour le droit de choisir », organisation pro-avortement, a quitté l’Ordre après avoir été ordonné diacre et qu’il ne peut se prévaloir de l’état religieux. Cela n’a pas non plus ému le responsable du diocèse de Saltillo.

Il va de soi qu’une présentation d’une « commission pour la diversité sexuelle » est prévue dans le cadre du Plan diocésain de pastorale du diocèse de Saltillo.

Le tout se tient dans une salle de cinéma, on n’est donc tout de même pas à l’échelle de la conférence grand public. Mais cette affaire qu’on eût souhaitée plus marginale encore est annoncée officiellement dans les communiqués de presse du diocèse.

Il ne s’agit pas, comme on aurait pu l’espérer, d’une rencontre pour aider les personnes homosexuelles à faire le point sur les difficultés particulières que revêt pour elles l’exercice de la vertu de chasteté et sur l’accueil maternel qu’elles sont en droit d’espérer de l’Eglise pour les aider à vivre réellement de sa vie.

Non : sont prévues des conférences sur les réseaux LGBT, l’importance de la « communauté homosexuelle » pour la société, la sécurité sociale pour les couples de même sexe, le « premier forum législatif pour les droits humains des lesbiennes au Mexique », et – le pompon – une table ronde sur « Las Dos Mamis, Activismo Virtual » : il s’agit du blog de « deux mamans » qui viendront en personne parler de leur bonheur de jeunes mariées et de leurs deux fils, et de leurs lutte pour les droits gay.

Le groupe San Aelredo s’est placé sous le patronage d’un saint anglais du XIIe, Aelred, supposé (depuis les travaux d’un activiste gay du XXe siècle) avoir promu les droits homosexuels puisqu’il a écrit un livre intitulé L’amitié spirituelle. Manque de chance, il est aussi auteur de traités d’ascétisme où il prêche énergiquement contre tout acte sexuel immoral…

Il y en a quand même qui se font débarquer pour moins que ça…

© leblogdejeannesmits.

1 comment

  1. Vaticanus

    Je connais Mgr Vera Lopez de renom et il n’est absolument pas un de ces progressistes pro-gay..ce qu’il voulait dire dans le contexte très difficile du Mexique et qu’il fallait et faut respecter les personnes homosexuelles comme le demande le catéchisme de l’Église catholique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *