Etats-Unis : des libéraux prennent leur distance avec les “pro choice”
Download PDF

La Croix de vendredi consacre un article au spot publicitaire pro-vie qui sera diffusé dimanche soir lors du Super Bowl. Un spot intitulé “Célébrer la famille, célébrer la vie” dans laquel Tim Tebow, 23 ans, star du football universitaire américain, chrétien pro-vie et sa maman, Pam, raconteront leur histoire. Celle d’une femme tombée malade lors d’un voyage en mission aux Philippines et poussée à avorter par les médecins. Celle d’une femme qui, malgré les pressions, à choisi de donner naissance à son fils qu’elle baptisera Tim. Extrait :

“En attaquant Tim Tebow et son message, les “pro choice” qui veulent censurer le spot publicitaire se heurtent à un (…) droit sacro-saint aux Etats-Unis. Celui de la libre expression. Le New York Times, journal libéral par excellence, l’a bien compris. Il note dans un éditorial qu’au lieu de crier aux loups, “celles et ceux qui défendent le droit de choisir devraient aussi se soucier de la liberté des femmes comme Pam Tebow de faire leurs propres choix”.”

Le New York Times est à deux doigts de faire le constat que “pro choice” signifie en fait “pro death”…

Arthur Leroy

Les cours d’abstinence sexuelle sont efficaces
Download PDF

Lorraine Millot, correspondante de Libération à Washington D.C., écrit sur son blog :

“Une nouvelle étude, réalisée auprès d’élèves de 12 ans, noirs, dans des écoles publiques américaines, suggère que les cours d’abstinence sexuelle peuvent être efficaces. Parmi les adolescents qui ont suivi ces leçons (huit heures, par petits groupes, pour les faire parler de l’abstinence ou des maladies sexuellement transmissibles et leur expliquer comment on peut résister à la tentation du sexe…) 33% ont eu des rapports sexuels dans les deux années qui ont suivi, montre cette étude. Parmi les élèves qui n’avaient pas reçu ces cours, mais d’autres les éclairant sur les méthodes de contraception et de prévention des MST, 52% ont commencé à pratiquer le sexe dans les deux ans suivants. Les cours d’abstinence ont été “enterrés” trop tôt, en déduit l’auteur de cette étude, John B. Jemmott III, professeur à l’université de Pennsylvanie, cité par le Washington Post.

Ce nouvel argumentaire intervient en effet après que l’administration Obama a supprimé un budget de 170 millions de dollars alloué par l’administration Bush aux cours d’abstinence.”

Les réactions de la Catholic League (ici), du Family Research Council (ici) et de la National Abstinence Education Association (ici) à cette étude.

Arthur Leroy

Un équivalent chrétien de Deezer lancé aux Etats-Unis
Download PDF

par l’American Family Association.

Déjà 13 148 titres de 1 542 artistes disponibles !

AL

Scott Brown et l’avortement
Download PDF

scott brown

Le Républicain, nouvellement élu sénateur du Massachusetts pour succéder au Démocrate libéral Ted Kennedy (décédé cet été), a déclaré dimanche qu’il n’accepterait pas de financement fédéral de la pratique de l’avortement. Mais, pense-t-il, les femmes doivent avoir le droit de choisir d’avorter.

ScottBrownBrown a dit dans l’émission This Week diffusée par ABC et présentée par Barbara Walters qu’il était en désaccord avec le point de vue du Parti républicain qui demande un renversement de la jurisprudence de la Cour suprême (arrêt Roe vs Wade rendu en 1973). Déclarant que les plus à même de faire face à l’avortement étaient la femme, sa famille et son docteur, il a quand même souhaité que davantage d’efforts soient réalisés afin de réduire le nombre d’avortements aux États-Unis (1,22 millions en 2004 contre 1,61 millions en 1990). Et rappelé son opposition à l’avortement par naissance partielle. C’est ce que le Boston Globe appelle un point de vue “nuancé” sur l’avortement. Un point de vue conforme à celui exprimé sur son site de campagne.

Brown a rappelé sur ABC qu’il était conservateur sur le plan fiscal mais plus modéré sur les questions de société. Il a souhaité que la réforme du système de santé entreprise par Obama soit abandonnée. Abandon rendu possible par son élection.

Il a apporté son soutien au plan d’Obama visant à réduire de 33 milliards de dollars les taxes pour encourager les embauches. Brown a aussi désapprouvé les accusations du camp républicain qui juge le président Obama trop mou pour contrer efficacement la menace terroriste.

Arthur Leroy

Pour recevoir la lettre d’information de Riposte-catholique.fr :

Etats-Unis : 2-0 pour les défenseur de la famille
Download PDF

afaTim Wildmon, le président de l’American Family Association (site), s’est réjouit hier dans un communiqué de deux victoires majeures pour les défenseurs de la famille.

Il s’est tout d’abord félicité de celle du Républicain Scott Brown (un conservateur modéré) mercredi dernier, rappelant qu’un sondage en novembre 2009 lui donnait 31 points de retard sur la démocrate Martha Coakley.

Pendant 46 ans, le “catholique” (pro-avortement, pro-revendications homosexuelles) Ted Kennedy avait occupé ce siège.

“[La victoire de Brown] est un désaveu décisif du plan des Démocrates pour s’emparer entièrement de l’industrie des soins médicaux, socialiser notre système de santé, faire financer la pratique de l’avortement par le contribuable américain et faire émerger un gouvernement bureaucrate entre vous et votre médecin.

Bien que nous soyons en désaccord avec Brown sur des points essentiels, les experts des deux côtés de l’échiquier admettent que la victoire de Brown pourrait bien signaler la fin de la tentative de prise de contrôle du système de santé, ce qui en faisait potentiellement une des élections les plus importantes de l’histoire des États-Unis.”

“Cerise sur le gâteau”, Erroll Southers, “très mal choisi” par Brack Obama pour diriger l’Agence américaine de sécurité aérienne, a annoncé qu’il renonçait à son poste.

L’AFA avait mobilisé ses adhérents et sympathisants à l’occasion de cette nomination ce qui avait abouti à l’envoi de plusieurs dizaines de milliers de courriels aux sénateurs. “Vous avez été entendus” écrit, enthousiaste, Tim Wildmon.

Southers mettait le réchauffement climatique au même niveau que le terrorisme islamique dans les menaces pour la sécurité nationale et avait déclaré que les ‘anti-avortement’ étaient aussi dangereux pour celle-ci que les djihadistes” a-t-il rappelé.

Arthur Leroy

Les pro-vie seront de la partie le soir du Super Bowl
Download PDF

L’ancien quart-arrière de l’équipe de football de l’Université de Floride, Tim Tebow apparaîtra en compagnie de sa mère dans un spot publicitaire de 30 secondes diffusé à la télévision le soir du Super Bowl, la finale du championnat de football américain créée en 1967, qui a lieu le mois prochain.

Conçu par Focus on the Family, le message du spot sera : “Celebrate Family, Celebrate Life.”

Tim Tebow
Tim Tebow

Selon nos informations, la publicité pro-vie racontera la grossesse de Pam Tebow en 1987. Missionnaire chrétienne évangélique aux Philippines, elle tombe malade mais ignore la recommandation du docteur d’avorter son 5ème enfant et donne naissance à Tom. Footballeur hors-pair, il reçoit en 2007 le prestigieux Trophée Heisman pour ses talents sur le terrain.

Le Super Bowl (Wiki) est un événement majeur de la télévision américaine. Les études d’audience montrent que ce match enregistre des parts de marché considérables, situées entre 40 et 60%. On estime ainsi que 141 millions d’Américains (2006) suivent cette rencontre à la télévision. Sur les dix meilleures audiences de tous les temps aux États-Unis, la moitié d’entre elles sont survenues lors des Super Bowl.

Autant dire que les 30 secondes de spot publicitaires auront un impact certain ! Elles devraient coûter 2,7 millions de dollars. Une poignée d’ “amis très généreux et engagés” aura évité à Focus on the Family de débourser le moindre centime pour cette diffusion, a toutefois annoncé son président Jim Daly.

L’organisation chrétienne conservatrice fondée par James Dobson en 1977 a souffert de la crise et vu son budget annuel passer de 160 millions de dollars en 2008 à 139 millions l’année suivante, ce qui a entraîné 202 licenciements.

L’année dernière, NBC qui diffusait le Super Bowl avait refusé un spot publicitaire pro-vie de l’organisation catholique Fidelis Center for Law and Policy pour CatholicVote.com. Son message : “Life: Imagine the Potential” avec des images du petit Barack Obama dans le sein de sa mère. CNN avait également refusé de diffuser ce très beau film que je vous invite à visionner :

Arthur Leroy

Illinois : l’avortement à son plus haut niveau depuis 10 ans
Download PDF

Illinois. 47 717 avortements ont été pratiqués en 2008, selon le département de santé publique, soit une hausse de 5% par rapport à 2007.

C’est un record depuis 1998 où 49 403 avortements avaient été comptabilisés.

Steve Trombley, qui préside et dirige le Planned Parenthood/Chicago Area, affilié au Planned Parenthood of Illinois, attribue cette hausse à la crise économique : “Quand un couple doit faire face à une grossesse inattendue et prendre une décision, même s’il souhaite mener à son terme la grossesse et avoir un autre enfant, le facteur économique jouera dans la décision.”

La crise ferait-elle les affaires du planning ? Trombley reconnaît : “si un ou les deux parents sont au chômage, ils seront moins susceptibles d’agrandir la famille”.

La ville d'Aurora chevauche les comtés de Kane, DuPage, Kendall et Will
La ville d'Aurora chevauche les comtés de Kane, DuPage, Kendall et Will

Robert Gilligan, directeur exécutif de la Conférence des évêques catholiques d’Illinois, attribue quant à lui ce record du nombre d’avortements pratiqués à l’ouverture en novembre 2007 d’un avortoir à Aurora.

Les faits lui donnent raison : dans les quatre comtés qui chevauchent Aurora, le nombre d’avortements explose littéralement. Comme si l’offre en matière d’avortement créait la demande.

Jugez plutôt :

– le Kendall County voit son nombre de femmes ayant subi un avortement passer de 112 en 2007 à 194 en 2008, soit une hausse de 73% !

– dans le Kane County, le nombre de femmes ayant avorté augmente de 38% entre 2007 et 2008, passant de 1 145 à 832.

– dans le Will County, c’est une hausse de 22% du nombre de femmes ayant avorté qui est observée. On en compte 1 161 en 2008 contre 953 in 2007.

Les hausses enregistrées dans ces trois comtés comptent à elles seules pour 25% de la hausse globale du nombre d’avortements dans l’Illinois.

Le comté de Cook enregistre une hausse de 15% du nombre d'avortements entre 2007 et 2008
Le comté de Cook enregistre une hausse de 15% du nombre d'avortements entre 2007 et 2008

Le Cook County, à proximité immédiate d’Aurora, voit quant à lui le nombre de femmes ayant avorté passer de 22 296 en 2007 à 25 529 en 2008 (+15%).

Gilligan attribue également cette hausse au manque de “lois de bons sens” restreignant l’accès à l’avortement. Et cite à l’appui cette loi exigeant des mineurs une notification parentale votée par l’Assemblée générale de l’Illinois (Sénat et Chambre des représentants de l’Etat) en 1995 mais dont l’entrée en vigueur est gelée suite à des litiges. Barack Obama n’a été élu au Sénat de l’Illinois qu’en 1997.

La Conférence des évêques catholiques d’Illinois milite avec d’autres associations pro-vie pour que soient votées par l’Assemblée générale une loi obligeant à montrer aux femmes qui souhaitent avorter une échographie de l’enfant qu’elles portent ainsi qu’une loi instaurant un délai de réflexion obligatoire. Pour l’instant sans succès.

Il faut noter que la tranche d’âge où l’avortement augmente le plus est celle des 14 ans et moins : en 2008, 299 jeunes filles ont avorté, soit une hausse de 16% par rapport à 2007.

Vient ensuite le groupe des 20-24 ans avec 13 130 avortements en 2008 (+11% par rapport à 2007).

Le Planned Parenthood appelaient sur ses sites les Américains à effectuer un don avant le 31 décembre 2009 : “grâce à un généreux donateur”, tous les dons étaient alors doublés.

Une initiative évidemment relayée par le Planned Parenthood of Illinois :

planning fam illinois

Une campagne particulièrement indécente quand on connaît le nombre d’avortements pratiqués en 2008 dans l’Illinois !

Arthur Leroy

Traduire le site »