Maria Cahill : une charmante ambassadrice de la culture de vie
Download PDF

 

Vilipendée par la presse progressiste américaine – « réactionnaire », « esprit étroit », victime d’un « lavage de cerveau » –, Maria Cahill est une superbe jeune fille de 21 ans qui fut, l’an passé, élue Miss Delaware. Deuxième enfant d’une famille de sept, elle a été élevée dans une famille d’origine irlandaise profondément catholique et pro-vie de Newark (Delaware), une double identité qu’elle revendique hautement chaque fois qu’elle en a l’occasion. Son engagement pour la défense de la vie de l’enfant à naître ne date pas d’aujourd’hui, comme elle

Maria Cahill, avec sa couronne de Miss…, répondant aux questions de Teresa Tomeo (EWTN) lors de la March for Life de Washington D.C. le 23 janvier de cette année

l’a confié à Elisabeth Meinecke dans la livraison de ce mois du magazine Townhall : « J’ai grandi dans cet engagement. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été volontaire lors des manifestations pro-vie ». C’est ainsi qu’elle participe chaque année à la grande March for Life de Washington D.C. : elle y était encore cette année, le 23 janvier, avec sa couronne et son écharpe de Miss Delaware ! Je ne l’ai pas vue ! Il y avait trop de monde… Mais on en a une photo (voir la photo de gauche) : « Je me suis beaucoup interrogée de savoir si je devais y aller ou non comme Miss Delaware. Je n’en ai pas parlé à les dirigeants, j’y suis allé ! ». On a eu beau, après son élection, lui “recommander” de ne pas parler de sujets “politiques”, Maria Cahill a passé outre : « J’ai entendu beaucoup de gens me dire que parce que j’étais Miss Delaware et que je faisais partie de la Miss America Organization, qu’à cause de cela je n’avais pas le droit d’aborder un quelconque sujet politique. Je suis d’un avis complètement opposé ». Et elle n’hésite pas à utiliser sa notoriété pour défendre la culture de vie. Pour elle, l’avortement n’a rien à voir avec cette « guerre contre les femmes » que le Parti Républicain aurait déclarée selon le mantra habituel du Parti Démocrate : « Avec ce [HHS] Mandate et la soi-disant “guerre contre les femmes”, j’ai le sentiment que les gens ne saisissent pas les deux côtés du problème, qu’ils ne vont pas à la racine même du problème et que ce qui est en jeu c’est une nouvelle vie. Je pense qu’en allant à la racine du problème on va là où se trouve la solution ».

Catholique, pro-vie, intelligente et belle… Décidément, les jeunes filles catholiques pro-vie ne manquent pas de charme (voyez aussi Lila Rose de Live Action…).

En prime, une petite vidéo d’août dernier où Maria Cahill explique son engagement pour la vie…

 

[media id=77 width=580 height=480]

March for Life de Washington : une vidéo intéressante
Download PDF

La große presse américaine n’a pas mieux fait que sa consœur et complice française, pour ce qui est de couvrir honnêtement la formidable March for Life du 23 janvier dernier à Washington D.C. Le quotidien progressiste local, The Washington Post, évoquait le lendemain de l’événement en ses pages Metro (locales donc, sans appel en une) quelques « milliers » de manifestants pro-vie. C’est mieux que l’AFP avec ses « centaines » de manifestants, mais nous sommes toujours loin du compte. Évaluer une telle foule est impossible pour le simple particulier que je suis. Les années précédentes, ce sont des hélicoptères de la police métropolitaine de Washington qui s’étaient chargés de cette besogne, mais, cette année, en raison des mauvaises conditions météorologiques – je viens de rentrer à Paris avec un gros rhume contracté à la March… – et du plafond très bas, les hélicos n’ont pas pu décoller. Il est raisonnable de parler d’au moins 300 000 participants, et Terence M. Scanlon, vice président de la March for Life, a évoqué publiquement le nombre de 400 000. La petite vidéo qui suit, mise en ligne par la TFP Student Action des États-Unis, nous offre quelques belles images de cette marée humaine en marche et de sa fanfare très particulière qui est une des attractions des marches pour la vie de Washington…

 

[media id=33]

 

Traduire le site »