La “modernité” contre le célibat ecclésiastique…

Download PDF

 

Je suis tombé un peu par hasard sur ce commentaire de Koztoujours à propos du traitement médiatique de la lettre pontificale aux catholiques irlandais. Comme c’est un moment de franche rigolade et
que l’on ne saurait dire que la période soit exactement à la rigolade, je ne résiste pas au plaisir de vous le faire lire:

 

Quelles sont les références du quotidien de référence [il s’agit du Monde, pour ceux qui auraient le bonheur de
vivre loin du microcosme médiatique français, ndlr] ? Mais il faudrait être naïf pour imaginer que nos médias s’en tiennent à une perception positive. Si le quotidien-de-référence reconnaît “une
première dans l’histoire de l’Eglise catholique”, il nous a gratifiés d’une fottorinade. Comprenez, si Benoît XVI en est là, c’est contraint et forcé, et puis, dans sa lettre, Benoît XVI
“privilégie pour le moment des réponses… de pape”. Il a bien essayé les réponses de joueur de banjo, Benoît, mais il n’y arrive pas et rejetez le naturel qu’il revient au galop : chaque fois
qu’il parle, il peut pas s’empêcher de faire le pape.

Au rang des réponses pas-de-pape, en revanche, Eric Fottorino manque cruellement d’imagination. Le tout est de
penser que celles-là, en tout cas (on parle de celles de pape) elles suffisent pas. Mais bon, pour ne pas rester sec, voili-voilou, hop : coucou le revoilà, c’est lui le célibat. Ouais, mon petit
Eric, tu as raison de noter que ce n’est pas “une solution miracle”. C’est même peut-être plutôt une solution à la con, si tu me permets l’expression. Et d’ailleurs, Eric, Eric, Eric, l’as-tu vue
ta motivation ? “On ne fera pas longtemps l’économie d’un débat sur la pertinence d’une règle aussi désuète”. Oh, tu t’es relu ? Alors donc le célibat des prêtres serait “désuet”. Pas funky, pas
groovy, pas top cool, le célibat. Tu parles d’une justification. Parce que la modernité, Eric, ça varie. Et c’est parfois pas joli-joli, la modernité. Dans les années 70, par exemple, la
pédophilie, c’était pas désuet, non, c’était même très trendy, y compris au Monde. On se souvient des histoires d’enfants jouant avec la braguette d’un ancien leader étudiant. On se souvient
aussi des pétitions appelant à ne pas pénaliser la pédophilie, publiées notamment dans Libération…