Radio Vatican: un moment d’égarement?

Download PDF

Radio Vatican, « la voix du Pape par les ondes », a reçu le 18 octobre, pendant un quart d’heure Cherie Blair, l’épouse de l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair et la présidente de la Cherie Blair Foundation for Women.

Cherie Blair fut qualifiée, au cours de cette émission d’hommage, par la journaliste Tracey McClure de Radio Vatican de « fervente catholique » (devout Catholic). Ce que Radio Vatican s’est bien gardé de dire sur cette « fervente catholique », c’est qu’elle un « fervent » partisan de l’avortement et de la contraception…

Offrir une tribune à une personne qui défie depuis longtemps et avec autant d’obstination l’enseignement moral de l’Église est toujours une faute grave – et aggravée quand on est une radio que se dit «la voix du Pape par les ondes»…

 

Sources : Catholic Culture, John Smeaton (SPUC)

2 comments

  1. Pascal PILET

    Les catholiques sont divers. Radio Vatican se doit en conséquence d’être pluraliste et ouverte à tous leurs courants de pensée. Qui plus est, en l’occurrence, Madame BLAIR ne venait pas porter le fer contre Humanae Vitae sur les ondes papales !

    Par ailleurs, son témoignage de vie doit être fort. N’a-t-elle pas permis l’entrée de son époux au sein de l’Eglise catholique ? Ce qui doit être un cas unique, pour un Premier Ministre, dans toute l’histoire politique moderne du Royaume-Uni.

    S’il fallait n’inviter dans les radios chrétiennes que des personnes pensant strictement la même chose sur tous les sujets, elles perdraient grandement de leur intérêt !

  2. Thierry

    Il est lamentable de constater que des journalistes à notre époque ne soient pas informés,et l’on voudrait jeter la pierre au Très Saint Père pour Mgr Williamson?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *