Légionnaires du Christ : le cinquième vœu (5)

Download PDF

Le 19 mai 2006, un an après le remplacement du père Maciel par le père Alvaro Corcuera, le
saint-siège annonçait qu’il renonçait à tout procès canonique contre le fondateur âgé et malade et, sans prendre directement position sur les faits qui lui étaient reprochés, l’invitait à se
retirer dans la prière et la
pénitence en renonçant à tout ministère public. Le P. Maciel mourut le 30 janvier 2008 à 88 ans et fut discrètement inhumé dans le
cimetière de son village natal.

Auparavant, en 2007, le pape avait relevé les Légionnaires de leur fameux « cinquième vœu ». Les
Légionnaires faisaient 5 vœux religieux : les 3 vœux traditionnels de pauvreté, chasteté, obéissance, plus un vœu d’obéissance au pape semblable à celui des jésuites, et en outre un
cinquième vœu par lequel ils s’interdisaient toute ambition ecclésiastique et aussi toute critique des actes de leurs supérieurs.


Est-ce la raison pour laquelle d’autres faits remontèrent alors à la surface ? Le P. Maciel aurait eu deux
filles et peut-être un fils, en tout cas de nombreuses liaisons avec des femmes de tous âges. Le 5 février 2009, le porte-parole des Légionnaires du Christ aux Etats-Unis a confirmé sa liaison
avec une jeune femme dont il a eu une fille. Des accusations parlent de ses « complicités » avec des dames bienfaitrices. Tout est-il vrai ? Le fait est que l’extraordinaire
charisme de séduction du Padre, doublé d’une personnalité irrésistible, lui a acquis de nombreux appuis de dames, la plupart du temps très riches, qui lui ont procuré des sommes
considérables.


Le pape Benoît XVI ira jusqu’au bout, disions-nous en commençant ces brèves. Pour le bien des Légionnaires :
en annonçant la visite apostolique, le cardinal Bertone a précisé que le Saint-Père était « conscient des hauts idéaux qui les animent, et de la droiture et de
l’esprit de prière avec lesquels ils affrontent les vicissitudes actuelles ». Il les encourageait « à continuer à rechercher le bien de l’Eglise et de la société, par le biais des
initiatives et des institutions qui leur sont propres ».


Le Pape
veut
entreprendre un assainissement clérical. Or, l’affaire Maciel est un train qui en cache plusieurs autres…

 

(à suivre)