Décès du cardinal Noe

Download PDF

Le cardinal Virgilio Noe, archiprêtre émérite de la Basilique Saint-Pierre, s’est éteint le 24 juillet dernier à l’âge de 89 ans. Ancien sous-secrétaire de la nouvelle Congrégation pour le culte divin (nommé à ce poste par Paul VI en 1969), il avait été le principal collaborateur de Mgr Bugnini pour la réforme liturgique. Mais il n’était pas seulement zélé pour la réforme liturgique; il était également un farouche adversaire de la liturgie traditionnelle (les prêtres qui ont essayé de célébrer à Saint-Pierre selon le rite romain traditionnel peuvent en témoigner…).
Avec lui, c’est un nouvel acteur de cette génération qui comprit le concile et ses suites comme une rupture qui disparaît. Mais, bien que cette rupture ne soit pas du tout (mais alors là, pas du tout!) notre “option”, je rends volontiers hommage au serviteur de l’Eglise et au grand savant qu’il était. Et je prie surtout pour le chrétien qui vient de rencontrer son Créateur face à face.
Après sa mort, le sacré-collège compte 194 cardinaux, dont 114 électeurs.

8 comments

  1. FADY CLERC

    Celui ci ne sera pas regretté au moins. Finalement comme le disait un de mes prêtres la solution à la crise post conciliaire est biologiuqe… Paix à son âme il en aura bien besoin…

  2. lève-toi

    Annibal Bugnini, prélat Franc-maçon ( parmi les nombreux démons du Vatican, avec leur quatre loges), faiseur d’une messe fausse, bâtarde comme le disait Mgr Lefebvre.
    Ce cardinal Noé n’inspire que méfiance, car la destruction de la Messe était flagrante, les Cardinaux Ottaviani et Bacci l’avaient dit fortement. Bugnini avait été démasqué par hasard, mais le hasard dans ce cas porte un Nom : la Providence.
    R.I.P, que Dieu ait pitié de lui.

  3. Christian Bless

    Attention les mots ne sont pas innocents. Il n’y a pas eu une “réforme” liturgique mais bien une REVOLUTION liturgique imposée au mépris du droit et du bien des âmes. Cette révolution destructrice a été imposé par la violence CONTRE le rite tridentin imprescriptible. Il y a donc eu une volonté destructrice sytématique qui rend cette révolution illégitime, nulle et non avenue. Comment pourrait être légitime un rite qui “s’éloigne dans l’ensemble comme dans le détail de la théologie catholique”?

  4. Paul Chaussée

    Pour ceux qui aiment remonter des effets aux causes, je signale que le cardinal Virgilio Noe (tout comme son collègue le frère*** Annibale Bugnini) était franc-maçon, Loge P2, selon la liste publiée en 1976 par Mino Pecorelli (assassiné en 1979 sans doute pour cette “trahison”).

  5. Benoît Lobet

    Vaut mieux lire cela que d’être aveugle…
    Mais bon : si j’en crois les commentaires ci-dessus, la messe de Paul VI est théologiquement illégitime. Je signale tout de même que c’est elle qui est célébrée tous les jours à Rome par le pape actuel.
    Seriez-vous sédévacantistes, mes bons messieurs?

  6. Jean Lemaire

    Pas besoin d’être sédévacantiste pour tenir cette liturgie pour illégitime. Il peut se faire qu’un pape légitime célèbre une liturgie illégitime. Encore un commentaire inepte de l’abbé Lobet selon la vieille technique de tourner son contradicteur en ridicule. C’est pathétique.

  7. Sapignière

    Voilà un moderniste de moins….d’ailleurs en ce moment il y a une grosse émoragie chez eux,car pas mal de leurs “têtes à penser” disparaissent peut à peut…Deo Gratias! Cependant je ne suis pas de l’avis de certaines personnes ici,car il y a des prêtres de la nouvelle génération qui portent la soutane,et qui célèbre le Rite Paul VI de façon très traditionnelle,avec piété,dévotion,et ferveur,qui refonts les processions avec un décorum qui n’a rien à envier à l’ancien rite,ils remettent les nappes et chandeliers sur tout les autels de leurs paroisses,ressortent les statues des saints,(ils utilisent même les anciens ormements)…attention à ne pas généraliser,le vent tourne aussi dans le clergé diocèsain!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *